Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Menace de fermeture de la maternité : Bernard Godfroy, président du conseil de surveillance, provoque une réunion avec l’ARS le 11 février 2016

image_pdfimage_print
Bernard Godfroy avec la directrice et le personnel de la maternité le 2 janvier 2016. Photographie d'archives.

Bernard Godfroy avec la directrice et le personnel de la maternité le 2 janvier 2016. Photographie d’archives.

Maire de Remiremont, Bernard Godfroy est également président du conseil de Surveillance de l’Hôpital de Remiremont et Président du Pays de Remiremont et ses vallées. A ce double titre, il nous adresse un communiqué à propos de la menace de fermeture sur la maternité de Remiremont. Un communiqué que nous reproduisons intégralement ci dessous.

« Bernard GODFROY

Président du conseil de Surveillance de l’Hôpital de REMIREMONT et Président du Pays de Remiremont et ses vallées

Je remercie chaleureusement tous ceux qui, depuis le 12 janvier 2016 s’insurgent contre la menace de fermeture de la maternité de REMIREMONT et en particulier François VANNSON, Stessy SPEISSMANN, Gérard CHERPION, Jean-Benoît TISSERAND…

Dans un souci d’information et de communication à ce sujet, j’ai décidé de réunir l’ensemble des délégués du PETR, Pays de REMIREMONT et ses vallées, regroupant 31 communes, le 11 février à 18 h à REMIREMONT.

Cette réunion animée par l’ARS (Agence Régionale de Santé), la direction de l’hôpital de REMIREMONT et moi-même permettra rationnellement d’aborder le projet principal de la CHT (Communauté Hospitalière de Territoires Epinal, Remiremont) et en particulier la filière Mére-Enfant.

A son issue, tout un chacun ayant pris conscience de cette situation pourra en sa qualité de responsable réserver la suite qu’il convient pour l’avenir de notre territoire.

Bernard GODFROY ».




2 réactions sur “Remiremont – Menace de fermeture de la maternité : Bernard Godfroy, président du conseil de surveillance, provoque une réunion avec l’ARS le 11 février 2016

    1. Jacqueline

      oui, c’est triste de considérer la cellule essentielle de vies de la sorte
      Si on veut faire des économies, il faut voir d’abord ailleurs

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *