Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – Trois ans de prison avec sursis pour Bernard Charbonnier pour l’accident du travail mortel de Fibers

image_pdfimage_print

Bernard Charbonnier, le patron de l’ancienne usine Fibers de Saulxures-sur-Moselotte, a été condamné à trois ans de prison avec sursis pour homicide involontaire dans le cadre du travail et 45 000 € d’amende, ce jeudi 17 mars 2016 par le tribunal correctionnel d’Epinal qui avait mis l’affaire en délibéré.

P1220174Dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 juin 2014, Sophie Lambert, une jeune employée de 21 ans domiciliée à Ferdrupt, avait été tuée par une machine aux environs d’une heure du matin dans l’usine de la Médelle. Sa tête avait été happée par une étireuse acquise (pour 3 millions d’euros) et certifiée en Chine… mais pas conforme aux normes de sécurité françaises.

A l’audience du jeudi 25 février 2016, Etienne Manteaux, le procureur de la République d’Epinal, avait requis 18 mois de prison avec sursis.

Spécialisée dans le recyclage de fibres, Fibers avait été lancée en mai 2014, avait tenu en tout et pour tout dix mois avant d’être liquidée en mars 2015. Ses 42 salariés avaient été licenciés.

P10002841




32 réactions sur “Saulxures-sur-Moselotte – Trois ans de prison avec sursis pour Bernard Charbonnier pour l’accident du travail mortel de Fibers

  1. zizou88

    On vas versé une larme pour ce monsieur, il va devoir vendre sont beau 4×4 pour regler son amende. Juste une pensée pour la famille de la victime !

    répondre
  2. didier

    Bon Courage , Bernard ? de qui se moque -t-on ?
    Bon Courage a la famille de Mlle Lambert serait plus approprié !! Une jeune de 21 ans est décédée pour que ces patrons puissent s’en foutre plein les poches ; aucune sécurité , il a de + profité de subventions pour mettre en place sa machine à tuer et après tchao , il ferme
    Quelle honte !!!

    répondre
    1. david88

      bon courage bernard j hallucine la et quand je vois le verdict c est une honte une jeune fille est decedée quand meme bon courage a sa famille

      répondre
  3. froissard

    La justice est passée, a reconnu une faute lourde, pour manquement aux règles de sécurité du travail, puis identifié le responsable de l’accident mortel, avant de prononcer une condamnation tout à fait justifiée. C’est ce que l’on pouvait attendre au mieux . Nos vies valent plus que leurs profits. Et dire que la Loi Travail veut nous ramener aux temps de Zola . Nos pensées vont vers la famille de la victime, pour que cela ne se reproduise plus jamais

    répondre
  4. étonné

    La peine est lourde ,certes , il y a eu manquement à la sécurité, mais , il me semble que les médias ont fait de la publicité à charge envers FIBERS ,dans ma carrière professionnelle j’ ai visité énormément de société de jours comme de nuit, je puis vous certifier que l’ ambiance y est aux antipodes,ma mère disait ( la nuit , tous les chats sont gris ) , que c’est ‘ il passé cette nuit , je crois que personne ne connaitra jamais la vérité , je n’accuse personne , ne connaissant pas les intervenants, je ne juge pas , mais ,il me semble que toute la vérité n’est pas sortie du puits et si c’est le cas n’ a pas été divulguée aux justiciers masqués anti patronat , qui sans eux , le monde ouvrier n’existerait pas , pas de patrons , pas d’ entreprise , que des artisans , enfin pour ceux qui en ont le courage et la capacité , mais c’est toujours plus facile d’être dans le camp des râleurs professionnels , certainement plus confortable.

    répondre
    1. froissard

      Vrai il y a des personnes compétentes ,audacieuses qui prennent des risques en investissant leur fortune personnelle dans la création d’une entreprise . Vrai aussi toute la vérité n’est pas connue.il reste des questions posées depuis longtemps, restées sans réponse. Il faudra bien répondre . Il y a eu accident du travail mortel.la justice s »st prononcée . Reste à savoir qui a perçu les aides publiques et que sont -elles devenues ? nous avons droit à la vérité ( c’est de l’argent public ,donc nos impôts) S’il n’ ya pas de patrons pour donner du travail aux ouvriers, les patrons sans les ouvriers ne peuvent faire fonctionner leurs entreprises .

      répondre
  5. une femme

    Personne ne devrait venir au travail pour y trouver la mort ! PERSONNE
    Courage à la famille.
    Cette décision me laisse un gout amer. Si maintenant on permet à des chefs d’entreprise de faire venir des machines de  » je ne sais où » pas homologuée et nous laisser travailler dessus en toute naïveté…..je suis d’accord avec Froissard…bienvenu au temps de ZOLA ! ça craint ….

    répondre
  6. Claudel

    Je viens de lire tous les commentaires ! Aucun ne reconnaît « non plus » la faute de sylvie qui ; n’a pas arrêté la machine , ni d’avoir franchi la barrière de sécurité ! Normal ?

    répondre
    1. zizou88

      Heureusement il y a des lois en france! Le justice à trancher. Ce monsieur et responsable de négligence, le code du travail est clair. Une page se tourne pour fibers, se monsieur va poursuivre ces activités ( lucratives) aucun soucis pour ces comptes en banque. Il est temp qu un contrôle soit fait dans toutes ces activités. Conditions de travails, pressions sur les salariés, et que dire de cette usine d insertion financé par nos impôts, qui lui rapporte de l argent et qui n’a jamais réinsérer personne. REMBOURSEMENT DES SUBVENTIONS !

      répondre
      1. Claudel

        Mr Zizou ; cette usine va être de nouveau mise en vente ! Vous pouvez l’aquérir en percevant beaucoup de subventions , à condition d’employer les 45 chomeurs dû à la fermeture ! Y avez vous pensé ? ?

        répondre
      1. mimi

        tous les ouvriers étaient en danger, il y avait pas mal d’accidents de travail ,et l’usine n’était pas adaptée pour ce genre de job la dalle est hyper dangereuse surtout quand on passe à travers avec un fenwick au risque de blesser quelqu’un .

        répondre
    2. yves

      Honte à vous !!! comment pouvez vous incriminer cette jeune fille ; ne me dites pas quelle y a fait exprès …Vos propos sont blasphématoires , blessants et totalement déplacés ; Je ne souhaite pas qu’un jour vous soyez confronté a cette cruelle situation .

      répondre
    3. froissard

      La justice en condamnant le dirigeant de l’entreprise a clairement établi des négligences en matière de sécurité, mettant en cause la responsabilité personnelle de l’employeur . Il ya ce que l’on appelle l’autorité de la chose jugée, qui ne permet en principe aucun commentaire sur la teneur du jugement, qui dans son exposé ne retient pas de fautes de l’ouvrière, victime de cet accident mortel . On peut toujours tenter de rechercher une faute de l’employée pour atténuer la responsabilité de l’entreprise ….Si la sécurité avait été mise en place, rien ne serait arrivé .

      répondre
        1. lucie

          ce dirigeant aurait du plus venir dans son entreprise et ne pas laisser certaines personnes faire le chef à sa place , discuter et écouter avec les ouvriers qui savaient exactement les malfaçons de cette chaine , mais les responsables qui venaient le plus souvent n’étaient pas du tout à la hauteur ;

          répondre
          1. lucie

            on préfère placer les amis,amies mais étaient ils vraiment capables de diriger cette boite
            je ne crois pas

    4. didi88

      Je pense surtout qu’une personne qui n’a pas travailler dans cette usine dangereuse et degradée ne devrait pas défendre ce patron. Et d’une manièrere respectueuse vous devriez au moins écrire le bon prénom! C’est Sophie et non Sylvie …

      répondre
  7. ouvrier88

    c’est une honte! on devrait lui faire pareille, pauvre gamine! elle ne demandait qu’a gagner sa croute; j’ espere qu’il aura cela toute sa vie sur les epaules se brave monsieur .j’es pere que certain pdg réflechiront avant de privilegié production et securité!

    répondre
  8. loulou

    Espérons que le décès de cette jeune femme fera réfléchir tous les patrons voyous qui économisent sur la formation et la sécurité. Evidemment il est plus facile de faire fabriquer en Chine par des enfants sans protection sociale ni normes de sécurité….On ne devrait pas acheter à l’étranger tous ces produits sachant que ce sont des gosses qui les fabriquent dans des mauvaises conditions . L’Union Européenne et l’OMC veulent libéraliser tous les échanges , voilà le résultat. la famille aurait du recevoir 300 000 €, le prix de la machine rachetée par un Tunisien je crois, pour délocaliser bien sûr (une machine qui valait 3 millions € neuve ) .

    répondre
  9. Choukhov

    L’article est incomplet ou la justice légère et peu curieuse.
    – Qui a signé le bon d’entrée et de transport autorisant l’arrivée en Europe en général et sur le territoire français en particulier de cette machine chinoise dite « non conforme » ? personne ?
    – Qui a signé le certificat de conformité avant la mise en fonction de l’ensemble, une commission sécurité ? personne ?
    – FIBERS avait un responsable HSCT ? non ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *