Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Patron en survêt-baskets et salariés qui jouent au foot : la formation sans hiérarchie !

image_pdfimage_print

MeetNMatch-2-1

Un patron d’entreprise en jogging qui répond aux ordres de son employé… « Le sens du jeu » propose des formations un peu particulières à destination des entreprises ou collectivités vosgiennes. Cette formation envoie les salariés des entreprises sur un terrain de football.

« Jusqu’à présent il n’existait que des formations assises. Je trouvais que cela n’était pas adapté. Je voulais mettre les personnes sur un terrain de football. » explique Raphael Ribstein Moreau, le fondateur de ces formations. Pour y arriver, il travaille avec des entraîneurs souvent des anciens professionnels.

« Ça me permet de découvrir le monde de l’entreprise. Ça m’apporte une ouverture d’esprit. » explique l’ancien footballeur qui s’occupe de ces formation, Fabien Tissot. Originaire de Nancy, Fabien Tissot était footballeur professionnel et joueur de foot à Epinal avant d’être entraîneur. « Avec le football, on met en situation les personnes, on fait de la pédagogie active. Cela permet d’apprendre à gérer des choses au niveau du sport et de les transposer au monde de l’entreprise » poursuit-il.

Une entreprise, un objectif 

Les formations durent un à deux jours et sont adaptées par rapport à l’objectif demandé par l’entreprise : gestion des conflits, communication, motivation…

Un formateur accompagne l’entraîneur sportif. Ce qui lui permet de rebondir en salle sur les différentes réactions des personnes face à une situation. « Avec cette formation tout le monde est à la même enseigne. Il n’y a plus de patron ni d’employé. Tous sont en survêtement, basket sur un terrain de foot. Ça permet d’inverser les strates et de se rapprocher plus facilement. » atteste Raphael Ribstein. L’entraîneur définit une tactique mais l’initiative reste au joueur. Souvent, les personnes se prennent très vite au jeu et oublient qu’il s’agit d’une formation. Un moyen astucieux pour apprendre à travailler ensemble !

C. K.-N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *