Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Epinal – Jardi Est est parti aux enchères devant une centaine d’amateurs ce vendredi Victime de cambriolages sur son site de Remomeix, le matériel de Jardi Est rest vendu aux enchères, à commencer par son site d'Epinal.

image_pdfimage_print

9

Ecrit par David Jeangeorges.

Photographies : Claude Noël.

« Nous vous informons que la société Jardi-Est est définitivement fermée. Nous avons été fortement cambriolés début octobre 2015. Malgré le travail acharné de toute l’équipe pendant les quelques jours qui ont suivi ces méfaits, nous ne pourrons malheureusement pas nous relever. Toute l’équipe de Jardi-Est vous remercie pour la confiance que vous lui avez octroyée pendant toutes ces années » indique le site internet de Jardi Est.

C’est le site de Remomeix qui a été victime de ces cambriolages pour un préjudice de 100.000 €uros. Du coup, les deux sites ont fermé leurs portes.

Celui d’Epinal, sur la ZAC des Terres Saint-Jean, était le premier à voir son matériel partir aux enchères ce vendredi 4 décembre 2015 à partir de 14 heures 30.

26 lots étaient mis en vente, qui ont vu affluer pas moins d’une centaine d’amateurs. Des professionnels et des bricoleurs du dimanche.

Tondeuses, autoportées, tronçonneuses, débroussailleuses, motoculteurs de marque HONDA, STHIL…, pièces détachées, vêtements, tous les lots se sont vendus. A ce jeu, les bonnes affaires n’ont pas manqué. Beaucoup de lots sont partis pour la moitié de leur valeur, d’autres pour moins encore comme cette tondeuse enlevée à 30 % de sa valeur.

La semaine prochaine, ce sera au tour du site de Remomeix de partir aux enchères. Avec 50 lots : 18 d’occasion le jeudi 10 décembre 2015 à partir de 14 heures 00, 32 neufs le vendredi 11 décembre 2015 à partir de 14 heures 00.




2 réactions sur “Epinal – Jardi Est est parti aux enchères devant une centaine d’amateurs ce vendredi

  1. lisa

    on fait de bonnes affaires sur les ventes aux enchères très bradées, pas à la hauteur de ce qu’elle devrait couter sans compter le mal du responsable de sa société qui voit partir son entreprise à moindre prix ,les ouvriers sur le carreau qui pour beaucoup entrainent ,beaucoup d’emmerdes et un traumatisme, mais ça personne ne s’en soucie.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *