Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Plus de 4 millions de travaux dans les collèges de Charlet et du Tertre inaugurés

image_pdfimage_print

P1000601

Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, préfet des Vosges, François Vannson, président du conseil départemental des Vosges, et Emmanuel Bourel, inspecteur départemental de l’Education nationale, ont d’abord inauguré les travaux  d’amélioration thermique du collège Charlet ce lundi 29 février 2016 puis, au collège du Tertre, les travaux de réhabilitation de la demi-pension. Ils étaient accompagnés de six conseillers départementaux : Nathalie Babouhot, Raphaëlla Canteri, Valérie Jankowski, Catherine Louis, Véronique Marcot et Philippe Faivre. Une conseillère municipale, Monique Claude, représentait la ville de Remiremont,  aux côtés de plusieurs maires des communes environnantes : Michel Demange (Saint-Etienne-lès-Remiremont) et Philippe Noël (Raon-aux-Bois).  Tour à tour, les personnalités ont été accueillies par Carole Arnould, principale du collège de Charlet, puis par Fabrice Lecomte, son homologue du Tertre.

P1000602Leur aboutissement a pu être mené à bien grâce aux crédits nécessaires votés par le Conseil départemental, seul financeur de l’opération, soit un total de 4 057 000 €.

D’une part, 2 000 000 € ont été consacrés à l’amélioration thermique du collège Charlet. L’ensemble de l’enveloppe des bâtiments, construit en 1972, ont subi une isolation aussi bien des parties enterrées que des combles mais également le remplacement des portes.En ce qui concerne la ventilation des locaux, le choix a été de réaliser un système double flux pour améliorer le confort d’utilisation, été comme hiver.

Le projet s’inscrit bien dans la démarche de développement durable et de transition écologique voulue par l’assemblée départementale : tout a été pensé pour que le collège Charlet soit le plus économe possible en énergie.

Démarrage des travaux : juillet 2014. Réception des travaux : janvier 2015.

Coût total du projet : 2 000 000 € TTC entièrement financés par le Conseill départemental.

Gain énergétique : 29 %.

Plus de détails en cliquant ici.

D’autre part, 2 057 000 € pour la réhabilitation de la demi-pension du collège Le Tertre. La mise en conformité avec le respect de la réglementation sanitaire en vigueur et l’extension de la demi-pension du collège Le Tertre ont permis l’agrandissement des cuisines et des salles à manger. Le nouveau volume a été conçu comme un jardin d’hiver avec une structure vitrée et ouverte sur les espaces extérieurs.Le zinc, l’aluminium et le bois (atout indiscutable de notre département), sont les principaux composants de ce lieu moderne et lumineux où une attention particulière a été apportée à l’acoustique.

Démarrage des travaux : octobre 2014. Réception des travaux : juillet 2015.

Coût total du projet : 2 057 000 € TTC dont :

Coût des études et dépenses diverses : 400 000 € TTC. Coût des travaux : 1 600 000 € TTC.

Surface construite : 160 m². Surface restructurée : 710 m².

Subvention équipement : 57 000 € TTC.

 

David Jeangeorges.

Ils ont dit.

Fabrice Lecomte a d’abord salué « le conseil départemental des Vosges pour son soutien indéfectible et ses bonnes relations dans l’intérêt du personnel ». Il a ensuite rendu hommage « à tous les acteurs de cette belle réalisation. Le produit fini est tout-à-fait exceptionnel ».

« Cette inauguration illustre l’investissement des services concernés en faveur de nos jeunes » a relevé Emmanuel Bourel. « De bonnes conditions de travail sont nécessaires à nos jeunes pour respecter notre société ». Des élèves auxquels il s’est ensuite adressé pour leur dire « Vous êtes là pour apprendre mais aussi pour construire le département des Vosges de demain ».

« Investir pour notre jeunesse, c’est investir pour notre avenir. S’il y a un enjeu vital pour notre socle, c’est de lui offrir tous les atouts pour réussir » a assuré François Vannson. « L’éducation fait partie des priorités de notre département. Nous devons tenir compte des exigences d’une pédagogie qui soit au rendez-vous face à une démographie qui baisse ». Sur un plan technique, le président du conseil départemental s’est félicité que « les travaux répondent aux exigences d’économie en matière d’énergie ».

Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts s’est félicité que « les travaux montrent l’intérêt que la collectivité porte à la jeunesse avec la volonté d’offrir aux collégiens les meilleures conditions de réussite et d’épanouissement. A Remiremont, les collégiens peuvent étudier dans de bonnes conditions ». Puis le préfet des Vosges s’est réjoui des retombées positives pour l’économie locale : « avec ces travaux, c’est aussi l’économie locale que vous avez contribué à faire évoluer ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *