Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – 8 ans requis contre le père qui aurait tué son bébé en l’étouffant avec une chaussette

image_pdfimage_print

bebe-nouveau-ne-enfant

Ce mardi s’est ouvert le procès du père de famille accusé d’avoir battu son bébé âgé de 3 mois. L’avocat général a requis 8 ans de réclusion criminelle contre le père de famille. Le verdict des jurés est attendu dans la soirée.

Ce trentenaire originaire d’Epinal s’est expliqué pendant deux jours sur les faits qui ont eu lieu au mois de juin 2012. Dans la nuit du samedi soir alors qu’il retrait de sa semaine de travail, le père de famille récupère sa petite fille de 3 mois et son garçon de trois ans chez la nounou du couple. Sa compagne est absente et ne rentrera que tard dans la nuit. Le trentenaire donne le bain à ses enfants quand sa petite fille qui a la diarrhée ne cesse de pleurer. Pendant la soirée, la fillette ne dort toujours pas et continue de pleurer.

Le Vosgien ne supportant plus les cris de sa fille secoue violemment l’enfant à plusieurs reprises avant de lui mettre une chaussette dans la bouche. « Je ne supportais plus ses pleurs » explique-t-il. Ce n’est qu’au moment où sa compagne rentre à leur domicile qu’il ira aux urgences de l’hôpital Emile Durkheim d’Epinal avec la petite fille. Malheureusement, l’enfant qui a ensuite été transporté au centre hospitalier de Nancy, n’a pas survécu. Elle est décédée quelques heures plus tard.

Le jeune père de famille a expliqué que les pleurs de sa fille lui rappelaient ceux de sa sœur victime d’abus sexuels de la part de son grand-père. L’homme n’a pas nié les faits. « Il a toujours été clair et s’est expliqué spontanément sur les faits » explique l’avocate de la défense, Me Aude Perrin.

L’avocat général a requis 8 ans de réclusion criminelle, un suivi socio-judiciaire et une obligation de soin. Le verdict est attendu dans la soirée.

C. K-N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *