Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – 35e Corrida des Abbesses : Mohamed Moussaoui et Laura Miclo pour la deuxième fois Les deux vainqueurs du jour ont fait la différence dans le quatrième et dernier tour de la course des as.

image_pdfimage_print

70

Ecrit par David Jeangeorges.

Le Spinalien Mohamed Moussaoui, vainqueur en 2013, et l’ex-Vosgienne Laura Miclo, victorieuse en 2009, sont venus l’emporter pour la deuxième fois à la Corrida des Abbesses ce dimanche 27 décembre 2015. Chacun d’eux a fait la différence dans le quatrième et dernier tour.

Mohamed Moussaoui vainqueur devant Abdelkader Mahmoudi et Benjamin Rubio.

Mohamed Moussaoui vainqueur devant Abdelkader Mahmoudi et Benjamin Rubio.

Pas moins de 2.000 personnes sont venus courir sur la 35e Corrida des Abbesses répartie cette année sur deux journées. Ils étaient près de 500 samedi soir sur le trail de la 14-18, plus de 600 sur la course des as et 400 sur la course pour tous. Ajoutez y les courses  des enfants et le jogging des familles et le cap mythique des 2.000 concurrents a été allègrement franchi.

Vainqueur en 2013, Mohamed Moussouai (Athle Vosges Pays d’Epinal) n’avait pas été en mesure de défendre son bien l’an passé, affecté par une blessure. Deux ans plus tard, le Spinalien de 25 ans a récidivé avec une autorité qui en dit long sur le palier franchi.

Alors qu’un groupe de sept hommes menait la danse durant les trois premiers tours, Mohamed Moussaoui a mis tout le monde d’accord dans le quatrième, au prix d’une accélération décisive. Tout le monde était forcé de s’incliner devant son finish propre, net et imparable à commencer par ses deux dauphins, les Alsaciens Abdelkader Mahmoudi (Rohan Athletisme Saverne) 2e et Benjamin Rubio (Bruche A Lingolsheim) 3e.

Mohamed Moussaoui savourait sa nouvelle démonstration : « Aujourd’hui, je gagne au mental. Devant  ma famille et tous mes potes du quartier que j’avais invité, je ne pouvais que leur donner la victoire. Avec le public, c’était magnifique. Je suis resté prudent et j’ai mené un peu. J’ai testé la concurrence et à 600 mètres de l’arrivée, j’ai changé de rythme et j’ai vraiment fait mal ».

La Corrida des Abbesses ne faisait pourtant pas vraiment partie de ses ambitions majeures de la saison. « Je n’étais pas prêt. Mais j’ai trop bien préparé le cross de sélection que je suis encore bien. J’ai passé un cap. Il faudra y aller pour me battre dans les Vosges ».

Mais c’est surtout vers les championnats de France de cross-country que regarde sa saison. « Sur le cross long, j’espère rentrer dans les quinze premiers. Avant cela, il y aura les championnats de Lorraine et les interrégionaux. J’espère faire mal en 2016″.

75Chez les féminines, l’ex-Vosgienne Laura Miclo, expatriée depuis 2013 au club d’Aix-les-Bains, s’est rappelée au souvenir de tous, en venant s’imposer devant les Mosellanes Nathalie Da Ponte (Sarreguemines-Sarrebourg), lauréate de la Corrida des Abbesses en 2014, et Emilie Jacquot-Claude (Sarreguemines Sarrebourg) 3e. A 27 ans, elle n’a jamais paru aussi forte.

Sa prudence a fini par la récompenser. « Je suis partie à mon rythme et j’ai temporisé dans les 2e et 3e tours. J’accélère au 4e tour et ça paye » confiait Laura Miclo qui est « revenue pour les vacances de Noël dans la famille. Je travaille à Chambéry et j’ai beaucoup progressé avec le club d’Aix-les-Bains. Mon ambition, ce sont les championnats de France de cross long où j’ai terminé 10e en 2015. J’espère me placer entre la 5e et la 10e place en 2016 ».

Derrière ce week-end en tout point réussi, se cache aussi et surtout le travail des bénévoles. Ils étaient 45 samedi soir et 90 ce dimanche.

Tous les résultats : course 1 course 2 course 3 course 4 course 5 course6 course 7 résultats_trail.

Lionel Thiriat : « un super week-end ».

Patron de l’organisation, Lionel Thiriat buvait du petit lait ce dimanche soir : « Je suis content, c’est un super week-end avec beaucoup de chance. Le temps est idéal pour faire du sport et avec les stations de ski qui sont restées malheureusement fermées, les gens recherchent une autre activité. Ensuite, je suis très surpris du nombre d’athlètes sur la course des as. Il y a un vrai boom des courses sur route qui ont une bonne réputation comme celle de Thaon-les-Vosges et la nôtre. Je suis très heureux d’avoir mis sur pied avec François Tisserand la 14-18. On a tapé un très bon format. C’est ainsi que sur deux jours, nous drainons 2.000 concurrents ».

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *