Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Philippe Richert réagit au décès d’Anne Grommerch

image_pdfimage_print

Dans un communiqué de presse diffusé ce vendredi 15 avril 2016, Philippe Richert, le président du conseil régional d’Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine, réagit au décès d’Anne Grommerch, le député-maire de Thionville, survenu à l’âge de 45 ans.

343623C’est avec une infinie tristesse que j’apprends la disparition d’Anne Grommerch, députée-maire de Thionville, à l’âge de 45 ans.

Depuis huit ans, elle livrait un combat sans merci contre le cancer du sein qui a fini par l’emporter. L’implacable maladie contre laquelle elle luttait fut pour elle une épreuve et un ressort. Pour conjurer le cancer, elle avait choisi de se donner tout entière à la vie publique et au service des autres.

Députée de la Moselle depuis 2007, conseillère régionale depuis 2010, elle avait été élue maire de Thionville en 2014. En Lorraine, elle devenait alors la seule femme maire d’une ville de plus de dix mille habitants.

Femme de conviction et d’engagement, elle demeure à nos yeux un modèle de courage et de dépassement de soi. La mort n’effacera pas l’exemple qu’elle nous laisse.

Aujourd’hui, je m’associe pleinement à la peine des Thionvillois qui pleurent leur maire et au chagrin, des Mosellans qui perdent leur députée.

J’adresse mes condoléances les plus attristées à son mari Éric, à ses trois enfants, ainsi qu’à toute sa famille.

En mon nom et en celui du Conseil régional d’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, je m’incline avec respect devant la mémoire d’Anne Grommerch, une femme trop vite arrachée à l’affection des siens et à notre amitié.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *