Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Ce samedi était jour de fête à la Résidence Léon Werth

image_pdfimage_print

Trente soignantes réunies au service de cette journée

Article participatif de Denis Philippe.

Noël s’est déjà invité à la table des résidents de Léon Werth. Il n’est jamais trop tôt pour bien faire les choses en ce mois de décembre. Il y avait une chaleureuse ambiance, ce samedi à l’heure de midi, dans la grande salle en manger de l’établissement de l’avenue Julien Méline. Avec 83 résidents ainsi réunis et une quarantaine de familles présentes, l’ensemble du personnel des lieux s’est mobilisé afin de faire passer de bons moments à tous. Une nouvelle journée particulière, qui a mis beaucoup de baume au coeur. Rachel Géhin, cadre de santé, a adressé ses mots de bienvenue aux hôtes du jour, leur souhaitant de partager d’agréables moments à la table de leurs aînés. Mais c’est bien connu, à Léon Werth, tous les résidents conservent une certaine jeunesse !

Tout est d’ailleurs mis en œuvre pour perpétuer cet esprit et faire oublier que le temps passe vite. Les moments de joie sont donc indispensables. Ce samedi, Noël était dans toutes les têtes et rayonnait sur tous les visages. Pour une majorité de résidents, c’était surtout l’occasion de recevoir la famille autrement, autour d’une bonne table. Moment fraternel, rempli de bonheur, mais aussi d’émotion pour certains.

Au sein de l’établissement, chacune et chacun (soignantes, personnels de service, animatrice) avaient souhaité être là afin d’être au plus près de l’événement et de rendre agréable cette journée particulière. Petits déguisements, sourires généreux, service raffiné, rien ne manquait. Tout s’accordait ainsi à un menu alléchant, préparé par le chef cuisinier Eric Petot et son second de cuisine, Frédéric Marandel.

Etaient ainsi servis l’apéritif et ses petites vérines cocktail, le foie gras de canard et sa gelée au porto, le moelleux de dinde farci à la Périgourdine, le gratin dauphinois et bâtonnière de légumes, le plateau de fromages et la bûche roulée Forêt Noire. Le tout accompagné d’un blanc de Bourgogne et d’un Bordeaux rouge (avec modération).

La grande salle à manger respirait le bonheur, cela va de soi.Et ils ont été nombreux à pousser la chansonnette, tandis que les plus hardis et agiles entamaient une succession de pas de danse, transportés dans l’univers de Lily et de Gégé, le couple d’animateurs venu de Saint-Loup-Sur Semouse. Un programme de belles chansons d’amour, de chansons fantaisies, alliant bien entendu les succès préférés des aînés.

Des moments formidablement partagés et au cours desquels personne n’oublia de rendre une petite visite au joli stand proposé par « Les Cimes Argentées », l’association des parents et familles des résidents, qui anime les mercredis après-midi à Léon Werth et qui, en la circonstance, proposait objets et décorations de Noël.

Tout était réuni pour parfaire un esprit d’unité et de fraternité.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *