Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Ski alpin – Daron Piccard double la mise au Markstein

image_pdfimage_print
Coup double au Markstein pour le Savoyard Daron Piccard.

Coup double au Markstein pour le Savoyard Daron Piccard.

Le Savoyard s’est octroyé ses deux premières victoires sur le circuit FIS, ce week-end au Markstein, en dominant les deux slaloms citadins dans des conditions éprouvantes.

Il régnait des conditions un peu moins hostiles que la veille ce soir, ce dimanche au Marsktein, lors du deuxième slalom FIS du Grand Prix International Citadin. Si la pluie faisait encore des siennes, le vent s’était calmé et le brouillard, sur la partie haute au dessus de la route des Crêtes, a nécessité d’allumer les projecteurs. Comme les coureurs, les bénévoles du SCV Wesserling auront donc un peu moins pâti de l’environnement.

Sur un terrain détrempé et durci au sel, la première manche ne pardonnait pas la moindre erreur. Pas moins de 36 coureurs sont sortis, dont l’Alsacien Sébastien Andres (SCV Wesserling), 48 sur l’ensemble de la journée, pour seulement 26 classés.

Des conditions dont le Savoyard Daron Piccard, 20 ans en octobre prochain, s’est soucié comme de sa première chemise pour doubler la mise. Alors qu’il n’avait pas encore savouré la moindre victoire sur le circuit international avant ce week-end vosgien. Il devançait de 10 centièmes Billy Major (Grande-Bretagne) à mi-course avant de creuser l’écart en deuxième manche pour s’imposer finalement avec une avance de 51 centièmes.

« J’ai skié un peu en retenue en première manche pour ne pas faire d’erreur et j’ai envoyé dans la deuxième. Je cuis content de m’être imposé ici car j’ai connu un début de saison un peu compliqué » confiait Daron Piccard, pas mécontent « d’être venu en Alsace sur le circuit FIS citadins car ça a porté ses fruits ».

Quatrième de la première manche, Théo Letitre (Côte-d’Azur) complète le podium à 1 seconde 03, en mettant à profit la sortie de Bastien Reynaud (Alpes-de-Provence).

Premier athlète du massif vosgien, Loïc Weinzaepfel (SCS Guebwiller) prend la 20e place devant Corentin Blanchez (AS Gérardmer) 21e et Nicolas Muller (SCV Wesserling) 22e.

Chez les féminines, les abandons (22) sont également plus nombreux que les athlètes classées (18). A l’issue de la première manche, la Finlandaise Jutta Juutinen devançait Ninon Esposito (Dauphiné) à 82 centièmes, Charlotte Antonsen (Massif Jurrassien) à 1 seconde 55 et Aloise Dugourgeot (Mont-Blanc) à 1 seconde 59. Mais les quatre devaient sortir dans le deuxième tracé !

Alors qu’elle occupait la cinquième position à 2 secondes 27 à mi-course, Manon Campillo (Dauphiné) mettait tout le monde d’accord. Elle l’emportait devant la Suissesse Naomi Mooser à 23 centièmes et Nicole Ritchie (Grande-Bretagne) à 1 seconde 44.

« C’est ma première victoire de la saison. ça me lance bien pour les FIS élite de ce début de semaine » se félicitait Manon Campillo que l’on retrouvera ce lundi matin au départ du Grand-Prix International du Markstein. A 21 ans cette année, son expérience a fait la différence. Jusqu’à présent, elle avait dû se satisfaire d’un seul succès sur le circuit FIS, dans un slalom géant en janvier 2012 à Villard-de-Lans.

Pour sa part, Manon Trimaille (SCE Saint-Amarin) enlève une honorable 5e place alors qu’elle pointait au 14e rang de la première manche après une faute en haut du parcours. Audrey Weinzaepfel (SCS Guebwiller) a eu elle aussi le mérite d’aller au bout des deux manches en prenant la 14e place pendant que Marie Henry (US Ventron) est sortie à son tour.

David Jeangeorges




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *