Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Etienne-Lès-Remiremont – De nouveaux travaux communaux actuellement en cours

image_pdfimage_print

Une vue sur l'aménagement en cours de l'allée menant vers la salle polyvalente

Article participatif de Denis Philippe.

Après les importants ouvrages entrepris rues de La May et du Val Moselle (notre article du 18 octobre 2015 en cliquant ici), la commune a engagé de nouveaux travaux. Ils consistent à l’aménagement d’un parking Allée du Lavoir, à l’amélioration du cheminement rejoignant la salle polyvalente et enrobés relatifs au mur de frappe du tennis. Des chantiers confiés à la Société Colas-Est. Explications d’André Romary, responsable des services techniques communaux.

Concernant l’Allée du Lavoir, les travaux consistent à l’aménagement d’un parking permettant le stationnement longitudinal de quatre véhicules au droit des immeubles sis aux numéros 18, 20, 22 et 24. Dans le même temps, un trottoir de largeur normalisée (soit 1,40 m) sera créé le long des deux immeubles riverains. Ceci dans le but d’apporter un aménagement semblable à ce qui a été réalisé en amont de cette rue au cours de l’année 2010.

Globalement, ce sont 90 mètres linéaires de bordure T2 et 50 mètres linéaires de contre bordures béton qui seront posées, avant la préparation des formes et du revêtement en enrobé à chaud sur 170 m². Coût des travaux : 13.200 €uros TTC.

Allée vers la salle polyvalente et enrobés mur de frappe du tennis

a) – D’une part, l’allée permettant aux élèves de l’école du Fossard de rejoindre le restaurant scolaire à la salle polyvalente, était devenu très vétuste. Il présentait de nombreux affaissements, d’où la présence de flaques d’eau et de glace en hiver.

De plus, des fissures et autres déformations de l’enrobé pouvaient s’avérer dangereuses pour les enfants. La pose d’un nouvel enrobé à chaud 0/6, après reprofilage et amélioration des formes de pente, va pouvoir solutionner ces problèmes. La surface à traiter est de 200 m². Trois avaloirs raccordés sur le réseau seront également créés.

b) – Par ailleurs, à la demande des utilisateurs du mur de frappe du tennis, l’actuel revêtement bi-couche va être remplacé. Là aussi, il sera procédé à la mise en œuvre d’un enrobé à chaud 0/6. André Romary précise que ce type de revêtement, plus lisse et plus uniforme, sera mieux adapté à la pratique du tennis (rebonds moins aléatoires et pas de rejet de gravillons). La surface ainsi traitée sera de 150 m².

Coût des opérations a + b : 11.600 €uros TTC.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *