Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Théâtre : nouveau succès pour la troupe de l’Arlequin Un succès à découvrir en vidéo.

image_pdfimage_print

!cid_C649D48952564B93B9184312D76021C5@Portable

« L’aveu d’un désir », c’était la comédie policière de Claude Broussouloux donnée par les acteurs de la troupe « L’Arlequin ». Dirigée depuis dix neuf années par Lionel Fischer, la troupe « L’Arlequin » s’est forgée ses lettres de noblesse auprès du public romarimontain et des environs. Ces six représentations sur la scène du centre culturel Gilbert Zaug ont, une nouvelle fois, été couronnées d’un franc succès.

En prologue et en voix off, rideau fermé : Un professeur de lettres demande à six filles d’une classe de 3e de rédiger un texte dans lequel elles se retrouvent quinze ans plus tard.

La pièce : Pour leurs trente ans, suite à une invitation, elles arrivent les unes après les autres. Curieusement, aucune ne reconnaît être à l’origine de ces retrouvailles. L’une d’elles annonce que Marie ne viendra pas car elle est décédée. Arrive Marc, qui remplace sa sœur Sylvie indisponible. Or, jamais celle-ci n’avait dit avoir un frère. En fait, Sylvie était physiquement une fille, mais génétiquement un garçon (XY). La chirurgie lui a permis de choisir d’être un homme. Marc a tué Marie, la meilleure amie de Sylvie qui ne supportait pas ce changement. Au final, la lettre a été envoyée par Tina, devenue policière, qui enquête sur le meurtre. Marc est démasqué et arrêté.

En épilogue et en voix off : Le professeur félicite Sylvie pour la qualité de son texte et lui demande si, dans la réalité, elle aurait « aimé être un garçon ».

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *