Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Les jeunes électeurs ont reçu leur carte

image_pdfimage_print

5

En février 2007, Jacques Chirac, alors Président de la République, décidait d’instituer une cérémonie au cours de laquelle seraient remis aux jeunes des communes de France, tout juste inscrits sur les listes électorales, leur première carte d’électeur.

Étape cruciale dans la vie républicaine de toute personne majeure, puisqu’il s’agit d’acquérir le droit à participer à la vie publique et à exercer sa citoyenneté, la carte d’électeur est le symbole fort de tous les combats qui ont eu lieu dans le passé pour arriver à l’élaboration de la constitution française et de ses principes.

Mais c’est également un privilège, au regard des nombreux pays sur notre planète qui n’offrent pas ce droit à leurs peuples.

Le maire, Bernard Godfroy, a présidé cette cérémonie le vendredi 27 mai 2016 dans le Grand Salon de l’Hôtel de ville en présence du conseil municipal et de la commission de la liste électorale. Il a remis les cartes assorties d’un présent aux nouveaux électeurs.

« Ce moment est important, ce moment est un temps fort pour vous, jeunes citoyens, pour vos parents, pour nous, élus et pour moi, premier magistrat de Remiremont » a souligné Bernard Godfroy. « D’une part, en tant que maire, je suis ravi de faire votre connaissance aujourd’hui. Mais j’ai, d’autre part, une responsabilité envers la jeunesse de ma commune. Cette jeunesse romarimontaine qui, à l’image de la Jeunesse française, peut, par lassitude ou désillusion, se détourner de la vie républicaine. C’est fort dommage, bien sûr, mais cela se comprend néanmoins : notre pays traverse une crise économique sans précédent, qui peut prêter certains à voir le vote comme un acte abstrait voire inutile. Quelle erreur cependant ! Cette étape est au contraire cruciale dans votre parcours, puisqu’il s’agit d’acquérir le droit à participer à la vie publique et à exercer votre citoyenneté. La carte que je vous remets aujourd’hui est le symbole fort de tous les combats qui ont eu lieu dans le passé pour arriver à l’élaboration de notre constitution et de ses principes. A ce titre, c’est aussi une forme d’hommage, perpétué génération après génération, eu égard au sang versé pour qu’elle existe. Mais c’est également, ne l’oublions pas, un privilège, au regard des nombreux pays sur notre planète qui n’offrent pas ce droit à leurs peuples. En France, pour la petite histoire, le vote a longtemps été réservé aux citoyens les plus aisés et il n’a été accordé aux femmes qu’en 1944 ! C’était il y a 75 ans seulement – une fraction de seconde, à l’échelle du temps – mais cela nous semble inimaginable aujourd’hui ! Voila pourtant la France qu’ont connu vos grands- parents ou arrières grands-parents ».

Sur les 21 jeunes électeurs invités, trois d’entre eux ont répondu présent : Inci Birgul, Lucas Maucotel et Virgil Vuillemard tandis que William Renard s’était excusé.

D.J.

Photographies : Christian Schirm.
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *