Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Plan 500.000 formations – Un partenariat signé entre la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, l’Etat et le COPAREF

image_pdfimage_print

1

Philippe Richert, Président de la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Président de l’Association des Régions de France, Ancien Ministre, et Stéphane Fratacci, Préfet de la région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Préfet du Bas-Rhin, ont signé une convention de partenariat pour la mise en oeuvre du « Plan 500 000 formations », ce vendredi 18 mars 2016, à Strasbourg (67), en présence de Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et des représentants du Comité Paritaire Interprofessionnel Régional pour l’Emploi et la Formation Professionnelle (COPAREF). La déclinaison pour notre région du « Plan 500 000 formations » permettra de passer de 49 000 entrées en formation en 2015 à près de 75 000 entrées pour des demandeurs d’emploi jeunes ou adultes en Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

2L’enjeu de ce plan consiste à offrir aux demandeurs d’emploi de nouvelles chances à travers des formations choisies en lien avec des opportunités d’emploi identifiées. En prolongement des travaux antérieurs, la Région a organisé avec le concours de l’Etat et de Pôle Emploi, dès le début du mois de février, des rencontres avec les professions. Elle a par ailleurs mobilisé tous ses délégués territoriaux sur l’ensemble de la nouvelle région afin de détecter les opportunités nouvelles d’emploi. Des pistes ont d’ores et déjà été identifiées :
– le développement des formations nécessaires avant l’entrée en qualification,
– le renforcement des actions sur mesure de formation répondant aux besoins de recrutement des entreprises,
– des formations vers les secteurs/métiers émergents,
– des formations cohérentes avec le marché de l’emploi transfrontalier.

3En signant ce partenariat, l’Etat confie ainsi aux Régions le pilotage et la mise en oeuvre d’un dispositif ambitieux qui répond à quatre défis :
– relever le taux d’accès à la formation des demandeurs d’emploi,
– soutenir prioritairement l’accès à la formation des personnes en recherche d’emploi peu ou pas qualifiées et de longue durée,
– saisir cette opportunité pour transformer et renouveler l’offre de formation afin de l’adapter aux métiers de demain, liés par exemple au numérique ou à la transition écologique,
– développer la lisibilité de l’offre de formation et porter une exigence de qualité renforcée dans les formations dispensées.

4Pour une coordination et une efficacité optimales, la mise en oeuvre de ce plan se fera en concertation avec tous les acteurs de la formation et les partenaires sociaux du territoire.

« Ce partenariat va permettre de travailler ensemble et de manière conjointe contre le chômage. C’est une grande avancée. » souligne Philippe Richert, pour qui la lutte contre le chômage et le développement de l’emploi constituent une priorité absolue.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *