Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Menace de fermeture de la maternité : une manifestation devant l’ARS le 16 mars

image_pdfimage_print
La Délégation Territoriale des Vosges au 4 avenue du Rose Poirrier à Epinal.

La Délégation Territoriale des Vosges au 4 avenue du Rose Poirrier à Epinal.

Jeudi 11 février 2016, lors d’une réunion du comité syndical du pays de Remiremont et de ses vallées, Valérie Bigenho-Poet, Déléguée Territoriale des Vosges de l’Agence Régionale de Santé, est venue présenter la situation des deux maternités publiques d’Epinal et de Remiremont. « Elle a tenu un discours très flou et peu rassurant » estime Cédric Delacôte, initiateur de la pétition via internet contre le projet de fermeture de la maternité de Remiremont.

C’est pourquoi il donne rendez-vous le mercredi 16 mars 2016 à partir de 13 h 30 devant les locaux de la Délégation Territoriale des Vosges de l’ARS à Epinal « afin de montrer une nouvelle fois notre mécontentement face à cette situation qui n’est pas tolérable de nos jours notamment dans notre département montagneux. Nos services de proximité sont primordiaux. Alors unissons nos force, agissons ensemble ! » clame le jeune Thillotin.

Il rappelle qu’un collectif de soutien a été mis en place par l’Association Convergences Citoyennes. « Ce collectif est ouvert à tous ! Si vous souhaitez le rejoindre envoyer votre nom, prénom et code postal par mail à defense.materniteremiremont@gmail.com » précise Cédric Delacôte.

D.J.




2 réactions sur “Remiremont – Menace de fermeture de la maternité : une manifestation devant l’ARS le 16 mars

  1. Munier Bernard

    Suite à vos articles sur ce sujet je vous envoie cette enquête de l’INSEE qui montre que les affirmations de l’ARS sont fausses. IL n’y aura pas d’augmentation des naissances sur le bassin d’Epinal. La fermeture de Remiremont n’est donc pas justifiée. J’ai déjà envoyé cette enquête à plusieurs personnes dont Mr Cédric Delacôte. Je n’ai reçu aucune réponse. On ne peut s’opposer à cette fermeture en brandissant une banderole. Il faut opposer des faits précis. Cette enquête prouve que cette personne ne dit pas la vérité. C’est sur ce point qu’il faut la contrer.
    http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=17&ref_id=16907

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *