Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Pays de Remiremont – Gens du voyage : la solution serait bien là ! L'aire de grands passages du Bombrice a coûté 276.000 €uros HT, avec la voirie, à la Communauté de Communes de la Porte des Hautes-Vosges.

image_pdfimage_print

014

A Saint-Nabord dimanche 24 juillet 2016, comme à Eloyes le dimanche précédent, les élus de ces deux communes ont donc été confrontés au problème d’accueil des gens du voyage. Si des solutions d’accueil ont été trouvées, celles-ci ont nécessité d’âpres discussions, en présence de la précieuse présence des forces de l’ordre, Police et Gendarmerie.

Mais ces solutions ne semblent pas pour autant satisfaire les responsables de cette communauté des gens du voyage qui considèrent être mal accueillis. Et pourtant, dans un cas comme dans l’autre, il existe bien un « terrain d’entente » avec une aire de grand passage réalisée au lieudit « Le Bombrice » à Saint-Nabord. Un lieu dont les gens du voyage ne veulent toujours pas entendre parler alors que les principaux équipements y sont bien présents : poste électrique sur lequel 50 branchements sont possibles (25 de part et d’autre), double arrivée d’eau avec multi-branchements, emplacement bétonné pour y déposer les ordures ménagères (et qui semble d’ailleurs bien utile à certaines personnes qui viennent y déposer des objets divers).

L’aménagement de cette aire de grand passage a été financée par la Communauté de Communes de la Porte des Hautes-Vosges (CCPHV), sa réalisation a coûté 276.000 €uros HT mais elle demeure véritablement ignorée par les gens du voyage lors des grandes migrations de l’été. Des gens du voyage qui refusent systématiquement de s’y installer et dont l’un l’un des responsables affirmait le 17 juillet dernier à Eloyes que de toute manière « ce lieu était inaccessible, car actuellement partiellement labouré ». Ce qui n’est pas le cas, ainsi que nous avons pu le vérifier.

Article participatif de Denis Philippe.