Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

La Bresse – Fermeture du collège des Boudières : les parents interpellent François Vannson à la coupe du Monde de VTT !

image_pdfimage_print

1

Alors qu’elle n’apparaissait pas au planning de l’organisation, la présence de François Vannson lors du palmarès de la coupe du Monde de VTT, ce samedi 28 mai 2016 à La Bresse, a fini par fuiter en matinée. Des SMS se sont échangés entre parents pour appeler à la mobilisation afin de rencontrer le président du conseil départemental des Vosges. Parents et enfants se sont habillés de tee-shirts disant « Non à la fermeture du collège ».

A La Bresse, la mobilisation des parents, contre la fermeture annoncée pour la rentrée 2017 du collège des Boudières, a suscité une seconde manifestation. Deux jours plus tôt, une première réunion, organisée dans la cour du collège afin de discuter des actions à mener en commun, avait cristallisé l’opposition massive au projet, tant des parents que des enseignants et des agents. Jérôme Mathieu et Brigitte Vanson, les deux conseillers départementaux du canton de La Bresse, avaient présenté le projet du conseil départemental des Vosges approuvé en commission permanente le vendredi 21 mai 2016

Cette fois, les parents sont allés interpeller François Vannson, sur le site de la coupe du Monde de VTT, certains en payant spécialement l’entrée pour rencontrer le président du conseil départemental des Vosges. Un temps, ils ont envisagé de manifester leur opposition lors du palmarès avant d’y renoncer afin de ne pas perturber la fête.

Finalement, l’entrevue a eu lieu à l’entrée de l’espace VIP peu après la remise des prix vers 15 heures 00. François Vannson était entouré d’Hubert Arnould, maire de La Bresse, et de Jérôme Mathieu, deuxième adjoint au maire de La Bresse et conseiller départemental du canton de La Bresse lorsqu’il a été apostrophé par plusieurs parents.

« L’idée, c’est de se réunir par le dialogue, pas dans le combat » explique l’un des parents. « Il faut tirer le collège par le haut et engager un dialogue avec l’Education nationale ».

Pour ce faire, les parents appellent « à créer de l’attractivité pour le collège. Pour cela, il faut nous laisser du temps. La Bresse a l’habitude de soulever des montagnes ». 

De son côté, François Vannson expliquait : « J’ai rencontré les parents comme il ont souhaité le faire » avant d’assurer « je vais les recevoir prochainement au conseil départemental ».

Rendez-vous a donc été donné dans quelques jours à Epinal pour entendre les arguments et débattre de l’avenir.

D.J.

Photographies : Claude Noël.

 




18 réactions sur “La Bresse – Fermeture du collège des Boudières : les parents interpellent François Vannson à la coupe du Monde de VTT !

  1. zizou88

    A force de ne plus associés les citoyens aux décisions, de se croire détenteur de tous les pouvoirs, nos élus récolte la tempête. Le dialogue est primordial pour réconcilier les citoyens avec les politiques. Un peu de démocratie participative ne ferait pas de mal à notre société. L abstention et le vote front national est une reponse à votre manière de diriger notre pays. Vos cumul de mandats et un exemple de vos prétendu pouvoir!
    Pourquoi ne pas avoir consulter les électeurs organiser des réunions publics, créer des groupes de travail …., vous avez peurs de perdre vos pouvoir? Il est encore temp d agir, ou les choses vont mat finir!
    Le pouvoir ne vous appartient pas, il appartient au peuple.

    répondre
  2. marco

    il ne faut pas être aveugle pour voir la mauvaise santé de nos vallées , la jeunesse fou le camp et on ne fait pas grand chose pour les retenir encore la Bresse ne vous plaignez pas ,mais on récolte toutes ces années où on n’a pas pensé plus loin, plus d’usines, les jeunes partent ou ne veulent pas venir s’installer dans un trou perdu ou la vieillesse a pris le dessus .Les recensements ne vont pas arranger les choses là on sait où on va vers les années futures .Regardons toutes les maisons à vendre, les commerces à vendre, les écoles, le service public et la maternité comment peut on ne pas s’inquiéter.

    répondre
    1. zizou88

      Des décennies de politique orienté vesr une vallée verte, aucune concertation avec les acteurs économiques, les citoyens, les forces vives. Nos élus se sont accaparé le pouvoir, cumul les mandats, réélu plusieurs fois. Ils pensent êtres des professionnels de la politique. Il est temps que sa change.
      Non au démantèlement des services publics.
      A l origine la loi NOTRE devais supprimer les conseils départementaux, c était sans compter sur la mobilisation des élus pour garder leurs postes.
      Les citoyens doivent êtres au coeur des décisions.
      Réagissons!

      répondre
  3. Mecontent

    Comment nos élus locaux peuvent ils voter pour cette fermeture?
    Dans la mesure ou les argumentations en ce sens sont absente comment ne pas supposer que l’intérêt personnel de ces représentants soit, à leurs yeux, prioritaire à l’intérêt public.
    Ces gens là ont trahis la confiance de leurs électeurs.
    Les élus bressauds doivent se ressaisir si ils ne veulent pas passer pour des traîtres aux yeux des gens qui leur on accordés leur confiance.

    répondre
  4. bob

    je ne veux pas ranimer la querelle  » privée public  » mais nos chers élus ne vois pas la moyens mit par le privée pour remplir leurs établissements

    cours spéciaux ( langues ……….) ou alors ils le savent pertinemment mais ils ne veulent pas y mettre les moyens !
    NOUS PAYONS DES IMPÖTS OU VAS L ARGENT

    Braves gens réveillez vous!!!!!

    répondre
  5. lulu

    le combat va être difficile mais ce monde rural va droit dans le mur villages vieillissants , plus de jeunes couples , comme je dis plus d’enterrements que de naissances .,d’ici 10 à 15 ans regroupement des classes les gosses vont prendre le bus via 30 kms on en reparlera
    .

    répondre
    1. Gilles CHIPOT

      Ce qui arrive est très dommageable pour cette commune dynamique qu’est La Bresse.
      Par contre, c’est une affirmation tout à fait gratuite de prétendre que cela ne serait jamais arrivé avec l’ancienne municipalité !

      répondre
        1. Gilles Chipot

          Vous n’avez pas tort. Il est étonnant qu’un élu local soutienne à travers son vote la fermeture du collège de sa commune !
          C’est le résultat « tragi-comique » de la politique dite : « le doigt sur la couture du pantalon ».

          répondre
      1. sergeï

        Commune qui fût dynamique mais trois fermetures en 2 ans : école du Neuf Pré + bâtiment Accueil ( personnes âgées ) et maintenant Les Boudieres

        répondre
  6. Secu

    Trop tard !!!!! Oui les fermetures des écoles de sections étaient les signaux avertisseurs de la baisse des effectifs …..Ces fermetures annonçaient la fermeture d un collège ….privé ou public….. Posons les bonnes questions : pourquoi les entreprises quittent la Bresse. Hier CVI, Grandemange agencement, demain, les transports crouvezier, prysmian. Autant de familles en moins dans notre commune. Combien de couples travaillant à la Bresse s’installent dans les communes voisines en raison du coût de l’immobilier.

    répondre
  7. froissard

    l’argent qui devrait aller aux services publics est détourné au profit du patronat qui se goinfre d’actions ( voir le dossier FIBERS – 7 millions de subventions diverses ) l’avenir appartient à la jeunesse, qui doit aussi se battre .licencier les élus, on le fait souvent ,mais rien ne change .-préparons dès maintenant les prochaines échéances électorales: le grand coup, de balai – des idées neuves pour faire de la politique autrement – dans nos vallées nous avons Convergences Citoyennes et le Comité vérité Justice, pour élever le débat et porter l’action au niveau nécessaire .pour la défense de nos territoires . la légitimité du suffrage universel n’autorise pas tout . les citoyens doivent reprendre la parole. le pouvoir doit être partagé . la gabegie ,ça suffit

    répondre
  8. froissard

    c’est heureux que le débat citoyen s’organise sur internet . il faut aller plus loin – investir tous les espaces de débats et d’action pour reprendre la main sur les élus- par exemple participer aux réunions publiques des conseils municipaux et communauté de communes- interpeller les élus sur le sens de leurs décisions- leur soumettre des projets alternatifs construits par la population . ne pas céder à la fatalité, à la résignation . ne laissons plus les décideurs dans leur tour d’ivoire; ils doivent entendre ,écouter la voix du peuple qui gronde

    répondre
  9. Lang

    C’est une aberration !
    De potentiels nouveaux résidents (car il y en aura toujours) ne vont pas s’installer à La Bresse s’ils ont des enfants car ça ne les attirera pas s’il n’y a plus d’école !
    Manque à gagner également pour tous les commerçants !
    Des classes surchargées par cet afflux d’élèves dans les communes avoisinantes. Les résultats vont s’en ressentir, c’est sûr ! Coté enseignants et côté élèves.^
    Moyens pour garder La Bresse : je pense qu’il est plus facile de déplacer des ordinateurs dans une salle qu’il faut peut-être créer à La Bresse ( car il était mis en avant que Cornimont avait des ordinateurs non utilisés….) que de déplacer des collégiens, d’autant plus attachés à leur petite ville et leur collège.
    Normes handicapées ? Il y a une solution à tout, et même des exceptions à tout… alors ce n’est pas une priorité, c’est une (fausse) excuse !
    On parle de moyens financiers : ces grands décisionnaires ont sûrement prévu donc dans les travaux devant le collège de Cornimont, qui vont durer jusqu’en septembre, la place pour accueillir quelques bus en plus, ainsi que des voitures supplémentaires !?!?
    Si ce n’est pas le cas, on peut se demander ce qu’il y a dans ces têtes bien-pensantes…..
    Mettre ou remettre ses priorités, c’est ce que doivent faire ces municipalités en le faisant pour leurs habitants, pour le bien-être des jeunes, et non pour leur bien-être à eux ni surtout leur bien-paraître (au regard d’une région qui a des objectifs dont, sûrement, on ne se doute même pas….).
    Quels motifs réels, existants, font que ce collège devrait fermer ???
    Qu’on nous réponde sans « suppositions sur l’avenir » en fonction de quelconques statistiques ou enquêtes….
    Rien n’est impossible, il faut juste savoir ce qu’on veut…. vraiment.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *