Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – Reprise de Fibers : l’association Convergences Citoyennes réagit

image_pdfimage_print

 

Jean-Pierrel-1024x685

Jean Pierrel, président de l’association Convergences Citoyennes.

L’association Convergences Citoyennes vient de découvrir dans la presse locale le projet de reprise de l’entreprise Fibers à Saulxures-sur-Moselotte. Son porte-parole, Jean Pierrel, nous adresse un communiqué de presse que nous reproduisons ci dessous.

« Tout d’abord nous sommes stupéfaits de l’arrogance financière de Mr Cherchir qui montre là le vrai visage du capitalisme mondialisé. Une seule chose compte : amasser toujours davantage de profits. Au diable l’intérêt général, celui des populations, celui des salariés.

Ainsi cette entreprise dans laquelle il y a eu 12 millions d’euros d’investis dont au moins 6 de fonds publics a été liquidée pour 349 320 euros ! S’ajoute à cela la valeur des locaux 16000 m2 achetés 900 000€ (hors frais de notaire) par la CCHMO et Mr Cherchir de demander un « bon prix » pour les acheter, sinon il délocalise.

Nous savons combien le contexte économique est compliqué, mais nous enjoignons les élus à la plus grande prudence. Personne n’acceptera un nouveau gâchis de fonds publics. Nous appelons à ne pas engager de négociations tant que l’on ne sait pas qui se cache derrière Mr Cherchir (…).

Le chantage à l’emploi de Mr Cherchir est inacceptable. Si Mr Cherchir reconnaît « ici une main d’œuvre de qualité et un réseau » il devrait savoir que les Vosgiens ont également une dignité et ont su faire preuve de résistance plus d’une fois dans les derniers siècles… Enfin que signifie cette histoire de centrale hydraulique non sécurisée, alors que la machine a déjà tué une jeune femme – au fait où en sont les suites judiciaires ?- la centrale n’était donc pas en règle elle non plus ?

Pourquoi donc faut-il être propriétaire pour produire ? La comcom peut très bien mettre à disposition les locaux pour un temps, voire les louer, il sera encore temps d’envisager la vente quand ce patron qui va sans doute encore demander d’autres aides, aura fait ses preuves.

Enfin n’y a-t il pas dans notre pays, des ingénieurs, des financiers, des chercheurs, des techniciens, des ouvriers qui soient prêts à s’investir dans un projet économique, innovant, écologique, sous une forme coopérative ? il est plus que temps que nos élus inventent d’autres solutions avec la population. Nous avons les savoirs et les savoir faire et la France est riche.

Fait à Thiefosse le 12 décembre 2015″.




6 réactions sur “Saulxures-sur-Moselotte – Reprise de Fibers : l’association Convergences Citoyennes réagit

  1. zizou88

    Remboursement des aides, Monsieur Charbonnier. Et quand pense les salariés de fibers, l, usine est elle fiable? Combien d aides va demander ce nouveau repreneur? Et comme par azard monsieur charbonnier proposait des reclassement en Tunisie. Stop au gâchis.

    répondre
  2. froissard

    IL faut exiger de savoir qui dans le premier dossier a reçu les aides publiques- les conditions d’attribution- obtenir impérativement leur remboursement avant d’en attribuer à un autre investisseur, que l’on demande à mieux connaître – quel est le rôle de M?CHARBONNIER dans cette nouvelle reprise d’entreprise ? ce repreneur se présente en position de force – cela ne veut pas dire que les élus doivent s’abaisser à ses prétentions- la négociation doit s’engager sur la base de la valeur estimée par le service des domaines, en matière d’immobilier d’entreprise- une convention devra définir clairement les obligations des 2 parties ( location,puis vente après évaluation de la solidité du reprenur, en termes d’investissements et de créa

    répondre
  3. froissard

    suite à incident technique , je complète mon commentaire
    obligations du repreneur, qui seront vérifiées: volume d(investissements et de création d’emplois, avant la cession de l’actif immobilier, sous la forme d’un contrat location- vente , ou vente normale . l’opinion réagit à cette affaire, en partageant les questionnements des internautes . Nous voulons de la transparence, pour cette fois accompagner le développement de la médelle, au service de l’intérêt général ( des emplois solides et durables et le versement des contributions ( ex.taxe professionnelle )par ce nouvel investisseur, qui actuellement nous inspire peu confiance, a

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *