Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

La Bresse – Montée impossible : Julien Perrin pour 20 centièmes de mieux que Vincent Mougenot !

image_pdfimage_print

17

A domicile, Julien Perrin s’est imposé pour la deuxième année d’affilée lors de la 26éme montée impossible de La Bresse ce dimanche 24 juillet 2016. Pour vingt centièmes de seconde de mieux que son camarade de club Vincent Mougenot !

Vincent Mougenot croyait bien tenir enfin sa première victoire à La Bresse en se hissant au sommet, perché à 176,48 mètres, lors de la troisième manche dans le chrono record de 15 secondes 43. Il égalait la performance réalisée par l’Américain Wittlock en 2008.

« Je n’y croyais pas plus que cela » confiait à chaud Vincent Mougenot. « Je savais qu’il y en avait une qui allait me réussir. Je réalise 6 dixièmes de mieux que l’an dernier. Les autres peuvent le faire mais j’en surveille un en particulier, le pilote avec la plaque rouge ».

C’est effectivement Julien Perrin, le leader du championnat de France, qui allait mettre fin au rêve de Vincent Mougenot. Dans la quatrième et dernière manche, il domptait lui aussi la pente, en 15 secondes 23, pour 20 centièmes de mieux que son camarade de club rejeté au pied du mur final.

Incroyable mais vrai. Deux pilotes bressauds venaient de battre le vieux record absolu de Wittlock.

« J’étais très déçu de mes trois premières manches car j’étais allé au sommet sans le franchir. J’étais seulement 15e après la troisième manche et pour ma dernière tentative, j’ai tout donné jusqu’au mur final que j’ai franchi avec plus de calme. ça a bien payé ! «  expliquait Julien Perrin. « Mais j’ai un peu les boules pour Vincent Mougenot car c’est un super copain et c’est la troisième fois qu’il est deuxième. Même si je prends toujours le départ pour gagner ».

Julien Perrin conserve du même coup la tête du championnat de France à l’issue de cette deuxième course. « Mon objectif, c’est bien sûr le titre. Il reste trois épreuves, la prochaine le 28 août à Muhlbach-sur-Munster sur l’autre versant du massif. Je serai encore un peu chez moi ».

Onze pilotes au sommet !

Au total, onze pilotes ont vaincu le sommet cette année. Quatre dès la première manche où Mathieu Pouillard prenait la tête en 19 secondes 71. Tout le monde se cassait les dents dans la deuxième manche. Puis Vincent Mougenot mettait à profit la troisième pour virer en tête en 15 »43 devant Jonathan Dekerlé (Moto Evasion) en 16 »13.

Alors que la piste s’était dégradée au fil de la journée, la quatrième et dernière manche virait au festival. Cinq hommes venaient à bout du mur de Grosse-Pierre. Julien Perrin en profitait pour mettre tout le monde d’accord !

« Je pensais que quelqu’un irait chercher le record. Cela a mis huit ans » se félicitait Damien Antoine, le président de la Bressaude-moto. Une nouvelle fois, l’épreuve majeure de l’été vosgien a connu un beau succès populaire avec au moins 4.000 spectateurs réunis sur les hauteurs bressaudes.« Comme en 2009, ils sont venus après 11 heures. Nous n’avons finalement pas à nous plaindre de la météo ».

David Jeangeorges.

Le classement : 1. Julien Perrin (La Bressaude), les 176,48 m en 15 »23 ; 2. Vincent Mougenot (La Bressaude), en 15 »43 ; 3. Jonathan Dekerlé (Moto Evasion) 16 »13 ; 4. Marcel Oeschlin (NMC Munster) 16 »37 ; 5. Julien Saporiti (La Bressaude) 17 »08 ; 6. Vincent Fleurette (La Bressaude) 18 »26 ; 7. Matthieu Pouillard (La Bressaude) 19 »71 ; 8. Kevin Aubert (La Bressaude) 19 »97 ; 9. Stefan Schmucki (Villars-sous-Ecot) 20 »19 ; 10. Sylvain Géhin (MC du Léman) 23 »29 ; 11. Alexandre Morel (La Bressaude) 31 »03 ; 12. Thomas Jolly (La Bressaude) 175,610 m ; 13. Mickael Picot (MC du léman) 175,080 m ; 14. Fabien Parmentier (La Bressaude) 174,660 m ; 15. Stéphane Pierrel (La Bressaude) 174,410 m…

Photographies : Claude Noël.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *