Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Ski alpin – Gérardmer : Joséphine Forni récidive ce mercredi

image_pdfimage_print

phoca_thumb_l_P1320314-02-josephine-forniComme au Markstein lundi, la Savoyarde Joséphine Forni a dominé le slalom de Gérardmer ce mercredi.

Joséphine Forni a réussi à empocher sa troisième victoire dans le massif vosgien, ce mercredi à Gérardmer, lors du slalom de clôture des FIS vosgiennes. Elle avait déjà enlevé deux slaloms FIS au Markstein le 16 février 2015 puis pas plus tard que ce lundi. Elle est cette fois venue dompter la piste du Tétras. Une sorte de revanche sur le sort alors qu’elle était sortie dès les quarts de finale du slalom parallèle couru la veille en soirée.

Dès la première manche, le skieuse du SC Méribel creusait l’écart, menant devant Ninon Esposito (CO Sept-Laux) de 56 centièmes pendant que Léa Chapuis (CS Tignes), troisième, était déjà reléguée à 1 seconde 02. Il lui suffisait ensuite d’assurer et les deux filles en tête devaient camper sur leurs positions jusqu’au bout. Un deuxième tracé dominé par la Finlandaise Jutta Juutinen devant Johanna Boeuf (CS Valmorel) à 49 centièmes, Ninon Esposito à 81 centièmes et Joséphine Forni à 85 centièmes.

Johanna Boeuf grapillait du même coup la troisième place finale devant Léa Chappuis et Jutta Juutinen. « Sur ce type de course, il faut essayer faire la différence pour pouvoir gérer ensuite ce que j’ai réussi » confiait Joséphine Forni, pas peu fière de dans les Vosges. Elle y a signé trois de ses sept succès actuels sur le circuit FIS. « A mon âge, je n’ai plus trop d’ambitions. J’espère tout de même me qualifier pour la finale de la coupe d’Europe ».

22 ans le 27 juin prochain, un âge presque déjà élevé en ski lorsque l’on n’a pas percé au plus haut niveau. Cette saison, la Savoyarde a pris 17 départs en coupe d’Europe sans réussir à rentrer dans les dix premières. Elle restait toutefois sur une 11e place en slalom géant à Borovetz (Bulgarie).
Sa dauphine Ninon Esposito a, pour sa part, engrangé cinq succès en FIS et Johanna Boeuf une seule. Bref, la hiérarchie est quelque part respectée.
Une seule athlète du massif vosgien est allée au terme des deux manches, avec la 32e place de Lilou Rabant (La Bressaude) suivie à la 36e place de Candice Claudel, sa concitoyenne expatriée au club des Houches. En revanche, Aurélie Gambert (VT Mulhouse) et Manon Trimaille (SCE Saint-Amarin), respectivement 28e et 55e de la manche initiale, sont sorties dans la deuxième et Marie Henry (US Ventron) dès la première.

Sur les partantes, 25 sont sorties, 8 dans le premier parcours et 17 dans le deuxième. Cette fois, le soleil était revenu sur les Vosges et la neige durcie au sel a tenu le choc.

Le tout sous les yeux de Michel Vion, le président de la Fédération Française de Ski, venu rassurer les clubs vosgiens confrontés pour la deuxième saison d’affilée à un enneigement capricieux.

David Jeangeorges

Les résultats sont ici : ici.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *