Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Des ingénieurs appelés à devenir des leaders !

image_pdfimage_print

P1000883Au cœur du Bassin Industriel de Saint-Dié-des-Vosges, dans une ville de taille moyenne (23 000 habitants), il se trouve un Institut pour former des ingénieurs et des docteurs (Spécialité : Ingénierie de la Supérieur d’Ingénierie de la Conception (InSIC ), un des plus performants de France. Des formations innovantes orientées vers les besoins des PMI. Un rappel et il est très important : cette formation d’Ingénieurs est Mines Nancy qui figure dans le top 10 des Ingénieurs en France.

La cérémonie de la remise des diplômes s’est déroulée à l’Espace Georges Sadoul devant un public de parents, d’amis et d’ingénieurs tous présents pour y vivre un moment magique, un instant privilégié, une étape importante dans la vie de ces futurs ingénieurs.

Pour présider cette belle cérémonie : Sabine Maurer-Neubert, Hochschule de Mannheim, elle représentait Dieter Leonhard, Recteur de la Hochschule de Mannheim ; Michel Jauzein, Directeur Mines Nancy ; Claude Barlier, Directeur du GIP InSIC ; Benoît Lacercat, Directeur de Sotec, Diplômé de la première promation 2003 et parrain de la Promotion 2015 ; David Valence, Maire de Saint-Dié-des-Vosges ; Christian Pierret, Président du Conseil d’Administration de GIP InSIC, Ancien Ministre de l’Industrie ; Pascal Vautrin, Président de l’ITILL Lorraine ; William Mathis, Conseiller Départemental, et représentant de François Vannson Président du Conseil Départemental des Vosges, Yves Camier, sous-préfet de Saint-Dié-des-Vosges.

Ils ont dit :

David Valence : « Saint-Dié est une ville étudiante… Cette remise de diplômes est importante… Il a insisté sur la voie de l’innovation… sur la raison et l’imagination car cette dernière est un type d’intelligence rare…».Il vous faudra cultiver cette vertu… transformer le réel… Et de conclure : nous comptons sur vous, la France est un grand pays mais elle doit absolument retrouver son rang ! ». 

Christian Pierret : « Ce mini-campus est la seule plate forme technologique de ce niveau dans le grand-est… Mettre ensemble les énergies pour apporter une dynamique nouvelle à l’économie locale : renouveau, redressement, développement futur de la ville et de sa communauté. Il est nécessaire d’avoir une volonté de réussir : croissance économique forte. Mettre tout en œuvre pour obtenir un mariage fructueux entre l’entreprise et l’esprit d’entreprise. Vous êtes le clan de l’innovation et c’est là le secret de l’avenir. En fait, vous êtes tous sur le bon chemin de la réussite ! ».

Sabine Maurer-Neubert : Elle a mis en lumière les bienfaits de la convention France-Allemagne avec une convention performante. « Il est essentiel d’apprendre les langues étrangères sans négliger l’allemand ». Elle a bien entendu insisté sur la nécessité que les relations de la France et de l’Allemagne soient toujours performantes et bonnes, il en va de la santé de l’Europe !

Pascal Vautrin : Il a évoqué de la nécessité de la formation par la voie de l’apprentissage… « Il y aura de forts besoins de recrutements dans les années à venir car on constate une montée des compétences… Les ingénieurs sont des vecteurs importants pour ce développement… Tous bénéficient d’une formation excellente, on e aura besoin d’eux dans les PME… Il faudra nécessairement créer des entreprises en Lorraine ! ».

Michel Jauzein : Après de vives félicitations, il a mis en lumière les bienfaits de ce Campus qui est de premier ordre : « Développer des formations attractives : Ingénieurs de la Conception en est une ! Ce diplôme est le départ d’une nouvelle vie pleine d’ambitions. Cette formation d’Ingénieurs Mines Nancy représente un plus, elle a une notoriété collective auprès des entreprises et des partenaires mêmes internationaux ! Vous êtes des Ingénieurs. Reste à le prouver ! ».

William Mathis : Heureux de partager ce moment de légitime fierté. « C’est un rassemblement autour d’une mission pour une nouvelle économie créatrice. On apprend tous les jours. Soyez gourmands, même avec un grain de folie, c’est un plus pour diriger ou créer une entreprise « .

Yves Camier : « L’Etat n’est pas une contrainte, c’est une incitation, favoriser les initiatives, retrouver de l’envie et mettre en place des innovations, aller au bout de ses réflexions. Le renouveau industriel est une vocation universelle. L’avenir est dans les entreprises en France mais aussi à l’Etranger ». Il l’a dit et c’est être aussi lucide.

Benoît Lacercat : Cet Ingénieur est estampillé InSIC. Génération 2000, ils étaient 14 pour relever les défis. Il a intégré ce cursus d’études supérieures à Saint-Dié. Plusieurs postes avec des responsabilités dont Sotec une PME spécialisé dans les études ferroviaires puis dans le groupe d’ingénierie Setec (2500 ingénieurs). Aujourd’hui, il est le directeur de l’Agence nancéienne. Et de conclure par : « On doit tous évoluer ! Cette école ouvre toutes les portes courage et bonne chance ».

Claude Barlier : Après avoir présenté l’InSIC , il était le Monsieur Loyal de cette cérémonie de remises de diplômes. « Remettre un diplôme, c’est remettre un trophée ». Il a présenté le trophée 2015 en insistant sur sa symbolique : « Un projet, une tradition, un savoir-faire, un procédé, une réalisation et unique pour chaque promotion. Ce trophée 2015 est connecté, ergonomique, de qualité, représente une forte symbolique, c’est un produit en série, il est personnalisé, adapté et illuminé ».

Virtu Real : Le Pôle de Développement Rapide de Produit. C’est 65 ingénieurs et chercheurs. 140 élèves ingénieurs et masters. 8 à 10 thésards sur une plate forme de 8000m2.

Diplôme d’ingénieur de Mines Nancy, spécialité ingénierie de la conception. Université de Lorraine en partenariat avec l’ITIL Lorraine :

Lucie Beaudoin. Arthur Beysang. Christophe Billet. Nicolas Bonnet. Thomas Bourdrel. Nicolas Brethe. Peter Chantoiseau. Joanna Charre. Sylvain Deldebat. Bryan Dulche. Alexis Dupasquier. Guillaume Durand. Hamza El Gharbaoui. Thomas Espeyt. Loïc Froehlicher. Ahmet Gok. Davy Gouineau. Joscha Gross. Romain Guellaff. Damien Guilbert. Victor Guy. Temaeva Johnston. Théo Laurent. Jean-Baptiste Lucas. Quentin Monvaillier. Maxime Morel. Julien Pallu. Florian Perez. Clément Perriot. Kévin Renaudot. Yoann Roth. Théo Schoenacker. Guillaume Simon. Victorien Dit. Nicolas Richard. Pierre Wust.

Master design global, spécialité design produit. Université de Lorraine :

Pierre Bimangu. Roxanne Boutte. Arnaud Colasse. Jordan Felden. Amine Mermitte. Théo Michel. Arnaud Mocelin. Loïg Riehl. Fanny Rozière. Alexandre Schmitt.

Thèse de doctorat :

Faycel Halila, docteur de l’Université de Lorraine avec Mohammed Nouari, comme directeur de thèse.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *