Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

La Bresse – Loup : le préfet à la rencontre de l’éleveur Jean-Yves Poirot

image_pdfimage_print

Ce jeudi 23 juin 2016, Jean-Pierre Cazenave-Lacrout, préfet des Vosges s’est rendu sur l’exploitation de Jean-Yves Poirot agriculteur exploitant sur les communes de La Bresse et Cornimont, en compagnie de Jérôme Mathieu, président de la chambre d’agriculture des Vosges, de Philippe Clément, président de la FDSEA Vosges, et d’Hubert Arnould, maire de La Bresse. L’élevage de cet exploitant est concerné par une centaine d’attaques depuis 2011, date de la constatation de la présence du loup dans les Vosges.

D’importants moyens de protection des troupeaux ont été mis en œuvre par l’éleveur en liaison avec les services de l’État et de la chambre d’agriculture des Vosges :

  • la surveillance renforcée des troupeaux avec embauche d’un aide-berger ;
  • l’installation de clôtures électrifiées et de filets ;
  • l’achat et l’entretien de 2 chiens de berger.

Ces moyens de protection sont financés à hauteur de 80 % des dépenses engagées.

En complément de ces mesures, l’éleveur a adapté son mode d’exploitation avec engraissement d’une partie du troupeau en bergerie.

En outre, le préfet des Vosges, à la demande de l’éleveur, a autorisé en 2011 et 2012 des tirs d’effarouchement et des tirs de défense à canon lisse en 2012 et 2013. Pour 2016, l’éleveur a précisé qu’il souhaite obtenir un tir de défense à canon rayé.

Au niveau national, un arrêté ministériel fixe à 36 le nombre de loups pouvant être prélevés jusqu’au 30 juin 2016, actuellement le plafond de 36 est atteint.

Un arrêté interministériel du 14 juin 2016 fixe à 2 le nombre supplémentaire de loups dont la destruction peut être autorisée pour la période 2015-2016.




Une réaction sur “La Bresse – Loup : le préfet à la rencontre de l’éleveur Jean-Yves Poirot

  1. Tonton Reporter

    M. le Préfet doit envoyer la facture aux pro-loup et non pas aux contribuables. Merci pour les pauvres C… que nous sommes.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *