Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Climat – De l’été Indien à l’hiver

image_pdfimage_print

L’extrême douceur de ce mois de novembre, record sur les deux premières décades, va connaître un arrêt brutal le week-end prochain, alors qu’un flux de nord polaire déferlera sur la France et l’Europe. Frédéric Decker, de MeteoNews, fait le point.

La première décade de novembre est la plus chaude connue en France depuis les premiers relevés météo, et la deuxième se déroule sous une douceur toujours très marquée, faisant jusqu’ici de ce mois de novembre 2015 un cru exceptionnel en terme de douceur. Toutefois, il ne battra sans doute pas novembre 1994, le plus chaud depuis 1945, en raison d’un net refroidissement attendu dès samedi prochain.

Jusqu’à vendredi, un flux océanique d’ouest-sud-ouest très doux va persister sur l’Europe Occidentale et la France. Les températures resteront largement au-dessus des moyennes saisonnières, jusqu’à 10 degrés de trop notamment sur les valeurs nocturnes, et 5 à 8 degrés sur les valeurs diurnes. Il s’accompagnera de passages pluvieux fréquents et de coups de vent.

Vendredi, un front ondulant, marquant la limite de masse d’air, stagnera une bonne partie de la journée sur la moitié nord en apportant des pluies copieuses, entre 15 et 40 voire 50 mm, en particulier dans le nord-est.

Un flux de nord s’engouffrera sur nos régions dès samedi, faisant dégringoler les températures avec 2 à 5 degrés à l’aube et pas plus de 5 à 8 degrés l’après-midi. Côté ciel, la neige tombera de plus en plus bas sur les massifs, dès 1000 mètres le matin puis rapidement 500 à 600 mètres en journée. Un ciel de traîne actif occasionnera des giboulées des frontières du nord-est à la Normandie, sous forme de pluie, grésil, grêle, voire de neige en plaine et d’orages d’air froid près de la Manche.

600px-Mn20151117

Le refroidissement se poursuivra dimanche au retour des gelées matinales, généralement faibles, autour de 0 degré sur le tiers Est, parfois un peu moins au gré des éclaircies nocturnes. L’instabilité reprendra des frontières du nord-est et des Alpes au Massif Central dans l’après-midi avec des giboulées de pluie et neige jusqu’en plaine, donnant une petite couche dès les premières hauteurs. Les températures seront dignes d’un mois de janvier en journée avec des maximums de 3 à 6 degrés sur la plupart des régions.

Les gelées seront plus étalées et marquées sans doute lundi matin, jusqu’à -3 degrés en plaine, notamment de la frontière allemande à la Bourgogne jusqu’au Massif Central, le tout sous un temps plus sec et plus calme. La semaine prochaine restera bien fraîche voire froide. La troisième décade de novembre s’annonce assez nettement sous les moyennes saisonnières côté températures, faisant chuter la moyenne mensuelle de novembre 2015 pourtant parti sur les chapeaux de roue en terme de douceur.

Frédéric Decker, MeteoNews SA, mardi 17 novembre 2015, 11 heures 00.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *