Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Ski de compétition – Les Vosgiens en course en Italie, dans le Vercors et au Markstein ce dimanche

image_pdfimage_print

Encore des Vosgiens en lice à tous les niveaux ce dimanche pour le ski de fond vosgien. Retrouvez l’ensemble des performances ci dessous.

Ecrit par David Jeangeorges.

Au niveau international, Adrien Mougel 45e et Bastien Poirrier 52e de la Marcialonga.

Tord-Asle Gjerdalen, le fondeur Norvégien du Team Santander, s’est adjugé la Marcialonga 2016 ce dimanche en Italie, à l’issue des 70 km enneigés artificiellement sur l’ensemble du parcours au milieu d’un paysage tout vert . « Ce n’est pas forcément beau à faire, ce n’est en tout cas pas un paysage hivernal. Les organisateurs ont fabriqué de la neige par tas avant de l’étaler avec des camions. Ils ont réussi leur pari de maintenir la course sur son tracé originel  » confiait Bastien Poirrier, le spécialiste du SC Ranspach.

Comme l’an passé, Tord-Asle Gjerdalen a fait la différence dans la montée finale pour devancer de cinq secondes Petter Eliassen, le leader du circuit.

Parmi quelque 7.000 engagés, Bastien Poirrier a pris le départ avec ses deux coéquipiers français du team Gel Rossignol : le Mont-Blanais Benoît Chauvet et le Vosgien Adrien Mougel (La Bressaude). Dans le sillage de Chauvet, 44e à 13’18, Mougel a fini 45e à 13’23 et Poirrier 52e à 15’11.

« C’était une première pour moi car je ne connaissais pas du tout le parcours et l’épreuve. J’étais un peu moins bien que d’habitude avec un coup de mou au petit-déjeuner, ça ne pardonne pas du tout dans une course qui va vite. Nous n’avons pas l’habitude avec Adrien Mougel de nous aligner sur de telles classiques. 70 km en poussée, c’est vraiment l’effort qu’on doit bosser » analysait Bastien Poirrier

Si le Suisse Toni Livers, leur coéquipier du team Gel Rossignol, a marqué des points (il faut rentrer dans les trente premiers), « C’est un peu un coup d’épée dans l’eau pour nous. A présent, je vais préparer la Transjurassienne sur 68 km en skate » concluait le fondeur alsacien un brin déçu mais lucide sur sa marge de progression.

 

Au niveau national,  la montée alpine pour Gaël Epp en coupe de France.

IMG_0626A Méaudre, les championnats nationaux laissaient la place ce dimanche à une nouvelle épreuve de la coupe de France sous forme d’une montée de la piste alpine. Sa distance avait dû être réduite suite aux méfaits des pluies diluviennes de la nuit.  C’est d’ailleurs sous le déluge que s’est conclu ce week-end national.

« Nous aurions dû courir deux kilomètres sur le plat mais la boucle que nous devions emprunter était inondée. Nous avons attaqué directement la montée avec des pourcentages de 34 % » explique Gaël Epp (SC Ranspach), fier de son coup. Ses qualités de grimpeur ont fait la différence pour lui offrir la victoire dans la catégorie des U20 devant Lucas Pollet-Villard (Mont-Blanc) à 12 »5 et Arnaud Chautemps (Savoie) à 12 »9. « C’est un effort que j’apprécie assez avec mon gabarit, ça m’avantageait. Je me suis placé tout de suite dans les skis de Clément Christmann et ensuite, j’ai pris la tête. Puis j’ai creusé un petit écart sur un groupe de poursuivants que j’ai réussi à conserver jusqu’au bout ».

Un effort inhabituel « avec seulement douze minutes de course mais j’ai aimé » ajoutait Gaël Epp qui sortait de deux épreuves compliquées sur les championnats nationaux  « Pour moi, c’est un peu difficile en classique. J’ai du mal et cette montée en skate m’a permis de me refaire une santé ».

Pour sa part, Clément Christimann (SC Ranspach) a pris la 11e place des U20. Au classement général du Vercors Nordic tour, Gaël Epp et Clément Christmann occupent les deuxième et troisième marches du podium.

Chez les U 18, Marius Cunin (AS Gérardmer SN) s’est classé 34e et Théo Christmann (SC Ranspach) 54e.

Aucun senior du massif vosgien n’a pris le départ ce dimanche. Autant chez les féminines où Coraline Thomas-Hugue (Alpes de Provence) l’a emporté
devant Céline Chopard-Lallier (Jura) et Marion Buillet (Savoie) que chez les masculins où Robin Duvillard (Dauphiné) s’est imposé devant Mathias Wibault (Mont-Blanc) et Thibault Mondon (Dauphiné).

 

Au niveau régional, Guillaume Denardin domine la Nordique des Crêtes.

Surprise au terme des 42 kilomètres de la Nordique des Crêtes ce dimanche au Markstein. Alors qu’il ne court pratiquement plus en compétition, Guillaume Denardin (AS Gérardmer SN) s’est imposé en 1 h 56’49 devant Vincent Mougel (La Bressaude) à 2 minutes 38 et Mathieur Prud’Homme (AS Gérardmer) à 2 minutes 56. Chez les féminines, la cadette Amélie Cunat (SC Vagney-Rochesson) s’est imposée en 1 h 18’34 devant Aurélie Géhin (SC Ranspach) à 16 secondes 40 et Morganne Thomas (AS Gérardmer) à 11 minutes 17. Sur l’ensemble du week-end, 237 concurrents sont classés.

Tous les résultats en cliquant ici.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *