Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Elections régionales – Parti Socialiste des Vosges : « Le retrait de la liste de Jean-Pierre Masseret est nécessaire » Ghislain Sayer, Premier secrétaire fédéral des Vosges, nous adresse sa réaction.

image_pdfimage_print
Ghislain Sayer, Premier secrétaire fédéral des Vosges (photographie du site du parti socialiste).

Ghislain Sayer, Premier secrétaire fédéral des Vosges (photographie du site du parti socialiste).

Ecrit par C. K.-N.

« Le Parti socialiste dans les Vosges a enregistré, lors du premier tour des élections régionales, un résultat à près de 20 % qui le place parmi les meilleurs de tous les départements de la région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, et à quelques points de la droite unie vosgienne.

C’est un résultat honorable, obtenu alors que des forces de gauche traditionnelles ont fait le choix de ne pas s’allier avec le Parti socialiste d’emblée.

Pourtant, alors que les Régions Lorraine et Champagne Ardenne ont été dirigées par la gauche unie jusqu’à présent, obtenir un score le plus élevé possible était pleinement nécessaire au vu des résultats définitifs réalisés.

Mais l’heure n’est pas aux regrets.

Le résultat obtenu par le Front national est effrayant par son ampleur.

Le Bureau National du Parti socialiste a décidé hier soir, à l’unanimité, le retrait des listes socialistes dans des régions à risque de victoire frontiste au second tour. Une telle prise de position s’impose à tous les socialistes.

Ce matin, le Premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis a demandé le retrait de la liste de Jean-Pierre Masseret publiquement, après l’avoir fait dans la nuit au principal intéressé.

Ce lundi matin, à la fédération de Moselle, à Maizières-les-Metz, Jean-Pierre Masseret a convié les dix premiers secrétaires fédéraux et les dix têtes de liste de la grande région Est.

Il a demandé à chacun d’exprimer une position puis a fait procéder à un vote nominal public.

J’ai voté, en tant que Premier secrétaire fédéral des Vosges, conformément à la ligne du Parti décidée par les instances nationales et aussi en ligne avec mes convictions, pour le retrait.

La quasi-totalité des Premiers secrétaires fédéraux a fait de même, notamment les Lorrains.

Les têtes de listes départementales ont, quant à elles, voté pour le maintien.

Jean-Pierre Masseret a ainsi, sur la base du résultat du vote, treize pour le maintien, sept pour le retrait, annoncé le maintien de sa liste pour le second tour.

Certains candidats de la liste conduite dans les Vosges ont annoncé leur refus de ce choix mais la liste a été déposée en Préfecture de Strasbourg lundi après-midi.

La Direction nationale du Parti socialiste refuse cette décision de Jean-Pierre Masseret et s’emploie  à obtenir un retrait, seul à même de faire rempart à une victoire contre notre région dimanche prochain.

Cette liste Masseret va perdre l’investiture du Parti socialiste.

Par ailleurs, le Premier ministre Valls, comme le Premier secrétaire Cambadélis appellent Jean-Pierre Masseret à retirer sa liste.

Ils appellent aussi, au vu des circonstances et des intêrets des habitants de la région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne à voter pour la liste du candidat Philippe Richert.

Telle est, en conséquence, la ligne officielle du Parti socialiste des Vosges.

Nous verrons les évolutions dans les prochaines heures et appelons chacune et chacun à l’esprit de responsabilité ».

Ghislain Sayer.

Premier secrétaire fédéral des Vosges.




2 réactions sur “Elections régionales – Parti Socialiste des Vosges : « Le retrait de la liste de Jean-Pierre Masseret est nécessaire »

  1. doclo

    Se retirer c’est donner un bail de 50 ans à Vannson .Quelle erreur!!
    J’ignorais que fascites et apparatchiks pouvaient se confondre.
    Les apparatchiks n’ont des sinécures que par la grâce de ceux qui votent pour leur parti et ne sont même pas respectés!!

    répondre
  2. cgv

    Toutes ces magouilles électoralistes m’écœurent. Une union gauche – droite ?? oui, mais pas droite – gauche ! Alors on se demande de qui la gauche se moque ? Même la droite ne veut pas d’eux.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *