Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Elections régionales – Alan Ragot : « au deuxième tour, je maintiens mon choix »

image_pdfimage_print

Alan-RAGOTSecrétaire de la section de Remiremont du Parti Socialiste et candidat sur la liste de Jean-Pierre Masseret, Alan Ragot nous adresse sa réaction aux résultats du premier tour que nous reproduisons ci dessous.

« Se retirer, c’est disparaître. Je ne serais pas l’acteur d’un suicide politique. Pourquoi, Les Républicains ne se désistent pas en Bretagne et en Languedoc en notre faveur et que nous leur laissions le champ libre en PACA et dans le Nord ? Sommes-nous sûrs que Philippot et le FN soient battus en cas de retrait de notre liste ? Non. Aussi, comment regagner la Région après un mandat d’absence, sans avoir pu suivre les dossiers ?

Triste, secoué et énervé, je l’affirme : le mal se combat par le mal. Il n’y a plus de barrage possible sans nouvelle compromission aussi inefficace qu’inacceptable. Il faut regarder la vérité en face.

De quel droit baisserions-nous pavillon ? Renoncer à se maintenir, c’est renforcer le FN, en étant la caricature de leur slogan : UMPS – Tous pourris ! Je refuse de leur donner raison. Je ne veux pas être la preuve par l’exemple… Malgré moi !

D’autant que nous avons montré, toute la campagne durant, combien la droite et la gauche, ce n’est pas pareil.

Nous l’avons senti, j’en suis le témoin honoré et privilégié, où près de 600 personnes (+ du 1/4 des votants) nous ont fait confiance et souhaitent que nous les représentions, notre électorat a été au rendez-vous, ici, à Remiremont. Se maintenir permet de ne pas les abandonner et de ne pas les laisser orphelins.

Mon devoir de citoyen, de militant, de Membre du Conseil Fédéral de notre parti dans les Vosges, de Secrétaire de Section à Remiremont, de candidat auprès de Jean-Pierre Masseret, est de faire vivre les idées et les valeurs qui sont les nôtres et de m’assurer de leur pérennité. Se retirer revient à déserter.

Perdre dignement en respectant notre parole et nos engagements auprès des militants, des sympathisants, des électrices et des électeurs, passe encore. S’asseoir sur nos projets, nos idéaux et nos valeurs, NON ! Lorsque nous nous engageons dans un combat, notre responsabilité est d’aller jusqu’au bout.

Si le non-respect des consignes de Solférino entraîne le retrait de notre investiture en ACAL et que par malheur, nous venions à être exclus de notre parti, tant pis ! Nous n’aurons pas à écrire nos démissions!

Si l’heure est grave, n’oublions pas qu’il faut résister sans se perdre, sans se mentir à nous-mêmes, en restant combatifs, fiers de qui nous sommes, loyaux et fidèles à nos engagements et à ceux qui nous ont fait confiance.

Au 2ème tour des Élections Régionales, je maintiens mon choix : celui de la fiabilité, de la confiance et du courage. + forte, + proche, notre Région avec Jean-Pierre Masseret ».




4 réactions sur “Elections régionales – Alan Ragot : « au deuxième tour, je maintiens mon choix »

    1. pepe

      Ah que oui, fais leur savoir à ces « guignols » que le courage est ce qui leur manque le plus.
      Et après ça, ils voudraient nous culpabiliser de ne pas voter ?
      Qu’ils s’estiment heureux que Masseret résiste, sinon le FN pourrait bien recueillir quelques voix supplémentaires inattendues et venues de personnes qui ont toujours voté à gauche (enfin du temps où elle était crédible !)

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *