Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Cornimont – Prysmian : les premières lettres de licenciement arriveront en octobre 2016

image_pdfimage_print

1

Sur le site de Cornimont de Prysmian Energie Câbles et Systèmes France, le plan social annoncé en début d’année 2016 se précise. A priori, les premières lettres de licenciement seront adressées au début du mois d’octobre 2016. Sur les 74 salariés actuels, 36 feraient l’objet d’un licenciement sec.

Dans ce plan social, Prysmian Energie Câbles et Systèmes envisage de mettre fin à la fabrication de câbles souples de son site de Cornimont (ex-Eureletric), installé à Xoulces, et de supprimer 36 des 74 emplois actuels. Venue du siège social du groupe à Sens, la nouvelle avait été relayée aux 74 employés le vendredi 29 janvier 2016. En effet, l’activité de câblerie, déficitaire depuis plusieurs années en Europe, plombe les résultats du groupe qui compte plus de 1.000 collaborateurs à travers la France.

Ce qui ne signifie pas l’arrêt de mort du site de Cornimont puisque la direction a décidé de le réindustrialiser via un transfert de l’activité du site du Neuf-Pré installé à La Bresse. Ce dernier fabrique des moulages pour les opérateurs de distribution d’énergie. Ses 60 salariés actuels seront conservés et dans ce projet de réindustrialisation, la direction a décidé de reprendre 38 des 74 salariés actuels de Cornimont.

Elaboré par le président de Prysmian Energie Câbles et Systèmes France, le projet a été présenté officiellement le 5 février 2016, déclenchant le début de la procédure, prévue pour s’étaler sur plusieurs mois. Elle a d’abord porté « sur les modalités d’accord sur le plan social jusqu’à la fin du mois de mars » explique une source proche du dossier. Qui précise : « Début avril ont commencé les négociations qui sont prévues pour durer jusque fin juin en CCE (comité central d’entreprise). Début juillet, le dossier sera soumis à l’inspection du travail ».

D’ores et déjà, « le mois d’août sera neutralisé et selon toute vraisemblance, les premières lettres de licenciement arriveront au début du mois d’octobre ».

Quant aux travaux d’aménagement du site de Cornimont et au déménagement des machines, depuis le site de La Bresse, le calendrier n’est pas encore connu.

D.J.

Photographies : Claude Noël.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *