Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Conseil régional – Un élu du Front National ignore pourquoi son parti mentionne « Remiremont » pour le présenter ! Quel est le lien entre Pascal Jenft et Remiremont, on se le demande encore...

image_pdfimage_print

 

Capture d'écran du site du Front National Vosges.

Capture d’écran du site du Front National Vosges.

 

Ecrit par D.J.

Dans les Vosges, le Front National aura trois élus au sein du nouveau conseil régional Alsace, Lorraine, Champagne-Ardennes : la Bressaude Marina Do Santos, le Thaonnais Jordan Grosse-Cruciani et le Mosellan Pascal Jenft que son parti présente curieusement avec la mention « Remiremont ». Agé de 49 ans, Pascal Jenft est en effet domicilié à plus de 200 km de Remiremont, précisément à Ernestviller en Moselle, un département où il dirige trois entreprises.

Sur son site, le Front National Vosges présente ses trois nouveaux élus pour le conseil régional :

– Jordan Grosse-Cruciani , 25 ans, Conseiller Municipal de Thaon-les-Vosges, Secrétaire Départemental du FN Vosges, Assistant parlementaire.
– Pascal Jenft, 49 ans, Conseiller Municipal d’Ernestviller (57), Remiremont, Chef d’entreprise.

– Marina Do Santos, 39 ans, Secrétaire en reconversion, La Bresse.

Nous avons contacté Pascal Jenft à son domicile d’Ernestviller, en Moselle, afin de pouvoir le rencontrer à Remiremont et de savoir pourquoi son parti mentionne le terme « Remiremont » dans la présentation de son élu. Autant lors de la campagne électorale qu’après les élections.

« Je n’en ai pas la moindre idée. Je ne sais pas du tout pourquoi Remiremont est mentionné » nous répond Pascal Jenft. « Je suis autant surpris que vous. Quant à vous rencontrer à Remiremont, je n’ai pas prévu d’y aller dans l’immédiat ».

Connaît-il Remiremont ? « ça m’arrive d’y aller. Je ne suis pas tous les jours dans les Vosges » assure Pascal Jenft. « J’attends avec impatience la première session du conseil régional le 4 janvier 2016. On ne sait pas quelle sera la charge effective, on ne connaît pas le nombre de vice-présidences, de commissions ».

Domicilié à 200 km de Remiremont.

Une chose est sûre, Pascal Jenft est un Mosellan pure souche. C’est à Sarralbe, près de Sarreguemines, qu’il a vu le jour en 1966.

Sur le plan politique, il est conseiller municipal depuis 2014 du village d’Ernestviller (492 habitants), dans le canton de Sarralbe. Remiremont-Ernestviller, plus de 200 km de distance et 2 heures 30 de routes entre les deux communes.

En mars 2015, il était candidat aux élections départementales où il a été battu au second tour sur le canton de Sarreguemines, là encore à plus de 200 km de Remiremont.

Pascal Jenft a passé près de 20 années dans l’Armée. Motard à la Gendarmerie nationale jusqu’à l’âge de 36 ans, il est devenu chef d’entreprise en 2005 où il a créé à Forbach la société Fermap, spécialisée dans la menuiserie du bâtiment.

A ce jour, il est le dirigeant de trois entreprises situées, elles aussi, à plus de 200 km de Remiremont.

Pascal Jenft est ainsi gérant de Fermap à Forbach (créée en mars 2005, spécialisée dans la fabrication d’éléments en matières plastiques pour la construction) et d’Union à Sarralbe (créée en avril 2011, spécialisée dans le commerce de détail de meubles), il est associé-gérant d’Albe Fermeture à Forbach (créée en novembre 2005, spécialisée dans les travaux de menuiserie bois et pvc).

« Une décision des instances du parti ».

Sur le plan politique, Pascal Jenft pourrait occuper des responsabilités pour son parti sur le canton de Remiremont. Mais la fonction de responsable FN du canton de Remiremont est actuellement l’apanage de Pierre François.

Et que l’on sache, Remiremont n’est pas jumelée avec Ernestviller.

Alors, pourquoi Pascal Jenft à Remiremont ? Le début de la réponse est peut-être à découvrir dans un article du Républicain Lorrain, article que l’élu frontiste a partagé sur son compte tweeter ici. Où on y apprend que Pascal Jenft était candidat dans les Vosges et non en Moselle, pour ces élections régionales 2015, « suite à une décision des instances de son parti ». Mais ça nous ne dit toujours pas pourquoi Remiremont et comme Pascal Jenft ne sait pas lui-même…




12 réactions sur “Conseil régional – Un élu du Front National ignore pourquoi son parti mentionne « Remiremont » pour le présenter !

  1. Robinot

    Il est bon de préciser que Jordan Grosse Cruciani n’est ni Vosgien , ni Thaonnais, il est lui-même parachuté et se moque bien de notre département.

    répondre
    1. Charlotte

      Cher Robinot, vous me faites bien rire. Quand l’opportuniste boude pour ne pas avoir obtenu la place qu’il pensait mériter, et renie les valeurs qu’il soit disant défendais. Vous nous faites une jolie démonstration de retournement de veste. Être Vosgien ne signifie pas y être né, mais y défendre ses habitants. Les compétences de Mr Grosse-Cruciani ont eu raison de vos intérêts personnels.
      Cordialement.
      Charlotte.

      répondre
  2. mimimathy

    Il y bien un ex-ministre – député du Loir et Cher, du Pas de Calais né à Mirecourt qui s’est presenté pour le secteur de St Dié

    répondre
  3. sam le pirate 2

    la on est sur des oeufs ,on va parle du parti ,oui il y a des parachutés dans les autres partis mais eux le revendiquent la le gars n est même pas au courant qu il représente remiremont!!mon chien connait mieux les rues que lui,il pourrait être conseiller frontiste!

    répondre
  4. leduc

    Pour être précis, il aurait fallu spécifier que ce n’est pas le premier parachuté et certainement pas le dernier.
    Un grand prédécesseur parachuté : Christian Poncelet né en 1928 dans les Ardennes et qui ne devait pas connaitre grand chose de Remiremont lorsqu’il à été parachuté en 1962 et élu député du canton de Remiremont .
    Tout le monde connait la carrière de Christian Poncelet, donc le fait d’être parachuté n’est pas une tare….son parcours peut en témoigner.
    Messieurs les journalistes de Remiremont-info votre article et un peu trop orienté….

    répondre
  5. moi

    le fn va trés bien dans les vosges
    les dires son de ce mr robinot qui a pas u une place au régional point bar
    il fera la meme choses dans un nouveau parti
    il ne cherche que ca etre en haut
    les Vosges il sans moque

    répondre
  6. moi

    a mon avi il a fait tout les parti il lui reste que celui de debout la france
    un parti qui c est pas ou il va
    moi je préfere le fn
    plus proche des gens

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *