Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

La Bresse – Parents d’élèves et personnel mobilisés contre la fermeture programmée du collège des Boudières

image_pdfimage_print

21

 

 

Au cours de la commission permanente du vendredi 20 mai 2016, les conseillers départementaux ont examiné et voté à l’unanimité le rapport relatif à l’élaboration de la nouvelle carte scolaire des collèges vosgiens.  La fermeture de 3 établissements est annoncée pour la rentrée 2017/2018.

Le département des Vosges se trouve dans l’obligation de reprendre la carte scolaire. En effet, les effectifs sont en forte diminution depuis de nombreuses années : un tiers des effectifs perdus en 30 ans (soit l’équivalent de 14 collèges de 543 élèves) en gardant quasiment la même surface bâtimentaire (hormis la fermeture du site de Saulxures-sur-Moselotte en 2013 qui ne comptait plus que 94 élèves à la rentrée 2012) et sur certains secteurs, le besoin d’améliorer la mixité sociale se fait sentir, notamment dans les agglomérations d’Epinal et Saint-Dié-des-Vosges.

De plus, comme indiqué dans le Plan Vosges Ambitions 2021, les élus départementaux se sont engagés à offrir à tous les élèves les meilleures conditions de réussite et d’épanouissement.

Ainsi, pour que le département des Vosges se dote du collège du futur, les élus ont décidé d’établir une nouvelle carte scolaire. Pour ce faire, le département s’est appuyé sur les critères suivants : la démographie, la mixité sociale, le patrimoine bâti, les transports et le numérique

En collaboration avec l’Education Nationale, le Département des Vosges proposera au Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) :

– A court terme (pour la rentrée 2017-2018), la fermeture de trois collèges : La Bresse, Darney et Granges-Aumontzey.
– De plus, dès à présent une étude sera engagée sur les établissements de la couronne spinalienne et déodatienne afin d’évaluer les impacts d’éventuelles fermetures avec réaffectation des élèves.
– Enfin, une analyse de la situation sera engagée à moyen terme (2021-2027) concernant les autres secteurs du département des Vosges limitrophe avec la Haute Marne et la Haute Saône, mais aussi les secteurs de l’ouest et de la montagne.

Soutien des élus et des acteurs socio-économiques à La Bresse.

Parents d’élèves et personnels (administration, agents, enseignants et surveillants) se sont mobilisés ce jeudi 26 mai dans la cour du collège des Boudières pour discuter des actions à mener en commun contre la fermeture programmée. Ils ont rappelé « avoir appris brutalement, vendredi 20 mai, en fin de matinée, le vote à l’unanimité des conseillers départementaux réunis en commission permanente au sujet de la fermeture du site des Boudières en septembre 2017 ». Ils dénoncent « aucune information, aucune concertation ni avec l’administration, ni avec les personnels, ni avec les parents d’élèves, ni même avec les syndicats convoqués trois jours plus tard ! ».

Ils ont reçu le soutien de plusieurs élus locaux mais également des acteurs socio-économiques à travers l’association des artisans et commerçants de la commune.

Ils ont interpellé les deux élus du canton de La Bresse, Jérôme Mathieu et Brigitte Vanson, qui ont voté la fermeture en commission permanente . Un choix que les deux conseillers départementaux ont expliqué à un auditoire hostile de voir l’établissement disparaître dans un an, au profit du site de Cornimont. Un auditoire bien décidé à ne pas s’en laisser conter.

Un rejet de la population locale que Jérôme Mathieu et Brigitte Vanson vont relayer à leurs pairs de l’assemblée départementale. Devant l’ampleur de la mobilisation bressaude, le destin du collège des Boudières n’est pas forcément figé.

La délibération de la commission permanente du vendredi 20 mai 2016 est à lire en cliquant ici.

Photographies : Claude Noël.

 

 

Plus de 3.000 signatures en deux jours pour la pétition contre la fermeture.

Postée mardi 24 mai 2016 sur internet, la pétition contre la fermeture du collège des Boudières a déjà recueilli plus de 3.000 signatures en deux jours. Lancée par les personnels et parents en colère à l’attention des conseillers départementaux des Vosges, elle appelle à « se mobiliser ensemble pour le maintien du collège public et l’avenir des élèves ! ».

OUI à la réussite de tous ! Préservons un service de proximité et de qualité (prise en charge individuelle des élèves, bonnes conditions de travail avec des effectifs raisonnables dans les classes au sein d’un établissement qui  a toujours fait du numérique sa priorité).

OUI au maintien de la forte implication des élèves dans les structures sportives locales

OUI pour profiter de façon durable des investissements réalisés avec l’argent public dans notre établissement (réfection du préau, de salles de sciences, de la cuisine…)

OUI au maintien d’un service PUBLIC dans la commune !

NON aux répercussions néfastes sur l’économie locale ! La fermeture de notre établissement scolaire aurait inévitablement des conséquences importantes sur la vie économique de la commune.

NON à l’absence totale de considération des parents d’élèves et des personnels qui n’ont été informés et consultés à aucun moment !

NON à l’obligation pour les élèves de se lever tôt et de faire de longs trajets en bus matin et soir (de plus qui prendra en charge le surcoût financier des trajets et d’’une inscription à la demi-pension pour les familles obligées de faire manger leurs enfants à la cantine ?)

Pour que l’Enseignement public reste une priorité du Conseil départemental,

Pour préserver la qualité de vie et de travail de nos enfants,

Mobilisons-nous et faisons entendre notre voix !

 




6 réactions sur “La Bresse – Parents d’élèves et personnel mobilisés contre la fermeture programmée du collège des Boudières

  1. ADAM Régine

    Je suis Fière d’être Bressaude… en voyant cette mobilisation pour que LA BRESSE garde son Collège ! Mais outrée d’apprendre comment cette décision de fermeture a été voté et à l’unanimité, en plus, sans qu’aucun personnels ni parents d’élèves, n’en ai été informé !!! C’est très démocratique une commission départementale…. surtout celle des Vosges ! On se réunit…. on n’en parle surtout pas avant (ça pourrait faire bouger les Bressauds (es)… ça bouge déjà assez comme ça dans le pays….) et on fait l’annonce aux personnels en pensant que ça allait passer comme une lettre à la Poste ( qu’on a encore…. mais jusque quand ? voyez à Saulxures…. !) Et cet engagement de nos conseillers départementaux de donner aux enfants toutes les chances de de Réussite et d’épanouissement…. Quelle hypocrisie !

    répondre
  2. zizou88

    La Fermeture du collège c’est la mort de La Bresse ! C’est des classes de 30 élèves. Un cout pour les familles ( transport, cantine ) des risques pour les enfants ( bus)
    Le plus incompréhensible c’est que monsieur Mathieu élus de la commune puisse voté cette fermeture. Bravo à ces électeurs. Vive la démocratie. Jamais lors des cantonales ce monsieur n avait parlé de se projet. Comme à l habitude ils se moque des citoyens. Il est temps de redonné la parole aux citoyens.

    répondre
  3. sergeï

    « Je suis un élu municipal de mon village et je vote au département la fermeture du collège de mon village »
    Commentez et (tentez)d’ expliquer cette situation ubuesque
    Je serais professeur de français aux Boudieres je proposerais cette réflexion à mes élèves de troisième. ….

    répondre
  4. nathalie

    pour nous etre ici c’est extrêmement compliqué, nous sommes venus pour le travail que nous avons perdu.
    Nous avons acheté notre maison, et tenons bon malgré les difficultés, parce qu’élever une famille nombreuse sans travail assuré c’est compliqué, mais on tient le coup pour nos enfants
    toujours pour nos enfants parce qu’ils vivent dans un environnement magnifique, et qu’ils sont en sécurité, et qu’ils ont un confort exceptionnel.
    Mais ça c’était avant en fait….
    donc si le collège ferme nous vendons et nous partons….
    tout ça c’est bien dommage nous sommes l’une des plus grandes famille de la bresse…. et nous ne serons pas les seuls

    répondre
  5. Gilles Dubroeuq

    Un collège public est un bien public, et un bien public « n’est pas une marchandise ». Le combat des usagers des Boudières est un combat juste qu’il faut tenir face aux logiques financières qui cernent nos élus locaux, qui manifestement ne savent plus quelle position tenir.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *