Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Justice : le vainqueur de la Corrida des Abbesses 2014 condamné pour avoir importé de l’EPO Mounir Acherki était jugé pour prise du nom d’un tiers, importation, acquisition et détention de produits dopants aux fins d’usage par un sportif

image_pdfimage_print

cid_A9E61E66C528487D8A750C0001261A9A@Portable

Ecrit par D.J.

Il était venu remporter pour la première fois la Corrida des Abbesses lors de sa 34e édition le dimanche 28 décembre 2014. A 33 ans, l’Alsacien Mounir Acherki avait devancé le Nancéien Benjamin Choquert (lire ici).

Mais le sportif colmarien avait ensuite été rattrapé par la patrouille. Il était ainsi jugé ce vendredi 20 novembre 2015 devant le tribunal correctionnel de Colmar.

Un procès suivi par nos confrères du journal L’Alsace qui rapportent que le tribunal a condamné l’athlète et fondateur du Collectif Athlétisme Colmar, Mounir Acherki, à quatre mois de prison avec sursis et 500 € d’amende pour avoir importé de l’EPO en utilisant l’identité d’une amie.  « J’ai triché, j’assume » a déclaré le trentenaire à la barre.

Rien ne permet cependant d’affirmer que le vainqueur en titre de la Corrida des Abbesses était dopé le jour où il est venu s’imposer. Aucun contrôle anti-dopage n’avait été diligenté par les autorités comme c’est quelquefois le cas sur des épreuves de masse et sa condamnation judiciaire n’exerce pas d’effet rétro-actif sur ses performances. Sa victoire ne peut donc pas lui être retirée.

Une chose est sûre, les faits pour lesquels il a été jugé ont été commis entre novembre 2013 et avril 2015. C’est la seule certitude près d’un an après son succès à l’arraché dans les rues de Remiremont.

Lire le compte-rendu du procès publié par le journal L’Alsace en cliquant ici.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *