Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Gendarmerie : les emplacements du radar mobile pendant la semaine prochaine

image_pdfimage_print

Comme annoncé précédemment, la gendarmerie des Vosges a diffusé l’emploi des deux véhicules radar mobile ETM (Équipement de Terrain mobile) pour la semaine à venir. Ces informations sont données à titre indicatif et ne pourront être opposées à la gendarmerie qui se réserve la possibilité d’adapter son service en permanence selon la situation opérationnelle.

12795154_1007136569361208_538037226409412201_o

 




7 réactions sur “Vosges – Gendarmerie : les emplacements du radar mobile pendant la semaine prochaine

  1. Tonton Reporter

    L’arnaque, la grande arnaque: Samedi dernier 18 h, il était (le radar) à la sortie de Thiefosse coté Vagney sur un parking la ou il n’y a aucun danger et ou les automobilistes accélerent en limite du panneau  »Thiéfosse ». Belle mentalité

    répondre
    1. lénert-v

      Moi j’accélère APRES le panneau, on sait trop qu’ils sont planqués dans le petit chemin à droite;
      Le message suivant sur les migrants, ça sent le défoulement à bon compte : radio bistrot !

      répondre
    1. Le veilleur

      Gendarme… Gendarme … Ha oui, les gars en bleu qui n’ont rien d’autre à faire que de mettre des pv aux honnêtes citoyens… »Non, ça c’est la partie visible de l’iceberg, c’est ce que pense les gens, c’est comme ça que nous sommes perçus, mais ce n’est en rien ce que nous sommes, en rien ce que nous faisons.Les Gendarmes sont des hommes, des femmes, des pères, des mères, des fils, des filles, des frères, des soeurs, des amis, des anciens, des jeunes… Des être humains, comme vous.
      Les Gendarmes, se sont des personnes qui travaillent plus de 10 heures par jour, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, les week-end, à noël, à nouvel an… Loin de leurs vies sociale, de leurs amis, de leurs familles.

      Ce sont des militaires, qui ne râle pas malgré la difficulté, qui n’ont ni syndicat, ni droit de grève, qui obéissent aux ordres, des gens courageux, qui, comme tout militaire, peuvent être amenés au sacrifice ultime pour leur patrie… pour la France.

      Vous n’avez aucune idée de ce qu’est le métier de Gendarme, mais si vous le voulez, je serai heureux de vous l’expliquer.
      Venez donc une journée avec moi, au contact de la misère social.
      Venez avec moi, décrocher un gamin de 11 ans qui s’est pendu car son père, alcoolique, le violait et battait sa mère.
      Venez avec moi, auditionnez une gamine de 14 ans qui subit des abus sexuelles et des viols de ses « camarades » de classe dans les caves d’immeuble d’une banlieue. Venez avec moi, sur le bord de la route, sur un accident de la circulation routière, ramasser les morceaux de cerveau du conducteur qui est passé à travers le pare-brise de son véhicule car il n’avait pas sa ceinture de sécurité… ramasser la tête du motard, qui se trouve à 25 mètres du reste de son corps, car il roulait trop vite sur sa nouvelle Kawasaki qui monte à 260 km/h, et qui n’a pas eu le temps de freiner à temps… ramasser un ours en peluche, qui appartient à une gamine de 6 ans qui se trouve dans une des carcasses de véhicule qui a pris feu suite à l’accident… Tout ça à cause d’un homme, qui conduisait bourré, et qui lui, sans sort indemne!

      Si vous ne me croyez pas, demandez à Alicia Champlon et Audrey Berthaut… Ha non, ça va pas être possible, car elles ont été « victime du devoir », elles ont été froidement et sauvagement abattus par un homme alcoolisé, délinquant notoire multirécidiviste, un homme sorti de prison en septembre 2011, qui dans la nuit du 17 juin 2012, a décidé de prendre la vie à deux femmes qui ne faisaient que leur métier, qui ne faisaient que leur devoir.

      Une mère de famille, qui ne verra plus ses deux filles grandirent…
      Une jeune femme, qui ne connaîtra jamais le bonheur d’être maman…

      Mais vous ne le voyez pas, vous ne voyez que les radars, que les pv … Jusqu’au jour où un drame horrible arrive, et la vous ouvrez les yeux, puis dans quelques semaines, vous oublierez, et de nouveau, vous ne verrez que les radars, que les pv…

      répondre
      1. le francais.

        beau message cette réponse même si quand un pv arrive on n’est pas content .
        il y a des règles ,parfois limites dans leurs mises en oeuvre mais bon elle sont là et quand on joue on peut perdre .
        mais cela n’empêche en rien au travail du gendarme qui ne fait que son métier et qui préféré surement la prévention plutôt que le bâton .de toute les situations décrite sur le message précédent personne ne voudrait les vivent alors ,tous d’abord le respect et un minimum vis a vis d’eux et……qu’il ne viennent jamais sonné a votre porte un jour

        répondre
      2. bretzner

        ok, pas un métier facile avec beaucoup de contraintes, mais j’ai des amis gendarmes qui ne travaillent pas 7 j/ 7…. Je connais aussi d’autres corporations qui sont confrontées bénévolement (quoique..)à tous ces problèmes.Je connais aussi des professionnels de la route qui font 70000Kms / an et qui en ont marre de se faire raquetter notamment pour quelques kms/h en trop dans des endroits non dangereux. Mais ok pour les grandes vitesses et l’alcoolémie. cordialement

        répondre
  2. Capt A

    Dans mes différents métiers, j’ai souvent côtoyé des Gendarmes, de jour comme de nuit. Leurs multiples missions ne laissent pas trop de temps libre il est vrai et documentez vous pour connaître les conditions d’hébergement des  » Jaunes  » de St Etienne les Remiremont dans le cadre de Vigipirate à Paris ! Une honte ! Pensez aussi que, lorsque vous avez un accident corporel, vous ne pensez plus aux radars mais vous bénissez l’Homme aux galons blancs ou dorés qui vient vous sortir de votre voiture!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *