Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Ski de fond – Jérôme Fussner le plus rapide au Grand-Prix de La Bresse ce samedi Il s'impose devant Vincent Mougel et Mathieu Prud'Homme pendant qu'Anne-Laure Cuny récidive chez les filles.

image_pdfimage_print

IMG_0506

Ecrit par David Jeangeorges.

Photographies : Annick Vaxelaire.

Jérôme Fussner, qui préparé sa saison depuis juillet, en a été récompensé en dominant le Grand-Prix de La Bresse en skate ce samedi au Tour des Roches. Sur le dernier ilot de neige du massif vosgien.

Un seul site nordique est équipé de l’enneigement artificiel dans le massif vosgien, celui de La Bresse-Lispach. Un investissement d’un million d’euros consenti par la commune de La Bresse il y a quelques années sous forme de 20 canons disséminés au bas du Tour des Roches. Il a justement accueilli les deux seules compétitions de ce début de saison vosgienne, la deuxième ce samedi lors du Grand-Prix de La Bresse pour le compte de la coupe des Vosges Crédit Mutuel. Une piste de 1,5 km a fait son bonheur en attendant mieux.

« Il est nécessaire que les communes s’unissent pour investir sur un seul site équipé en neige artificielle à plus grande échelle »  implore l’ancien conseiller technique Bernard Cuny, pelle en mains entre chaque tour de piste. Comme un écho, André Grob, le président du SC Ranspach, lance un cri d’alarme : « on attend la neige de culture sur le versant alsacien. Ce dimanche, nous devons partir en stage à Autrans. C’est un coût supplémentaire pour le comité régional. Il faudrait spéculer sur un tunnel réfrigéré, les Scandinaves en sont déjà équipés alors qu’ils n’ont pas nos problèmes. Prendre le train en marche n’est jamais productif ».

En marge de ces considérations techniques, quelque 112 concurrents, des minimes aux vétérans, ont saisi l’aubaine d’en découdre sur un contre-la-montre en skate.

Jérôme Fussner est parti vite.

IMG_0528

Dans cet exercice aussi rapide qu’intense, Jérôme Fussner a tenu le choc en bout en bout, au prix d’une régularité de métronome. Ils récolte les fruits d’une préparation studieuse. « J’ai préparé la saison comme il fallait dès juillet et août. J’ai du jus et je suis moins dans le rouge » confie le leader des Skieurs du Tanet, sous l’oeil fier de Guy Stoehr. « Sur seulement 7 kilomètres, il fallait partir vite. Une montée assez longue pesait au fil de cinq tours. Je suis surtout content de m’être montré régulier et d’être mieux lors des deux derniers tours. Tous les meilleurs régionaux étaient là, c’est intéressant de se bagarrer chaque week-end ».

Pas question toutefois d’exacerber son ambition. « J’espère rester régulier tout au long de l’hiver et me faire plaisir dans la compétition régionale » précise Jérôme Fussner qui s’accordera un extra « en allant faire une ou deux courses nationales ».

Son principal rival, Jérémy Weibel (SC Ranspach), a eu l’infortune de casser un bâton dans le cinquième tour : « J’ai mis un demi-tour pour retrouver un bâton. Ce n’est pas grave, c’est un fait de course ». Guillaume Lalevée (Basse-sur-le-Rupt SN) n’a pas été classé pour s’être élancé sans dossard.

Si la victoire de Fussner s’est rapidement dessinée en évidence, pour lui accorder une avance substantielle de 16 secondes à l’arrivée, la deuxième place a, en revanche, donné lieu à un duel de tous les instants pour revenir finalement au Bressaud Vincent Mougel, 35 ans, un brin plus véloce que Mathieu Prud’Homme, l’entraîneur de l’AS Gérardmer SN, 25 ans. « Je suis content de ma course et si je peux en gagner une, ce ne sera que du bonheur. J’ai essayé de m’entraîner régulièrement et de faire de la qualité. Mon objectif ? Les longues distances avec la Nordique des Crêtes, la Trace vosgienne, la Transju et quelques autres » se félicite Vincent Mougel.

En mode diesel, Mathieu Prud’Homme est apparu « de mieux en mieux au fil des tours. J’ai pu terminer assez rapidement en courant avec Sébastien Isenmann ». Concédant « l’avantage d’être sur les skis tous les jours », il remarque toutefois : « j’étais prêt pour les courses de ski-roues mais je n’ai plus trop fait d’intensité. J’espère réussi quelque chose de bien à la Transju en skate « .

Isenmann 5e emmène dans son sillage ses camarades Jérémy Weibel 6e et Dominique Epp, 52 ans SVP ! Un Isenmann un brin à la peine : « si j’avais un peu plus skié, ça irait mieux. Je suis un peu moins bien dans les deux derniers tours ».

Anne-Laure Cuny récidive.

IMG_0525

Chez les féminines, la Bressaude Anne-Laure Cuny enchaîne son deuxième succès de rang devant la Bas-Rhinoise Caroline Finance à 3 secondes. « Je suis partie assez vite et je coince dans les deux derniers tours, je n’avais plus de jus sur la fin. Je ne pensais pas battre Caroline Finance mais finalement, ça a fait » confie Anne-Laure Cuny. « Nous sommes trois en seniors dames, on retrouve un peu plus de filles » se réjouit Caroline Finance « il faut dire que quand on devient maman, on se consacre à la famille. C’est pour cela que nous sommes peu nombreuses ».

Tous les résultats en cliquant ici.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *