Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Le Thillot – Le maire délivre un message d’espoir lors de la cérémonie des voeux

image_pdfimage_print

DSC01528 DSC01578

Edité par D.J.

« Après tous les évènements tragiques que nous avons connus en 2015 », Michel  Mourot, maire, a souhaité que « l’on retrouve les valeurs essentielles qui conduisent notre action : le respect, l’humanisme, le partage et l’égalité de chance. Nous défendons les valeurs de la république et les droits fondamentaux qui en sont les fondements, notre attachement à la liberté est totale, liberté de penser, liberté d’écrire, liberté de parler, liberté de prier, liberté et respect des autres, la liberté est notre culture, notre culture est celle de la liberté au nom de nos idéaux démocratiques, ce combat est celui de tous, la république est en danger, elle doit serrer les rangs par-delà nos différences, et même grâce à elles ».

DSC01552Michel Mourot a remercié Anouck Maurice pour l’introduction de cette soirée, Isabelle Canonaco, adjointe aux finances pour la pertinence de ses propos et Marie Claude Dubois, première adjointe, « pour les vœux formulés à mon encontre et à sa famille, pour le développement de notre action sur l’année 2015, je les remercie pour leur collaboration ainsi que l’ensemble du conseil municipal, je n’oublie pas non plus les conjoints et les conjointes qui sont souvent seuls certains soirs de réunion ».

Il a salué la présence de Dominique Péduzzi, conseiller départemental et maire de Fresse sur Moselle, représentant François Vannson député et président du Conseil Départemental excusé, de Jacques Bellini, adjoint représentant Stéphane Tramzal, maire de Rupt sur Moselle, de Alain Vinel, maire de Bussang, de Thierry Rigollet, maire de Saint Maurice sur Moselle, de Hubert Cunat et Christiane Rousselot adjoints au Ménil représentant le maire du Ménil Jean François Viry, de François Cunat, maire de Ramonchamp, les adjoints de Ferdrupt représentant Etienne Colin, maire de Ferdrupt, Hubert Claudel, maire du Haut du Them. « Je suis également heureux de voir certains anciens maires, ils ont contribué à façonner le territoire, je salue Mr Sciorato, trésorier, Mr Van De Woestyne représentant Mr Richard Claudon directeur du centre hospitalier de la haute vallée de la Moselle, le major Chatillon représentant la gendarmerie, l’adjudant-chef Antoine commandant les sapeurs-pompiers, les représentants de l’ONF, je salue la présence de Fabien Demange, géomètre, de Christophe Rouhier, président des commerçants et artisans du Thillot, les présidents des associations thillotines culturelles et patriotiques, Mr le Curé Fagnot, Régis Grosgean? chef de musique accompagné du président de l’UMT Didier Jacquot , les artisans et commerçants locaux, les directrices et directeurs des structures communales locales, la crèche, la médiathèque, les hautes Mynes, le corps enseignant, les sapeurs-pompiers, les représentants des communautés portugaises et turques, et vous chères Thillotines et chers Thillotins ».

Après avoir excusé plusieurs personnalités, le maire a cité les paroles de Montesquieu : « Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être au-dessus des hommes, il faut être avec eux et les comprendre » et adressé un message d’espoir : « avec un avenir qui reste encore incertain pour 2016 , alors au milieu de toutes ces incertitudes, essayons de donner de l’espoir aux habitants de notre secteur, essayons de leurs rendre la vie plus facile en répondant à leurs questions et à leurs attentes, le rôle de l’élu c’est aussi cela malgré la baisse des dotations d’état ».

La rétrospective de 2015 « vous montre que Le Thillot peut encore croire en des jours meilleurs, il faut montrer aux habitants du Thillot, anciens et nouveaux mais également aux touristes que le Thillot reste une commune attrayante et commerciale à la croisée de deux routes reliant deux vallées et trois départements, ce nœud commercial est en train de revivre, l’union des commerçants et artisans l’a fort bien compris et bravo à eux pour le salon de l’habitat ».

Il a adressé « un grand merci également à l’association Anim Thillot et à ses bénévoles qui ont assuré les manifestations de 2015, c’est par ce type de manifestation que Le Thillot retrouve son attractivité, lorsque le tissu économique fléchit ou disparaît, il faut s’appuyer sur le tissu associatif qui lie et fédère les bénévoles et anime la commune, la cohésion sociale est importante pour une commune ».

Projets de 2016.

DSC01561Quant aux projets de 2016, Michel Mourot a cité la suite des travaux du carrefour Ulmann, l’ouverture d’une nouvelle classe de maternelle à la rentrée 2016, alors que « les finances de la communes ne nous permettent pas d’engager des travaux de grande envergure, nous sommes amenés à donner des priorités, la dotation de l’état baisse tous les ans, nos dépenses de fonctionnement qui ont explosé en 2014 ont été maîtrisées en 2015 avec une baisse de plus de 8,5 %, comme en 2015 nous poursuivrons la recherche des économies de fonctionnement qui nous permettront d’investir pour Le Thillot ».

Pour 2016, priorité à l’aménagement du parc Bluche dans le cadre d’un plan d’aménagement urbain partenaire sur 2016 et 2017, « le nouveau projet Colruyt a obtenu le permis de construire en septembre, les riverains ont été consultés et le projet leur a été présenté, un riverain habitant le Thillot par intermittence a toutefois déposé un recours qui va retarder le démarrage des travaux, cela fait partie des aléas des permis de construire, défendre un intérêt privé face à un projet d’intérêt public est toutefois inexplicable ».

L’acquisition du bâtiment situé au 44 rue CDG est en cours, « il sera démoli et fera place à un parking dédié aux commerces, cette acquisition s’articule, à moyen terme, autour du futur déménagement de la gendarmerie », les travaux d’accessibilité PMR à la trésorerie seront entrepris en janvier « il n’y aura plus d’accès coté RN 66 pour un coût de 43 800 € », l’aménagement de Hautes Mynes avec, à terme, le doublement du linéaire de galerie visitable, « se réalisera en 2016 avec une fin prévue en 2017, date du 400ème anniversaire de la première utilisation de la poudre noire en Europe en 1617, les dossiers de demande de subventions sont en cours et nous avons déjà obtenu 38 600 € de la région ». Enfin, l’assainissement non collectif, « une réunion publique a eu lieu en novembre, les conventions seront adressées en janvier, les études pourront commencer en mai 2016 ».

En janvier et février, ce sera le recensement effectué par 8 personnes, « nous aurons alors un véritable aperçu de la population thillotine ».

L’étude du dossier du pôle petite enfance a débuté avec une étude de faisabilité réalisée en décembre.

Au niveau économique, « le bâtiment acheté par la communauté de communes sur le site Curien est loué avec une entreprise bussenette qui se développe et qui voit l’arrivée de 11 emplois sur la commune du Thillot, j’ai été très heureux de suivre et de défendre ce dossier auprès des délégués communautaires, je l’ai fait parce que le site Curien méritait et mérite encore qu’un élu s’en occupe ».

Au niveau de la petite enfance, Le Thillot devrait accueillir le RAM au cours de l’année, il sera situé dans les anciens locaux de l’OT à l’espace Parmentier, locaux conjointement occupés par le RSP, la CAF, la CPAM, « cet ensemble s’appellera la MSAP, la commune du Thillot a réalisé les travaux nécessaires à cette implantation, le financement est conjoint avec la com com et le PETR de Remiremont, il n’y aura donc plus de permanence en mairie du Thillot ».

Intercommunalité.

Michel Mourot a rappelé combien « la nouvelle carte de l’intercommunalité a fait débat. Avec la mutualisation des moyens, les impératifs de la loi Notre, les com d’agglo ou les grandes com com, il faudra certainement repenser nos territoires communaux, nouvelle commune ou commune nouvelle, il faudra certainement ouvrir le débat ».

Pour les syndicats intercommunaux, 2015 a vu l’inauguration de la nouvelle caserne des sapeurs-pompiers sur le site Curien, pendant que la nouvelle station d’épuration est en cours de réalisation « après 7 mois d’instruction du permis de construire, 7 mois de discussion avec les instances qui contrôlent tout sauf parfois l’essentiel ». Le groupement d’entreprises Dégremont – Péduzzi, titulaires du marché a commencé les travaux en septembre, la livraison est programmée pour avril 2017. « Le réseau de raccordement de la commune de Saint Maurice sur Moselle à cette nouvelle station est en cours d’étude, la modification du réseau en gravitaire est une priorité, le coût des stations de relevage est important en investissement et en fonctionnement, le coût global estimé par la MOE est de 9 M€, il faut faire des économies, nous avons commencé avec la STEP, 4.2 M€ au marché au lieu de 5.4 M€, il faudra faire de même pour le réseau en gravitaire ».

Au travers de ces dossiers et les engagements de travaux, Michel Mourot a relevé : « les élus montrent qu’ils supportent l’économie locale par des investissements qui représentent plus de 5 millions d’€, pour les syndicats et la commune du Thillot, la part des entreprises locales n’étant pas négligeable, alors, ne versons pas dans la morosité, nous avons des atouts et des locaux, mobilisons-nous pour l’emploi et l’implantation de nouvelles activités ».

Dominique Peduzzi est ensuite intervenu pour parler de la communauté de communes et du Conseil Départemental.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *