Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

D’une balle dans le coeur, il tue sa compagne avant de se suicider. Les enfants font la macabre découverte.

image_pdfimage_print

gun-166507_960_720

Un drame a eu lieu cette nuit dans la commune de Soulosse-sous-Saint-Elophe. Ce matin à 7h15, les gendarmes de Neufchâteau ont reçu l’appel d’un enfant de 15 ans dont la demi-soeur a retrouvé les parents sans vie. En effet, le père de 54 ans a tué sa compagne de 32 ans avant de pointer l’arme sur lui et de se donner la mort.

Les enquêteurs ont retrouvé une lettre manuscrite rédigée par le père. « A l’intérieur il confie avoir donné la mort à madame. » explique le Procureur de la République, Etienne Manteaux. Le couple était en pleine séparation. Dans sa lettre, le quinquagénaire qui aurait abattu la jeune femme à bout portant dans son sommeil écrit « personne ne l’aura ». « On n’a pas retrouvé de traces de lutte. Il a abattu sa compagne dans son sommeil. Les analyses toxicologiques devraient permettre de déterminer s’il a drogué sa compagne avant de la tuer » poursuit Etienne Manteaux.

Il a ensuite retourné le fusil à poing contre lui et s’est donné une balle dans le cœur. « Sur les cinq derniers homicides, c’est le quatrième commis dans le cadre du dépit amoureux. Il y a peu d’homicides crapuleux dans les Vosges. La plupart des homicides ont lieu dans la sphère familiale et conjugale. » atteste Etienne Manteaux.
Les trois enfants du couple : un garçon de 15 ans qui a prévenu la gendarmerie et les deux filles de 4 et 11 ans ont fait la macabre découverte le matin en se réveillant pour aller à l’école. C’est la fille de 11 ans qui, la première, a découvert les corps.
Une enquête de l’environnement du couple devrait avoir lieu dans les prochains jours ainsi qu’une autopsie de la jeune femme.

C. K.-N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *