Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Maternité menacée de fermeture : Jean-Benoît Tisserand lance un appel à tous les élus du secteur romarimontain

image_pdfimage_print

WP_20160120_011Conseiller municipal au sein de la majorité de 2008 à 2014 puis de la minorité depuis 2014, conseiller communautaire au sein de la Communauté de Communes de la Porte des Hautes-Vosges, Jean-Benoît Tisserand nous adresse un appel à tous les élus du secteur de Remiremont. Un appel, intitulé « Oui à la sauvegarde de notre maternité », que nous reproduisons intégralement ci dessous.

APPEL A TOUS LES ELUS DU SECTEUR DE REMIREMONT

OUI A LA SAUVEGARDE DE NOTRE MATERNITE

En tant qu’élu et citoyen romarimontain, je suis sous le choc des annonces de l’Agence Régionale de Santé qui a l’intention de fermer la maternité de Remiremont et de regrouper les services sur l’hôpital public d’Epinal. Ce projet de fermeture serait même à l’étude depuis plusieurs mois dans le plus grand secret et la plus grande confusion.

De telles menaces ont été confirmées par la ministre de la santé suite à l’intervention du député François Vannson. Une décision ministérielle qui irait à l’encontre même du discours prononcé à Vesoul par le président de la République François Hollande qui promettait de maintenir la présence hospitalière en milieu rural.

Nous sommes beaucoup à être nés dans cette maternité ou avoir vu y naître nos enfants.

Pour beaucoup, nous avons des proches qui travaillent dans cet hôpital et qui risquent ainsi de perdre leurs emplois.

J’en appelle à tous les élus de la Montagne en votant une motion pour la sauvegarde de la maternité lors de prochains conseils municipaux et intercommunaux. Nous, les élus, démontrerons que nous soutenons fermement toutes les équipes de l’hôpital de Remiremont.

Plus que jamais, élus et citoyens, nous devons faire front commun contre les intentions de l’Agence Régionale de Santé et lui démontrer que cette fermeture est insensée.

Un affaiblissement de la qualité des soins

Le regroupement allongerait considérablement les distances pour les accouchements – l’hôpital de Remiremont rayonne sur plus de 50 km sur un bassin de vie de plus de 100 000 patients. Nous accueillons même des mères de famille du Nord de la Haute Saône confiantes dans la bonne réputation de notre maternité. Sa fermeture provoquerait un accroissement considérable des zones blanches sur le secteur de la Montagne ; au risque de conduire à de multiples accouchements avant même l’arrivée à Epinal, avec tous les risques que cela représente pour les enfants et leurs mères. Voulons-nous arriver à une telle aberration ?

La fermeture de la maternité provoquerait la disparition d’autres services de néo natalité, de cancérologie du sein, de pédiatrie, de même que la diminution des actes chirurgicaux.

L’hypothèse d’une fermeture est un non sens administratif :

En effet la maternité de Remiremont compte environ 800 naissances par an, elle est donc largement au-dessus des seuils de fermeture d’un tel service. Nous nous interrogeons sur le sens d’un rapprochement avec l’hôpital public d’Epinal qui n’effectue que 500 naissances par an. On fermerait ainsi la structure la plus grande au profit de la plus modeste.

Remiremont compte également deux fois plus de praticiens que l’établissement spinalien ce qui démontre qu’il est capable d’attirer du personnel qualifié, contrairement à ce que prétend l’ARS

Remiremont a entrepris des investissements importants, nous avons des équipements de qualité alors que tout est à reconstruire à Epinal. Fermer Remiremont serait également un non-sens financier, une mauvaise utilisation de l’argent public, et ne conduirait certainement pas aux économies souhaitées par l’Agence Régionale de Santé.

Une catastrophe pour l’économie de notre secteur

D’après les statistiques récentes, l’équipe de la maternité de notre centre hospitalier représente environ 80 emplois tous secteurs confondus : gynécologues, sage femmes, pédiatres, anesthésistes, auxiliaires de puériculture, psychologue, secrétaires, aide soignantes… Vu la situation économique déjà difficile sur notre secteur, nous ne pouvons pas nous permettre de perdre encore de si précieux emplois.

Car à terme la plus grande crainte est que la fermeture de la maternité conduise à la disparition de bien d’autres services au profit d’Epinal. Notre hôpital serait vidé de sa substance et des centaines d’autres emplois disparaîtraient à leur tour.

N’oublions pas que l’hôpital est le premier employeur de la ville de Remiremont et de son secteur, sa disparition serait une catastrophe économique. Des départs de populations auraient un impact préjudiciable sur les commerces ou les écoles et de manière plus générale sur le tissu économique local et le fonctionnement des structures publiques.

Jean-Benoît TISSERAND,

Conseiller municipal de Remiremont

Conseiller intercommunal de la Porte des Hautes Vosges




5 réactions sur “Remiremont – Maternité menacée de fermeture : Jean-Benoît Tisserand lance un appel à tous les élus du secteur romarimontain

  1. Docteur Jean-Claude Baumgartner

    il n’y a aucun argument administratif ou financier ou médical pour justifier une éventuelle fermeture de la maternité de Remiremont.Si une maternité doit être fermée c’est bien celle d’Epinal,peu active,d’autant plus que cela n’entrainerait pas de désert médical puisqu’il y a sur place une maternité privée capable d’accueillir tous les accouchements de l’agglomération spinalienne.
    le transfert de la maternité romarimontaine vers l’hôpital d’Epinal,suivi sans doute à terme d’autres services,n’est dû qu’à une volonté politique d’arriver enfin à construire le nouvel hôpital promis depuis longtemps aux Spinaliens.
    Seule une volonté politique ferme,argumentée et affichée des élus Romarimontains permettra de contrecarrer cette tentative injustifiée et inadmissible.

    répondre
    1. Jacqueline

      Merci Docteur de rendre publique les véritables raisons de cette décision injuste et grave de conséquences. J’espère que les élus de la ville , de l’ancien arrondissement de Remiremont ne seront pas sourds. Une maternité, c’est vital au sens étymologique du terme, indispensable, important. C’est inacceptable d’envisager cette fermeture.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *