Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Fraispertuis-City une saga familiale de 50 ans De 1966 à 2016, la famille Fleurent n'a pas chômé.

image_pdfimage_print

P1060749

Un demi siècle d’existence, ça se fête en grand pompe. Et pour cause, la famille Fleurent a mis les petits plats dans les grands pour inviter vendredi soir pas moins de 600 personnes dans le cadre du cinquantième anniversaire de l’ouverture du parc de loisirs. Dans l’esprit, on est pas si loin de 1966, date à laquelle le lieu d’amusement a été créé de toute pièces sur le site de la Colline des Eaux par Michel et Simone Fleurent venus en ligne droite de Meurthe-et- Moselle pour tenter l’aventure.

P1060726Lors des festivités, c’est le directeur actuel et surtout l’ainé de la famille, Patrice Fleurent, qui est revenu sur cette véritable saga familiale retraçant 5 décennies consacrées à la passion, au travail, à l’amitié et à la volonté permanente de faire avancer l’entreprise tout en gardant les valeurs du passé. Et ça marche, ça fonctionne Fraispertuis-City est l’endroit payant le plus visité dans les Vosges en été employant en saison pas moins de 400 personnes, pour la plupart des jeunes du secteur.

C’est tout cela l’esprit Fraispertuis-City, entreprendre dans un esprit de fraternité et de collaboration intelligente comme savent le faire les vosgiens bâtisseurs. La truite aux amandes de Simone extraite de l’étang creusé à grands coups d’effort n’est pas si loin, tout comme les premiers jeux mis à disposition des visiteurs : les quilles, fort apache, l’ouverture des boutiques et comme le faisait remarquer Patrice dans son discours chargé d’émotion « la transmission de faire plus ». Avec des premières nationales et mondiales en terme d’installation d’attractions pour une famille a toujours su réaliser ses rêves face à la réalité économique de l’investissement.

Et puis, avant de poser pour la traditionnelle photo en compagnie de la caricature « lucky lukecienne » (néologisme) de Patrice Fleurent offerte par un fournisseur, et surtout de Simone accompagnée des filles de la maison Sophie, Annick, Nadia, des gendres et petits enfants, ce fut le temps des remerciements les plus sincères. Avec un hommage à Bernard dit Tati , le première salarié de l’entreprise et une pensée pour Yves alias Chinchon qui ne ménagea pas ses ardeurs au travail.

La fête pouvait commencer pour se poursuivre jusqu’à 23 h, moment du feu d’article de circonstance. Un gros coup de pétard qui lance une saison qui devrait rentrer dans le livre des records.

Bon anniversaire à Fraispertuis-City, à l’esprit Lucky Luke insufflé par le papa Michel aujourd’hui décédé et à tous les membres de la saga Fleurent. Fraispertuis-City n’est plus seulement un parc de loisirs c’est devenu une destination confirmant le succès d’un demi siècle d’effort avec pour point d’orgue en 2017 l’ouverture du Golden Driller et les taureaux sauvages. Un détour s’impose à la manière d’un guide rouge célèbre.

Médaille 20 ans de travail : Philippe Courtois, Fabrice Valdenaire et Cyril Aubry.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *