Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Vie sportive – Le soutien sans faille du Crédit Mutuel aux skieurs vosgiens Son fidèle partenariat aux fondeurs depuis 30 ans s'est étendu au ski alpin, au biathlon et au saut à skis.

image_pdfimage_print

DSC_5190 - Copie

De notre envoyé à Munster, David Jeangeorges.

Photographie : Jean-Jacques Lutenbacher.

A peine élu président du comité régional du massif des Vosges, Jean-Marc Villemin a signé, samedi à Munster, les conventions de partenariat pour une nouvelle saison entre le Crédit Mutuel et l’alpin, le biathlon, le fond et le saut.

« Nous sommes impressionnés par le sérieux qui se dégage des activités du comité régional du massif vosgien de ski. Bravo pour le sérieux de votre travail » s’est félicité Pierre Hussherr, le président du district colmarien du Crédit Mutuel, samedi à Munster. A ses côtés, Jean-Marc Villemin étrennait ses nouveaux galons de président du ski vosgien, entouré des dirigeants des différents disciplines et de plusieurs responsables de l’établissement bancaire.

Entre le ski de fond, précurseur, et son fidèle partenaire, le mariage court d’ailleurs vers son 31e anniversaire. Le couple file le si parfait amour qu’il a fait des petits au fil des années. C’est ainsi qu’il a enfanté trois autres partenariats, avec successivement le saut à skis, le ski alpin et la biathlon.

Cette saison, la dotation financière restera aussi généreuse que les précédentes. Elle permettra de récompenser à la fois les athlètes, les meilleurs clubs et ceux qui organisent des courses. Une manière de soutenir les vocations en ces temps de crise du bénévolat.

Sur le terrain, les résultats motivent l’ensemble des troupes. Aujourd’hui, les Vosges peuvent se targuer d’être le seul massif en dehors de l’arc alpin à compter des représentants dans les équipes de France des quatre disciplines. A commencer par les leaders Florent et Fabien Claude en biathlon, Maxime Laheurte en saut, et Adrien Backscheider en fond auquel il a offert aux Vosges les deux premières médailles aux championnats du Monde depuis celles de l’illustre Jean-Paul Pierrat en 1978. Chez les alpins, trois hommes formés dans les Vosges ont remis le massif en bleu : Clément Noël et Victor Schuller, expatriés au CS Val-d’Isère, et Thibaut Favrot qui a conservé sa licence au club des Skieurs de Strasbourg.

C’est avec une fierté non feinte que chaque responsable de discipline est revenu sur sa saison respective. Des saisons de plus en plus longues car biathlon et saut fonctionnent désormais autant sur la neige qu’en mode estivale. C’est sur les deux versions que se dispute leur coupe des Vosges Crédit Mutuel. Saut qui connait d’ailleurs son record de public lors du Grand-Prix d’été de Gérardmer et caresse l’espoir d’une médaille olympique en 2018 ou en 2022.

En alpin, champion des organisations avec une centaine de courses proposées chaque année à un vivier de 1.150 coureurs, les Grand-Prix-Crédit Mutuel permettent à la fois d’établir une hiérarchie entre les clubs et de dégager les sélections pour les échéances nationales. « Sur les dix dernières années, 10 athlètes ont accédé au pôle France. Nous avons obtenu 20 podiums nationaux lors de la saison 2014-2015 » s’est réjoui le CTS Brice Guth.

Et en fond, Jean-Claude Barraud, le président de la commission régionale, a insisté sur « le partage à travers la formation, la mutualisation des moyens financiers et humains et le plaisir avec un sport vecteur de bien-être ». A l’image du biathlon et du saut, le ski-roues lance la pré-saison. Il lui permet également de palier le déficit de matière première comme ce fut encore le cas au début de l’hiver dernier.

Tout le monde scrute à présent le moindre signe dans l’espoir que la neige soit, cette fois, à l’heure.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *