Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Politique – Thibaut Leduc furieux après une subvention de 600.000 euros du conseil régional de Lorraine pour le maniement d’armes en Arabie Saoudite Pendant qu'il n'aurait pas voté de soutien au projet de l'Emitage Resort pour un investissement de 15 millions d'euros, générateur de 22 emplois.

image_pdfimage_print

!cid_4906E1060D04449FB1DAAF5477812F90@Portable

Ecrit par D.J.

Thibaut Leduc, le patron de la station de ski de Frère-Joseph, est tombé des nues à la vue d’une vidéo des débats du 2 octobre 2015 au Conseil Régional de Lorraine. Ce jour-là, les onze élus socialistes présents ont alloué une subvention de 600 000 € à une entreprise de Commercy pour la formation au maniement des armes pour l’Arabie Saoudite.

Un groupe industriel a besoin de former ses militaires et ses techniciens 6 mois par an sur une durée de cinq années. Il a sollicité l’aide du conseil régional de Lorraine pour la construction de bâtiments à Commercy.

Seuls les onze élus socialistes ont voté pour ce dossier ce qui a suffit à valider l’aide. Car si le groupe Front National et le groupe Europe Ecologie les Verts ont voté contre, leurs élus étaient moins nombreux que ceux du PS et pour leur part,  les élus des groupe UMP, « Je suis Lorrain » et communiste se sont abstenus.

En commission économique, le dossier avait reçu un avis favorable du Meusien Thibaut Villemin, vice-président de l’assemblée régionale, et du Vosgien Stessy Speissmann, maire de Gérardmer, alors que trois autres élus avaient voté contre et un sixième s’était abstenu.

Cette aide a fait réagir ce jeudi 3 décembre 2015 Thibaut Leduc à la découverte de cette vidéo. Il l’a fait savoir sur sa page Facebook en écrivant : « Et pendant ce temps, La Région Lorraine ne vote pas d’aide à l’Emitage Resort pour un investissement de 15 millions d’euros, qui crée 22 emplois, diversifie son activité vers un tourisme 4 saisons. Oui, effectivement, n’oubliez pas d’aller voter ».

Son coupe de gueule n’a pas tardé à susciter des réactions de soutien. Toutes sont aussi indignées les unes que les autres.

« Nous avons un peu l’habitude » nous précise ensuite Thibaut Leduc « car l’an dernier, alors que le Président du Conseil Régional nous expliquait l’importance de la formation dans le tourisme, je lui ai remis un plan de formation de 40.000 € en mains propres. Nous avons reçu à deux reprises une lettre de refus. Nous nous demandons réellement pourquoi rester investir en France ? ».




36 réactions sur “Politique – Thibaut Leduc furieux après une subvention de 600.000 euros du conseil régional de Lorraine pour le maniement d’armes en Arabie Saoudite

  1. seb

    passer au urne ce dimanche pour que cela cesse. Tous le monde se plaint mais personne ne bouge, ils sont réélu à chaque fois alors pourquoi ils changeraient leur politique !!!!!!

    répondre
  2. PHILIPPE

    On en apprend effectivement de belles tous les jours. Sans commentaires, mais l’information démontre une fois encore les pouvoirs de décision d’une petite poignée d’élus préférant promouvoir le maniement des armes à l’étranger plutôt qu’une vingtaine d’emplois dans un coin des Vosges. Ce dimanche, tous aux urnes, citoyens !

    répondre
  3. Jeannot

    La presse nationale nous dit qu’un candidat socialiste clame au retour de Vichy si arrivée du FN. Si on lit ce titre sur les subventions du conseil régional, on est forcé de songer à une « intelligence avec on ne sait qui ami ou ennemi »? La fourberie a dominé tous les débats diplomatiques de tous les temps. Ah ! l’argent qui fout le camp: c’est une affaire !surtout qu’on est fabricant d’armes ici aussi aïe aïe

    répondre
  4. doclo

    En démocratie ,le vote est un droit;pourquoi les élus UMP se sont ils abstenus ?
    Assiste t on à une manoeuvre politicienne à la veille des élections?
    La tête de liste UMP88 était elle présente?
    Le dossier « Ventron » était il bien ficelé ?
    N’assiste t on pas à l’expression d’une crise de jalousie ?
    Dans les 2 cas l’emploi était concerné .

    répondre
  5. étonné

    je ne suis pas étonné de cette décision de nos élu qui doit venir du sommet de l’ état ,la France , enfin ce qui en reste n préfère armer l’ Arabie Saouite qui doit certainement manquer de moyen financier……d’ autre part , il ne faut pas oublier les milliards verser à la Turquie pour une destination plus qu’incertaine , quand à moi , la commune me dit qu’ils n’ont pas d’ argent pour réparer la route devant chez moi …………

    répondre
  6. Stessy Speissmann, Conseiller Régional

    Aucun dossier concernant L’Hermitage Resort n’a été étudié ce jour là! Quelle démagogie deux jours avant une élection!

    Voici quelques précisions :
    Campus COCKERILL est une filiale de CMI (Cockerill Maintenance & Ingénierie), groupe piloté par un Conseil d’administration dont le Président est Monsieur Bernard SERIN.
    Ø – Nous ne finançons pas de formation au maniement d’armes.
    Ø – Nous finançons une infrastructure de formation sur le territoire de Commercy.
    Ø – Cette infrastructure va générer 100 emplois directs ou indirects.
    Ø – L’entreprise a un marché avec le groupe Général Mechanic, qui est un groupe canadien qui vend à l’Arabie Saoudite des machines qui sont fabriqués par le groupe Cockerill. Une formation est prévue pour les militaires et les mécaniciens qui vont les utiliser, mais cela ne relève pas de la responsabilité du Conseil Régional

    Le projet :
    Il s’agit d’une aide de 600 000€ en faveur de la société CAMPUS COCKERILL (filiale de CMI France SAS) à Commercy pour un projet dont le coût total est d’environ 57 millions d’euros comprenant la construction et les aménagements liés à la création d’un centre de formation/ séminaire international qui offrira une infrastructure de pointe (amphithéâtre, salles de formation, restauration, hébergement, loisirs).

    Cette infrastructure permettra de former et d’héberger 120 stagiaires. Elle accueillera trois types de prestations : les formations internes à CMI, les formations destinées aux clients de CMI et les formations ou séminaires que des entreprises locales ou des organismes publics voudraient y organiser.

    Le nombre d’emplois crées sera de 25 emplois directs en CDI et 75 emplois indirects liés aux activités du centre.

    Pour la partie immobilière, les autres partenaires seront :
    – – L’Etat (Contrat de développement du Bassin de Commercy – reconversion de l’emprise militaire libérée du Quartier Oudinot)
    – – GIP Objectif Meuse

    Le Conseil Régional de Lorraine dans le cadre de son champ de responsabilité accompagne l’entreprise qui crée des emplois localement et contribue ainsi au développement économique du territoire.

    répondre
    1. BALLAND Martine

      Merci à Stessy Speissmann pour cette explication claire qui remet les choses à leur place. Il me semble qu’on mélange tout. Pas d’amalgame, s’il vous plait.

      répondre
  7. Couttet

    En raison de l’état d’urgence dans lequel nous sommes et serons sûrement pour les 6 mois à venir, ce genre de décision en matière de formation au maniement des armes devrait être abolie. Pourquoi ne ferait-on pas un courrier au bénéficiaire de cette subvention en lui expliquant qu’en raison des évènements, cette subvention ne lui sera pas versée ! Cette argent pourrait être attribué à des bénéficiaires proposant de l’emploi….allez soyons optimiste, ils vont revenir en arrière, c’est pas possible !

    répondre
  8. paul

    tous les dossiers qui permettent la création d’emplois sont importants mais il faut peut etre aussi prendre en compte une ethique morale.
    Et la future com com Gerardmer/la Bresse ne doit pas mettre de côté les petites stations comme Ventron qui veulent se developper, n’est ce pas M Speissmann (probable futur président de cette com com)?

    répondre
  9. Thibaut LEDUC

    Effectivement, le dossier n’a pas été présenté ce jour là. La question est : A-t-il été présenté un jour? Stessy SPEISSMANN est un élu qui soutient le tourisme et il l’aurait soutenu sans aucun doute. Nous travaillons sur ce dossier depuis plus de 10 ans. Il a été déposé à la mi-juillet à la Région pour une instruction avant la restructuration de cette collectivité. Il n’a visiblement pas retenu l’attention, nous le regrettons vivement.

    répondre
    1. Stessy Speissmann

      Je n’ai pas eu le dossier, effectivement! Je l’aurai soutenu sans aucun doute.
      Pour répondre au commentaire de Claude-Paul ci dessus que je trouve lamentable, il ne doit pas connaitre mon travail local sur le massif, j’ai de nombreux exemples de dossiers soutenus pour notre territoire!

      répondre
  10. espèrance

    les Vosges c’est la Bresse/ Géradmer ; la région c’est Nancy /Metz et les autres peuvent mourir , toutes ces petites stations ,qui ont tout mais qui vivotent mais combien d’emplois ça ferait ; se regrouper BUSSANG/ VENTRON/ ROUGE GAZON .

    répondre
  11. Voueguerus

    Les morts et les blessés de Paris, comme les contribuables lorrains, vont certainement apprécier que les politiciens lorrains financent indirectement une puissance complice de Daesch ! Votez bien Dimanche !

    répondre
    1. pepe

      effectivement, vous m’avez convaincu qu’il fallait que j’aille voter, moi qui comptait m’abstenir.
      si ça peut servir à faire reculer le parti-pris primaire trop souvent constaté dans ces commentaires !

      répondre
  12. Stessy Speissmann, conseiller régional

    Je n’ai pas vu ce dossier effectivement sinon je l’aurai évidemment soutenu. Les propos de certains ci dessus m’accusant de ne rien faire pour les petites stations sont mensongers. J’ai porté de nombreux dossiers sur l’ensemble du massif.
    Après renseignement, ce dossier est encore en cours de finalisation par les services, il n’a pu être présenté aux élus et instruit car incomplet. Après première étude, L’Etat et la Région soutiendront ce projet dans la limite imposée au vu de la structure ( règle des minimis). Les fonds européens ( FEDER ) portés par la région sont en train également de se positionner positivement .
    A votre disposition, cordialement.

    répondre
  13. étonné

    Bonsoir,si je comprend bien le problème,ce dossier est en finalisation d’ attente, depuis mi juillet, cela peut paraitre long, mais je doute que tous les dossiers aient le même temps d’ attente, allez , il doit bien y en avoir qui reste sur le dessus de la pile moins longtemps, il ne faut pas prendre les gens pour des perdreaux de la veille? ce temps est révolu , les électeurs deviennent intelligents, mais voilà , l’ armement doit être prioritaire sur le ski et l’ emploi,mais , si tous les élus avaient écouté le peuple depuis plusieurs décennies , notre pays n’en serait ou il en est actuellement

    répondre
  14. Thibaut LEDUC

    Incomplet? Je l’apprends. Nous avons communiqué une fois des éléments complémentaires. Très rapidement du reste. De toute façon, l’Etat maintenait son aide jusqu’au 30 novembre. C’est passé.

    répondre
  15. seb

    Je me pose une question, et qui voudrait bien me répondre sans mensonge merci

    En France, combien y a t’il de société écran comme celle qui est actuellement soutenu par nos politiques Lorrain et qui servent indirectement le climat actuel ? et quand cela va t’il cesser ?

    Je suis fatigué de me faire taxer pour des faits comme celui-ci.
    Merci à nos dirigeants actuel.

    répondre
  16. Jere

    Je ne suis pas là pour faire de la politique , mais je pense qu il faudrait soutenir un peu plus nos entreprises locales qui nous font vivrent , je comprend les dirigeant qui se décourage au vue de certaines décisions , une création de 22 emplois est loin d etre négligeable pour notre bassin qui souffre d une situation qui me semble critique , je souhaite longue vie à cette station et bon courage a M.Leduc .

    répondre
  17. paul

    le débat est interessant et les commentaires fructueux. Merci a remiremontinfo d’offrir cette espace de liberté (ils sont si rares) à ses lecteurs

    répondre
  18. Gérard Manvussa

    La conclusion « Très bien, ça passe, dossier suivant. » Chers contribuables, voilà comment votre argent est dilapidé en moins de 10 minutes. Certains entrepreneurs remuent ciel et terre pendant des décennies pour mener à bien la création d’une structure touristique, génératrice d’emplois, qui contribue aux finances locales et régionales, par le dynamisme économique de l’entreprise, mais cela, vos élus n’en ont que faire. Madame Fontaine vous a avertis, un jour peut-être les « formés de Commercy » se retrouveront en face de vos enfants, et à ce moment là, il sera trop tard pour regretter des décisions pour lesquelles vous aurez votre part de responsabilité. Chers Lorrains, n’attendez pas de la vie qu’elle ait un sens, c’est à vous vous de lui en donner un ; alors, allez dans le bon sens et faites le savoir dans les urnes pour ne plus voir de telles hérésies.

    répondre
  19. Eric Mougel

    Bonsoir, je suis d’accord avec Paul (ci dessus) , merci à Rt ( ou gd ou st dié) infos de permettre ces échanges démocratiques. BRAVO.. Un seul regret, quand on commente les décisions des autres sur ce type de pages, c’est mieux de ne pas se cacher derrière des pseudos, non ?. Les élus et investisseurs, et quelques rares courageux s’expliquent en toutes transparences, pourquoi pas ceux qui ont des idées, assumons sinon c’est trop facile.. et peu crédible.
    Et concernant le sujet, chacun sera d’accord ou pas, ce qui est le plus inquiétant c’est la méthode et comment se décident les dépenses…. et à la veille d’un scrutin, que devons nous attendre d’un fonctionnement à 13 régions ? 11 votants pour une dépense de 600000 euros avec 15% seulement d’élus représentés, ça fait réfléchir …. et ça fait peur… et ce n’est surement pas très motivant pour les porteurs de projets de demain ….

    répondre
  20. Renée

    Avant de laisser mon commentaire, je me suis documentée sur le projet subventionné. La société Campus Cockeril, filiale de CMI (Cockeril Maintenance et Ingéniérie) prévoit la création d’un site de formation à Commercy pour ses personnels et ses clients « Le projet s’est accéléré après la signature d’un important contrat de fourniture de tourelles équipées d’un canon de 105 mm que produit CMI pour un pays du Golfe. Les militaires du Golfe y seront formés pendant 6 à 9 mois, suivant le niveau et sur une durée de 7 ans » (extrait d’un article paru dans le Républicain Lorrain).
    Quelle honte de subventionner une telle activité (et qu’en sera-t-il après 7 ans !) alors que le projet de création de l’Ermitage Resort répond bien me semble-t-il au développement de l’activité touristique dans les Vosges.

    répondre
  21. Au secours !

    Au secours… !
    Mais arrêtez de mélanger tout et n’importe quoi !
    Citez moi des employeurs qui recrutent et investissent à Commercy !!
    Oui, il faut subventionner la société belge CMI pour qu’ils s’installent chez nous au lieu d’aller ailleurs. Le gros amalgame à deux balles : « l’argent lorrain forme des méchants saoudiens ». On est à 300 bornes des Vosges ! Battez vous pour votre dossier mais arrêtez de torpiller ceux des autres.

    répondre
  22. muriel

    Le truc qui cloche c est la trop gde region eh oui si thibaut ne crie pas on ne l entendra pas surtout il lui faudra de la voix – evidemment que le contexte est de voir midi a sa porte – – les vosgiens demain devront se serrer les coudes au risque de se serrer la ceinture- courage et soutients a frere joseph ventron

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *