Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Ski alpin – La passe de trois d’Adriana Jelinkova au Markstein

image_pdfimage_print

10348183_443366115815138_6545865889153229403_n

Au Markstein, la Tchèque licenciée aux Pays-Bas est venue cueillir ce mardi 23 février sa troisième victoire sur le circuit FIS en l’espace de cinq jours.

Alors que le premier avait baigné de soleil lundi, le deuxième slalom spécial a dû composer avec le retour de la pluie et du vent ce mardi lors du Grand-Prix International du Markstein, pour le compte du circuit FIS. Sur une neige durcie au sel, il a donné lieu à deux manches d’un bon niveau technique. A l’arrivée, pas moins de six filles finissent dans un mouchoir de poche de six dixièmes. C’est dire que l’explication a été aussi intense que disputée.

Adriana Jelinkova en a profité pour engranger sa troisième victoire en l’espace de cinq jours. Cette skieuse d’origine tchèque, domiciliée en Autriche et licenciée aux Pays-Bas, venait de s’adjuger coup sur coup les deux slaloms FIS de Golte, en Slovénie, jeudi et vendredi derniers. Tandis qu’elle avait dû se satisfaire de la cinquième place lundi, elle est venue du même coup emmagasiner au Markstein son troisième succès en FIS de la saison , le septième depuis le début de sa carrière. Elle avait cueilli les quatre premiers en  2014 et 2015 en slalom géant avant de basculer avec bonheur vers le spécial.

Adriana Jelinkova annonçait la couleur en virant en tête de la première manche, devant la Suissesse Nadja Vogel à 10 centièmes, la Française Johana Boeuf à 45 centièmes, l’Argentine Salome Bancora à 53 centièmes et la Française Ninon Esposito à 70 centièmes. Dans la deuxième manche, l’Italienne Michela Azzola signait le meilleur temps, pour revenir de la septième à la deuxième place finale, Johana Boeuf campait sur sa troisième place devant Ninon Esposito pendant que Nadja Vogel rétrogradait au cinquième rang.

A 21 ans le 10 avril prochain, Adriana Julinkova est surtout une habituée de la coupe d’Europe. Elle a pris 19 départs cette saison où elle est rentrée une fois dans les quinze premières en terminant 14e du slalom géant de Kvitjfell (Norvège) le 11 décembre 2015. Pour ses grands débuts au Markstein, elle s’est rassurée avant de renouer avec la coupe d’Europe.

41 sont classées, 42 sont allées à l’abandon, 24 dans le premier parcours et 18 ensuite. Autant écrire que les deux tracés étaient aussi sélectifs l’un que l’autre.

Chez les Vosgiennes, comme lundi, Aurélie Gambert (VT Mulhouse) en signe le meilleur résultat, en prenant la 15e place. Toutes les autres filles du comité régional sont sorties, Candice Claudel (Les Houches), Lilou Rabant (La Bressaude) et Manon Trimaille (SCE Saint-Amarin) en première manche, Marie Henry (US Ventron) en deuxième. C’est le métier qui rentre !

Ces FIS vosgiennes réservées aux féminines s’achèvent ce mercredi matin à Gérardmer avec un ultime slalom spécial. Premier départ à 9 h.

David Jeangeorges

Le classement en cliquant ici.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *