Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Ventron – Ski alpin : Edgar Speckbacher et Valentine Verger dominent le challenge Thérèse-Leduc

image_pdfimage_print
12494713_1296581213701733_545402980625684161_n

 

Samedi, c’est dans la station de Ventron que les skieurs alpins ont conclu leur saison vosgienne. Initialement prévu début janvier pour le compte du Grand-Prix Crédit Mutuel, mais la neige faisait défaut, le challenge Thérèse-Leduc était proposé au pied levé par les bénévoles de l’US Ventron. Ce slalom spécial se disputait pour le compte de la D2 en étant ouvert aux coureurs de l’ensemble du massif. Deux bons d’achat de 300 € pour la première dame et le premier homme étaient offerts par l’Ermitage Resort. Il a réuni 47 masculins et 18 féminines alors que nombre de Vosgiens étaient partis disputer les Journées Françaises de Mellau, en Autriche. 

Edgar Speckbacher (VT Mulhouse) l’a mis à profit pour renouer avec la victoire dans le massif vosgien. A l’issue de la première manche, il menait de 23 centièmes devant Joris Poirot (US Ventron), né comme lui en 1999. Sur une neige durcie au sel, la course tournait au duel entre deux U18. Dans le deuxième parcours, le Vosgien jouait son va-tout et finalement, il échouait à 8 centièmes de l’Alsacien.

« J’ai réussi une bonne première manche en essayant de donner un maximum de moi-même. J’ai un peu assuré en deuxième manche en pensant que ça allait passer » explique Edgar Speckbacher. De quoi oublier un tant soi peu une saison un brin compliquée. « Mon objectif, c’était le circuit FIS citadines dans les Alpes, en Italie et en Autriche. Mais beaucoup de courses ont été annulées et je suis seulement à 100 points FIS en slalom géant. J’ai moins visé les coupes des Vosges cette saison ». 

Ce slalom lui a fourni l’occasion de se rappeler au souvenir de tous. « Cela fait plaisir de pouvoir jouer devant vu qu’il y avait un gros niveau. Je n’avais plus gagné dans les Vosges depuis deux saisons ». Nul doute que cette victoire a fait également plaisir à son entourage dont son grand-père André Speckbacher, grande figure de la station du Markstein. 

Scolarisé au pôle-espoirs de Gérardmer, Edgar Speckbacher y est en avance d’une année scolaire. A 17 ans, il tentera de décrocher son bac scientifique dès juin prochain. 

Loin derrière les deux hommes de tête, le U30 Yann Comte (SC Amnéville) complète le podium à 1 seconde 05 devant le premier U16 Charles Chevrier (US Ventron) alors que le premier master, Clément Defay (AS Gérardmer) termine 7e.

12928231_1296583223701532_8130875527713541716_nChez les féminines, deux athlètes se sont également détachées du lot. Valentine Verger, la U21 du SCV Wesserling, s’est imposée dans les deux parcours. Elle rejette à 24 centièmes sa rivale, la U30 Elise Pellegrin (US Ventron).

Une master, Marie Schuster (SC Bonhomme) a fait valoir de beaux restes pour grimper sur la troisième marche du podium devant la première U16 Margot Antoine (AS Gérardmer) 6e et la première U18 Sarah David (AS Gérardmer).

C’en est désormais fini d’une saison réduite finalement à deux mois de compétition dans les Vosges avec l’arrivée très tardive de la matière première.

David Jeangeorges.

11147191_1296581003701754_2600261382288042085_o




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *