Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Climat – Novembre 2015 particulièrement doux en France

image_pdfimage_print

Cela n’aura échappé à personne, novembre 2015 a été exceptionnellement doux, en particulier les deux premières décades, avant un rafraîchissement en fin de mois. Novembre 2015 est-il le mois le mois de novembre le plus chaud observé en France ? Frédéric Decker, de MeteoNews, répond à la question.

A la surprise générale : non ! Malgré des records de douceur récurrents du 1er au 20, la fraîcheur de la troisième décade a été suffisante pour abaisser sensiblement la moyenne mensuelle, qui ne bat donc pas de record en moyenne nationale, alors que certaines stations météo ont connu tout de même le mois de novembre le plus chaud, surtout sur le tiers nord. Et de nombreux records de chaleurs absolus sont tombés le week-end des 7 et 8 novembre sur le pays. Le maximum du mois sur la France a été atteint à Socoa le 8 avec 29,0 degrés. Quelques fortes gelées se sont ensuite produites en fin de mois : – 6,1 degrés par exemple à Dijon, -8,4 degrés à Rodez et jusqu’à -16,0 à Mouthe, dans le Doubs.

600px-201511moy

En moyenne nationale, la température moyenne de novembre 2015 est de 10,6 degrés, valeur dépassée quatre fois depuis 1946 : en 1994 (record absolu avec 11,5 degrés), 2006, 2011 et 2014, ainsi qu’un mois à égalité avec cette année : 2009. Pas exceptionnel donc finalement, mais tout de même remarquable. Et la multiplication des mois de novembre chauds ces dernières années est en revanche exceptionnelle, s’inscrivant parfaitement dans le contexte de réchauffement du climat, observé en France et dans le monde depuis une quarantaine d’années, avec une nette accélération depuis 1988.

Novembre 2015 sera en revanche le plus chaud à l’échelle mondiale, ainsi que l’année 2015 dans son ensemble. Le phénomène El Niño, exceptionnel cette année, a en effet boosté le thermomètre sur la Terre ces derniers mois. Sur l’automne météorologique en France, le déficit des mois de septembre et octobre a été comblé en novembre. L’automne 2015 est donc parfaitement de saison en France avec 13,0 degrés de moyenne, égalant la moyenne saisonnière.

Peu d’eau

L’omniprésence des hautes pressions a maintenu un temps sec sur la plupart des régions. Les précipitations ont été globalement faibles sur la France au cours de ce mois de novembre, avec une moyenne nationale de 56 mm pour une normale de 80 mm, soit 30% de déficit.

Il n’est tombé que 10 mm à Nice ; le record reste 1 mm en novembre 1981. A l’inverse, le Mont-Aigoual a reçu 164 mm de précipitations. Les régions situées au nord de la Seine s’en sont mieux tirées avec des précipitations normales voire excédentaires. A noter les premiers flocons jusqu’en plaine dans le nord-est en fin de mois, phénomène habituel à cette période de l’année.

Ce manque d’eau, répétitif ces derniers mois, ne permet pas de recharger les nappes superficielles et profondes pour le

moment. Souhaitons le retour de la pluie en bonne quantité d’ici le printemps 2016 pour éviter une nouvelle période de sécheresse.

Beaucoup de soleil

L’anticyclone très présent et le flux de sud ont permis au soleil de briller largement, notamment sur les montagnes et les régions méridionales avec quelques records à Nice ou encore Saint-Auban.

L’astre du jour s’est montré 110 heures en moyenne nationale dans le mois pour une normale de 93 heures, soit un excédent de 18 %.

Ce mois de novembre 2015 a donc été particulièrement doux avec des records de chaleur absolus, mais pas de record en température moyenne. Novembre 1994 conserve le record maximal. Peu de précipitations et un bon ensoleillement.

L’année 2015 ne battra toutefois pas 2014 en terme de chaleur en France, ayant pris trop de retard avec la fraîcheur du début d’année, de septembre et d’octobre.

Frédéric Decker, MeteoNews SA, mercredi 2 décembre 2015, 11h

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *