Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

La Bresse – Ski alpin : Sébastien Andres sans rival au challenge Gaby-Curien

image_pdfimage_print

P1110453

Sébastien Andres a continué de survoler le Grand -Prix Crédit Mutuel ce samedi à La Bresse lors du challenge Gaby-Curien pendant que Manon Trimaille s’est imposée sur le fil chez les féminines

P1000568Troisième Grand-Prix Crédit Mutuel de l’année et troisième démonstration de Sébastien Andres, ce samedi matin à La Bresse-Hohneck, dans le challenge Gaby-Curien sur le stade de slalom d’Artimont. Cette saison, le jeune skieur du SCV Wesserling n’a tout simplement pas d’adversaire à sa taille dans la compétition régionale. Il l’a encore démontré en rejetant à deux secondes son plus proche adversaire, Loïc Weinzaepfel (SCS Guebwiller), dans chaque manche de ce slalom spécial. Pour parachever ce cavalier seul, il régnait des conditions féeriques sur la montagne baignée de soleil.

Un brin surpris par « le premier tracé qui était très ouvert à 12 mètres un peu partout,  alors que je n’ai pas l’habitude, mais ça allait bien quand même », Sébastien Andres avait déjà forcé l’admiration de ses adversaires. « Brice Guth, mon entraîneur, a tracé le deuxième parcours un peu plus empilé. Je ne commets aucune faute et je me suis vraiment fait plaisir ».

Il prenait du même coup sa revanche sur son seul échec de la saison une semaine après être passé à côté des FIS citadines du Markstein. « Elle ne m’ont pas trop réussi. Aujourd’hui (lire samedi), je me suis rassuré car il y avait tous les meilleurs régionaux au départ. Je vais aller courir des slaloms géants à Montgenèvre pour y chercher des points et surtout des podiums. Actuellement, je flirte avec les 50 points FIS ».

Pour le suspense, on en viendrait  à regretter une période pas si lointaine où la victoire était beaucoup plus disputée entre les meilleurs régionaux. Mais le massif vosgien semble avoir perdu sa densité de talents.

Même la deuxième place de Loïc Weinzaepfel n’a pas été réellement menacée. En revanche, la troisième place a été plus convoitée avec trois coureurs campés en deux dixièmes. Elle revient à Adrien Voirin (US Ventron) qui sauve l’honneur des Vosgiens au détriment d’Edgar Speckbacher (VT Mulhouse), troisième à mi-course et vainqueur des U18 avec sa 4e place finale au scratch alors que les trois premières sont monopolisées par des U21. Edgar Speckbacher devance de seulement huit centièmes son dauphin Emilien Bontemps (AS Gérardmer) chez les U18 pendant que le premier U16, Alban Farin (AS Gérardmer),  les talonne à la 6e place du scratch.

Manon Trimaille pour 17 centièmes

P1000564Chez les féminines, la bataille a été en revanche très intense, comme en témoigne le mince écart de 34 centièmes entre les trois premières d’entre elles. Manon Trimaille (SCE Saint-Amarin) enchaîne sa deuxième victoires d’affilée en Grand-Prix. Elle aussi « surprise par ma première manche car j’avais bien skié mais j’était deuxième derrière Marion Henry », la jeune Mulhousienne ne s’est pas démontée. « Je la bats suffisamment en deuxième manche pour gagner et me rassurer un peu plus après m’être classée 2e et 5e des FIS citadines. J’étais par contre un peu déçue de mes résultats aux FIS Elite ».

Revenue pour l’occasion skier dans ses Vosges natales, alors qu’elle se livre régulièrement au circuit FIS, Marie Henry (US Ventron) a payé une faute en deuxième manche. « Je réussis une bonne première manche avec un ski bien posé sans trop en faire. Lors de la deuxième, j’ai fait une faute dans le mur où j’ai perdu du temps. Mais je suis contente de retrouver tout le monde ».

Si les deux premières filles sont distancées de seulement 17 centièmes, c’est également l’écart entre Marie Henry et Lilou Rabant (La Bressaude) pour la troisième place. Deux U21 devancent la meilleure U18 actuelle dans les Vosges et la première U16, Clémence Géhin (La Bressaude), surgit immédiatement au pied du podium.

Par équipes, la 40e édition du challenge Gaby-Curien, remis par son épouse Thérèse Curien, revient à l’US Ventron devant l’AS Gérardmer et le SCS Guebwiller.

Non seulement, l’ensemble des concurrents a pu se féliciter de conditions climatiques enfin sympathiques mais le déchet a également été limité. 48 hommes sont classés sur 70 partants et 32 filles sur 36.  Pour faire bonne mesure, une généreuse dotation offerte Intersport a accompagné l’épreuve organisée par les bénévoles bressauds.

David Jeangeorges.

Tous les classement en cliquant ici.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *