Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Attentats – Le Préfet et les parlementaires des Vosges expriment leur compassion

image_pdfimage_print

P1020023

Ecrit par C. K.-N.

Le Préfet des Vosges a aussi souhaité rencontrer les parlementaires pour échanger sur les attentats de Paris et voir leur perception sur le département.

Les députés vosgiens, Gérard Cherpion, Christian Franqueville, Michel Heinrich, François Vannson et les sénateurs Daniel Gremillet et Jackie Pierre ont souhaité exprimer leur solidarité et leur compassion à l’égard des familles des victimes. « La lutte contre le terrorisme doit être réaffirmée et l’ordre public maintenu, à Paris comme dans les Vosges. Le modèle que représente Paris a été touché en son cœur parce qu’il est le symbole de la démocratie, de la liberté et des droits de l’homme. » assurent les parlementaires.

Ils ont souhaité remercier les forces de l’ordre pour leur action menée avec courage et fermeté dans la défense de la démocratie et approuvent l’état d’urgence décrété par le Président de la République.

Les parlementaires réaffirment « leur engagement aux côté des vosgiennes et des vosgiens qui, au cours de l’Histoire, et dans des situations dramatiques, ont toujours su faire preuve de courage et de détermination dans la défense de leur département et de la France. »




7 réactions sur “Attentats – Le Préfet et les parlementaires des Vosges expriment leur compassion

  1. tintin

    l’armee francaise combat dans des pays etranger donc ne peut plus assurees la defense de notre territoire la seule solution pour faire reculer cette vermine c’est d’envoyer la LEGION

    répondre
  2. Réagissez.

    Votre métier messieurs n’est pas QUE de la communication. Votre conférence de presse est indécente et totalement inappropriée. Vous ne voyez rien du monde du bouge. Les régionales vont être très violentes pour vous et vous en serez les seuls responsables.

    répondre
  3. Alexis

    Que de bons sentiments sous prétexte de la moralité contre des assassins qui n’ont aucune moralité ! Stop ! Ne nous trompons pas. Nous sommes en guerre. Parlons avec les bons interlocuteurs et agissons !
    Où est le chef de l’armée ? Où est notre armée ? Où est le représentant de la France ?
    Pauvre France.

    répondre
  4. dd

    Du blabla, c’est clair…
    Ils ont surtout peur pour leurs enfants, qui très souvent vivent à Paris ou dans d’autres grandes villes…, et peur pour eux-mêmes aussi…
    Ils me font bien rire tous ces beaux parleurs, qui nous font des plans Vosges et autres conférences bidons, qui incitent les Vosgiens à rester ici, alors que ce sont les premiers à avoir des enfants barrés d’ici…
    Stop…

    répondre
  5. nico

    et oui pauvre France !!! des réunions, des réunions sans solution… ils ferment les yeux cela fait longtemps que cela couve !! et maintenant on arrete tout, alors que ces gens là ne frapperont pas dans l’immédiat, mais quand on s’y attend le moins !!! oh oui les élections vont etre violentes, c’est vraiment le jeu du FN… que laissons nous à nos enfants ?? triste triste

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *