Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Vallée de Cleurie – Week-end de Pâques faste pour les handballeurs

image_pdfimage_print

image2

Samedi, les filles donnaient l’hospitalité à Saint-Nicolas-de-Port. Elles avaient à coeur de prendre leur revanche d’autant qu’elles n’avaient toujours pas réussi à s’imposer dans cette deuxième phase de championnat. Il faut dire qu’ elles n’ont pas été ménagées ces dernières semaines entre les blessures et les absences professionnelles. Après une entame relativement équilibrée, les visiteuses prenaient l’ascendant en contre-attaque pour mener 7 à 4. Pour autant, Cleurie ne déméritait pas. Mais Mougel-Fillaudeau ainsi que Villemin échouaient à plusieurs reprises sur la gardienne adverse. Seules des pertes de balles en attaque que les visiteuses négociaient bien expliquaient cet écart.

Notre gardienne Gégout gardait à merveille ses cages aidées par ses coéquipières qui montraient une belle cohésion défensive. Les visiteuses n’arrivaient plus à engranger des points. Sous l’impulsion de Mathieu, les locales recollaient au score pour regagner les vestiaires. Dès la reprise, le tandem Villemin-Pierre perçait à plusieurs reprises la défense et infligeait un 4-0. Saint-Nicolas-de-Port ne réussira plus à revenir dans la partie et voyait même le score s’ aggraver grâce à de belles combinaisons cleurisiennes. Score final 25-15.

Les garçons recevaient Fraize qui se déplaçait sans son meilleur buteur. Le match ne laissait plus planer aucun doute dès les premières minutes de jeu. Cleurie joua son match sérieusement et soigna son goal-average pour s’ imposer 51 à 15.

Vendredi , ce n’est pas un poisson d’avril, un match d’un autre niveau les attend. Ils vont se confronter à Rambervillers qui évolue trois niveaux supérieurs pour le compte de la demi-finale de la coupe des Vosges. L’entraîneur espère que ses joueurs joueront le coup à 200 %. La rencontre débutera à 21 heures au stade du Cosec de Rambervillers. Le club lance un appel à ses supporters pour venir encourager son équipe.

Article participatif d’Hervé Thomas.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *