Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Le Markstein – Ski alpin : le retour d’Erwan Loewenguth

image_pdfimage_print

 

Erwan Loewenguth s’est  rappelé au bon souvenir de tous en s’adjugeant son premier Grand-Prix Crédit Mutuel de la saison, ce dimanche, au Markstein. Pendant que Manon Trimaille continue de dominer les féminines.

417444_377138395632511_890998280_nErwan Loewenguth n’est autre que le vainqueur du classement général des deux derniers Grand-Prix Crédit Mutuel en 2014 et 2015. Cette saison, le jeune skieur de l’AS Electricité Strasbourg n’avait pas encore goûté avec la victoire. Il a comblé le vide ce dimanche au Markstein, lors du GP du SCOSEG-Speck. Dans un slalom spécial, le sixième de l’hiver, alors que le déficit d’enneigement a interdit jusqu’à présent tout slalom géant.

A l’issue de la première manche, Antonin Trimaille (SCE Saint-Amarin) menait pourtant de 71 centièmes devant le futur vainqueur et Elyott Prost-Dame (VT Mulhouse) à 1 seconde 12. « C’est une demi-surprise d’être devant dans le sens où je ne m’entraîne plus du tout depuis deux ans puisque je suis en cinquième année de médecine à Strasbourg. C’était en réalité une demi-surprise car j’ai eu l’impression d’avoir bien skié » explique le jeune Mulhousien. « Dans la deuxième manche, j’ai pris une rafale de vent qui m’a retardé. J’ai couru tous les Grand Prix et c’est mon meilleur résultat ce dimanche »

Un deuxième parcours où Erwan Loewenguth faisait la différence pour s’imposer devant Trimaille à 44 centièmes et Prost-Dame à 1 seconde 06. « C’était mon troisième Grand-Prix de la saison. J’avais abandonné il y a un mois et la semaine précédente, j’ai fini deuxième derrière Loïc Weinzaepfel » confie Erwan Loewenguth. « Ce dimanche, j’ai réussi deux bonnes manches régulières, sans faute et propres et ça a payé ».

A 19 ans, le citoyen de Villé se contente aujourd’hui de ce premier succès de la saison . Et pour cause : « je suis devenu moniteur et j’enseigne au Champ du Feu ce qui me prend beaucoup de temps en plus de mes études. Je suis actuellement en première année à la faculté de sports de Strasbourg ».

Erwan Loewenguth a donc tourné le dos au haut niveau. Mais son talent reste intact comme ses adversaires ont pu le constater et même s’il concède : « la reprise a été difficile mais petit à petit, j’ai retrouvé mon ski. C’est sympa de renouer avec la victoire sans trop s’entraîner ».

Deux U21 devancent le premier U18, le premier U30, Kévin Valentin (SC Bonhomme) est 4e et le premier master, Antoine Jungo (SSTM Belfort) 6e. Dans tout cela, Loïc Weinzaepfel (SCS Guebwiller), vainqueur une semaine plus tôt, doit se satisfaire de la 7e place après une erreur en première manche alors qu’il signe le deuxième temps dans la seconde.

ça sent la fin de la saison, seulement 38 masculins et 24 féminines ont pris le départ. Il manquait également les meilleurs U16 partis disputer les championnats de France de leur catégorie.

Manon Trimaille.

Manon Trimaille.

Chez les féminines,  Manon Trimauille (SCE Saint-Amarin) a dominé les deux tracés. Elle s’impose avec une avance de plus de quatre secondes devant une autre U21, Valentine Verger (SCV Wesserling) et Alysée Marchal (SCV Wesserling), première U16. Première U30, Carole-Emma Bach (Skieurs du Tanet) termine 5e et Elsa Zimmermann (Skieurs de Strasbourg), la première U18, 6e.

« J’ai réalisé deux manches correctes et engagées sans faire de fautes. Les conditions de neige étaient très bonnes et je me suis fait vraiment plaisir » se félicite Manon Trimaille.

Avec cinq victoires en six Grand-prix et désormais 210 points d’avance sur sa dauphine Clémence Géhin (La Bressaude), la jeune Mulhousienne est assurée de s’adjuger le titre final du Grand-prix Crédit Mutuel. Elle a aussi a tiré un trait sur le haut niveau pour mieux se consacrer à ses études. 

David Jeangeorges.

Les classements ici.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *