Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Théâtre : le maire a reçu les troupes des « Très Tôt de Mai »

image_pdfimage_print

Bernard Godfroy, maire, a déclaré ouverte la 17ème édition des « Très Tôt de Mai » dans le grand Salon de l’hôtel de Ville en présence de Michel Demange, maire de Saint-Etienne-lès-Remiremont, et des représentants des troupes théâtrales.

« Véritable institution de notre belle cité, cette manifestation, qui attire chaque année un public nombreux,  est l’occasion de constater que notre territoire peut toujours compter sur la richesse et la diversité de ses troupes théâtrales » s’est plu à souligner Bernard Godfroy. « Mesdames et Messieurs les artistes, vous faites la joie des amateurs et fidèles spectateurs de vos communes respectives depuis de nombreuses années et notre manifestation romarimontaine vous permet d’ouvrir un peu plus le champ de votre public. J’en suis fort heureux ». 

Néanmoins, « cet événement ne serait rien sans votre talent, votre enthousiasme et la passion qui vous anime. Grâce à vous, nous entrons dans des histoires, nous en découlons les méandres avec vous et nous  partageons les joies, les doutes et les rêves de personnages que vous incarnez avec brio. Grâce à vous, nous éprouvons notre condition d’humain et nous laissons libre cours à nos émotions. Grâce à vous, l’art s’épanouit, bouscule et questionne notre monde ».

C’est avec regrets et tristesse que le maire annonce la défection de la troupe théâtrale de Vecoux pour des raisons indépendantes de la volonté de l’actrice principale.

Les présentations des différentes troupes se sont succédé par

  • Les Tréteaux Counehets de Cornimont,
  • Les Jeunes Pouss’ de Vecoux et les Petiots de Vecoux,
  • La Compagnie Cent Scènes de La Bresse,
  • Show Devant de Rupt-sur-Moselle,
  • Les Kédal’Humés de Thiéfosse,
  • Le CTPS de Remiremont.

Une modification se glisse dans la programmation. « Qui a tué Charles Perrault », par les Petiots, se produiront avec les Jeunes pouss’ de Vecoux les 6 et 7 mai 2016.

Article participatif de Jean-Claude Olczyk.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *