Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Un nouveau chèque de 4.000 € de la Ligue contre le cancer au profit du Centre Hospitalier Il permet de financer d'un tiers l'achat d'un nouveau vidéo-gastroscope haute définition, dont le coût global est de 12.165 €.

image_pdfimage_print

06 participation de 4000 €

Article participatif de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

 

Cette participation, dans le cadre du partenariat établi entre la Ligue et l’établissement de soins, permet cette fois de financer d’un tiers l’achat d’un nouveau vidéo-gastroscope haute définition, dont le coût global est de 12.165 €. Cette acquisition, en service depuis août dernier, contribue à l’augmentation du parc d’endoscopes disponibles au Centre Hospitalier et permettra de réduire les délais de prise en charge des patients pour la réalisation d’une endoscopie. Il faut en effet savoir que ce genre d’examens réalisés sur une demi-journée, est fortement contraint par le temps incompressible de désinfection du matériel. De surcroît, les endoscopes sont des équipements fragiles, ainsi que l’a traduit le Dr Mohamed Lakber, médecin gastro-entérologue. Cette arrivée de matériel supplémentaire est donc un plus afin de gérer certaines indisponibilités.

La salle à manger des médecins a, une nouvelle fois ce lundi après-midi, servi de cadre à l’attribution du chèque de 4.000 € qui a été remis à Hélène Marion, directrice-adjointe du Centre Hospitalier par Maurice Claudel, président du Comité départemental de la Ligue contre le cancer, accompagné du vice-président Pierre Mougel et de Nadine Pierre, bénévole.

Assistaient par ailleurs à cette cérémonie les docteurs Fouad Benbouziane, chef du pôle chirurgie, Richard Goutorbe, chef du pôle médecine, Mohamed Lakber, médecin gastro-entérologue, Marie-Odile Masson, directrice des Relation Humaines, Chantal Vaxelaire, directrice des soins, Nathalie Feldner, Cadre du pôle médecine, Marie-Hélène Aosman, Cadre de santé de l »équipe endoscopie, Nadine Portal, Cadre de santé du laboratoire (et fille de Maurice Claudel), ainsi que Denise Boulard, bénévole intervenante au Centre Hospitalier.

Améliorer et développer l’activité de dépistage des cancers

Après avoir souligné son grand plaisir de représenter Mathieu Rocher, directeur par intérim du Centre Hospitalier, Hélène Marion, directrice adjointe, a traduit : « nous allons partager ensemble, une nouvelle fois, le partenariat fort entre la Ligue contre le cancer et notre établissement. Un partenariat qui existe depuis de nombreuses années et qui se traduit par un soutien récurrent et annuel de la Ligue. Une participation qui permet, soyez en convaincus, à améliorer la prise en charge des patients atteints du cancer ».

A ce titre, la directrice-adjointe rappelait que le Centre Hospitalier « prend en charge les cancers digestifs, pulmonaires, urologiques, hématologiques, gynécologiques et du sein. Puis elle précisait que l’établissement « est également fortement impliqué dans le dépistage du cancer, avec sur les plateaux techniques, l’accès aux endoscopies (gastroscopie, endoscopie, fibroscopie) ainsi qu’à la mammographie, à la tomosynthèse, à l’IRM et au scanner. De plus, l’établissement est autorisé à réaliser la chirurgie carcinologique pour les pathologies mammaires, digestives et urologiques ».

Hélène Marion insistait aussi sur le fait que le Centre Hospitalier prend en charge les chimiothérapies réalisées en hôpital de jour ou en hospitalisation complète. Des soins de support sont également dispensés grâce à l’activité de soutien d’une psycho-oncologue et à l’intervention d’une socio-esthéticienne, ainsi que par l’usage de différents matériels améliorant le confort des patients.

Plus de 2.000 endoscopies digestives et respiratoires pratiquées l’an passé

Se tournant vers les président et vice-président du Comité départemental de la Ligue, la directrice-adjointe poursuivait en ces termes : « Le partenariat que vous nous apportez, ainsi que nos chers motards de Vecoux que nous n’oublions pas, nous permettent donc d’offrir des soins de qualité, accompagnés de soins de confort et de bien-être tout aussi importants. Et de rappeler que le Centre Hospitalier réalise une activité conséquente dans le dépistage des cancers, avec plus de 2.000 endoscopies digestives et respiratoires pratiquées en 2014.

Hélène Marion remerciait la Ligue d’avoir répondu à cette nouvelle sollicitation, soit une participation de 4.000 €, représentant le tiers du prix du nouveau vidéo-gastroscope haute définition d’une valeur de 12.165 €. Un matériel permettant de faciliter le dépistage grâce à une image plus nette, une augmentation de la résolution d’affichage et des capacités de grossissement. La directrice-adjointe précisait encore que depuis 2002, les montants versés par la Ligue au Centre Hospitalier atteignent aujourd’hui un montant de 143.499 €.

En conclusion, Hélène Marion ajoutait à l’adresse du président Maurice Claudel : « Ce montant significatif démontre l’intérêt que vous portez à notre établissement et à nos patients. Soyez donc convaincu que votre aide est la bienvenue en ces périodes d’extrêmes tensions budgétaires et qu’elle est devenue quasiment indispensable pour permettre de disposer d’un parc de matériel nécessaire à une prise en charge de qualité ».

Pour sa part, le président du comité départemental de la Ligue précisait que le budget présenté pour 2016 consacrera 40.000 € pour la recherche et une somme similaire au profit des hôpitaux. Sur les Vosges, cinq délégations (60 bénévoles) s’impliquent dans différentes missions. Une 6ème délégation devrait voir le jour sur la ville de Gérardmer.

 




5 réactions sur “Remiremont – Un nouveau chèque de 4.000 € de la Ligue contre le cancer au profit du Centre Hospitalier

    1. dd

      Ah bon?
      Moi je trouve scandaleux que des associations doivent se substituer aux devoirs de l’état…
      Tout comme l’a été l’opération « pièces jaunes »…

      répondre
    1. dd

      Rien qu’en divisant par 2 le montant de notre système politique, croyez moi, que sans augmenter les impôts, les services publics seraient de bien meilleurs qualité, avec des emplois à la clé. Mais bon, je ne suis pas sûr que vous puissiez comprendre, tant vos propos sont simplistes…

      répondre
  1. sam le pirate

    oui dd en divisant tout par deux et en multipliant les aides
    par deux ,effectivement ça y est j ai tout compris merci ,
    je suis tellement bête !c est tellement facile avec toi
    l économie!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *