Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Ski : la fréquentation en baisse de 19 % par rapport à 2015

image_pdfimage_print

P1000559

Même si la neige est encore bien présente dans le massif vosgien, son arrivée trop tardive a interdit l’ouverture des stations de ski pour les fêtes de fin d’année. Ensuite et surtout, le nouveau découpage des vacances scolaires de février a provoqué une immense affluence pour ne pas dire une saturation durant les deux premières semaines. Pendant les deux semaines suivantes, la fréquentation a été nettement plus faible pour ne pas dire minime durant la dernière semaine.

Dans les Vosges, comparée à l’hiver précédent, la fréquentation est en baisse de 13 % durant les vacances de février. Elle est en chute de 19 % en cumul depuis le début de la saison.

Tendance nationale.

 

Les vacances de février s’achèvent sur un bilan mitigé. Pour ces quatre semaines qui représentent un tiers de l’hiver, la fréquentation s’est établie 7 % au-dessous de la moyenne des quatre précédents hivers. Le reste de la saison s’annonce meilleur, à la faveur des vacances de printemps qui se dérouleront sur le mois d’avril, donc à l’intérieur de la période d’enneigement. Les quatre semaines de vacances d’hiver 2016 ont été marquées par des conditions météorologiques très perturbées : pluie, vent, neige. L’enneigement était excédentaire en altitude et normal en moyenne montagne. Il est cependant resté déficitaire en basse altitude. L’absence de beau temps contraste pour cette période avec la saison passée. La consommation ski des clientèles de proximité s’en est trouvée affectée, mais également celle des clientèles de séjour. Globalement, les domaines d’altitude ont tiré leur épingle du jeu.

!cid_1A3E61B1E3BD4D0189BF3CCC64914160@Portable

Avancement de la saison.

Ces vacances mitigées viennent après un début de saison particulièrement difficile. A date et en cumul depuis le début de la saison, la fréquentation nationale s’établit en moyenne 7 % au-dessous de la saison précédente. Les situations diffèrent beaucoup d’un massif à l’autre, et à l’intérieur d’un même massif.

!cid_7ECEDB0AD8FF4B8E8D501024C09435B6@Portable

Pour beaucoup de petites stations, l’enneigement resté déficitaire en février 2016 s’est ajouté à un Noël souvent sans neige ce qui provoque des situations économiques très délicates. Les autres stations se tournent vers le mois de mars et le « printemps du ski », avec des niveaux de fréquentation qui pourraient permettre de réduire le retard pris en début de saison.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *