Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Biathlon – Florent Claude rejoint la fédération belge de ski

image_pdfimage_print

Feclaz-RH-Florent-Claude-620x400

Florent Claude n’a pas été conservé au sein de l’équipe de France de biathlon pour la saison 2016-2017. Du coup, le biathlète du Basse-sur-le-Rupt SN a choisi de rejoindre la fédération belge de ski pour continuer à fréquenter l’élite internationale. Il a expliqué les raisons de son choix sur sa page Facebook. Nous reproduisons ses explications ci dessous.

« Merci à la France, Merci à la Belgique.

Vous êtes nombreux à vous être inquiétés de mon avenir après la publication des Equipes FFS au printemps.

Je vous remercie pour tous vos messages et je vous rassure : je devrais bien être sur le circuit international de biathlon l’hiver prochain. Il me fallait prendre le temps de réfléchir et le printemps est aussi bien rempli avec la fac et mon master entrainement.

Ma seule certitude était qu’à 24 ans, je n’avais pas envie d’arrêter, et encore moins après mes résultats de l’hiver dernier, les meilleurs depuis trois ans après mes soucis de dos puis de genou. Le biathlon est plus qu’un sport pour moi, c’est mon mode de vie, une histoire d’amitié avec les copains et une vraie passion partagée avec mes frères Fabien et Emilien. Et donc je ne le cache pas une joie ternie au printemps pour mes frères : un qui accède au groupe A, un en équipe juniore et moi qui avais fait mon temps malgré une belle saison avec un WE en coupe du monde, deux podiums en IBU et neuf top dix. J’ai bien conscience que la FFS m’a donné ma chance et que la densité est importante en biathlon actuellement en France, avec beaucoup de très bons athlètes encore jeunes. Mais 24 ans, c’est à la fois vieux et pourtant si jeune encore et plein de promesses. C’est important de pouvoir aller au bout de soi-même : la progression d’un athlète n’est pas toujours linéaire et j’avais encore tellement envie de poursuivre. Mais la décision n’a pas été facile à prendre car le biathlon, mes frères, nos rêves, tout est lié…

Et puis la vie, faite de rencontres, se charge de nous éclairer et nous propulse vers d ‘autres directions. Une histoire d’amitié avec nos amis belges licenciés à Basse-sur-le-Rupt depuis plusieurs années. Une idée avancée qui prend forme au fur et à mesure, une prise de conscience qu’une double nationalité, c’est une richesse en plus. Une aventure européenne qui enrichira ma vie et finalement nous serons toujours frères, nous partagerons toujours la même passion et en France je serai toujours licencié au ski club de Basse-sur-le-Rupt.

Alors Go, mais avant de clôturer un chapitre important de mon existence, après huit années en Equipe de France, je tiens à remercier tous ceux qui m’ont soutenu, entrainé et conseillé. Je ne peux pas citer tout le monde, mais chacun se reconnaîtra. La France est la meilleure nation au monde en biathlon actuellement et la FFS est une grande famille : je ne m’en éloignerai pas et je lui serai toujours reconnaissant de m’avoir formé. Je tiens à remercier tout particulièrement Jean-Marc Villemin, mon président de comité régional, Yannick Botet , mon président de commission biathlon et Michel Vion , président de la FFS : par leurs fonctions et dévouement pour le ski français, ils ont été logiquement les premiers informés et tous ont compris ma nouvelle orientation sportive et professionnelle.

C’est donc serein et très européen que je vais poursuivre ma vie. La belle aventure du biathlon va continuer sous les couleurs de la Belgique où j’ai déjà l’impression d’avoir trouvé ma place. De nouvelles amitiés et rencontres, des passionnés à quatre heures de chez moi, dans une région de Malmedy si belle et accueillante. Encore beaucoup à faire avant de concourir, mais cela viendra et je ferai de mon mieux comme j’ai toujours essayé de le faire.

Merci à la fédération belge et à André et Philippe pour tout ce qu’ils font : je suis très heureux de les rejoindre.

Tout ne sera pas simple, mais je continue à avancer, j’ai un projet et beaucoup d’envie : merci à tous et à plus tard ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *