Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – 14 juillet : fourragère, citation et galons pour les sapeurs-pompiers

image_pdfimage_print

DSC05841

Même si la population ne s’est pas déplacée massivement, la cérémonie du 14 juillet s’est déroulée sous un aspect solennel. Ceci en présence des personnalités civiles et militaires, des sapeurs-pompiers, d’une délégation du 1er régiment d’Infanterie d’Epinal, des associations patriotiques, de la musique municipale, d’associations diverses et sportives (Twirling, Handball et Judo notamment).

Les Romarimontains les plus observateurs ont constaté de prime abord que l’actuelle crise municipale a fait son œuvre : un seul adjoint aux côtés du maire Bernard Godfroy en la personne de Mikaël Marie-Saint-Germain. Il faut préciser que les autres élus de la majorité municipale s’étaient rassemblés quant à eux sur l’aile Est de l’Abbatiale Saint-Pierre afin d’assister à la cérémonie. Aucun d’entre eux n’est venu par ailleurs écouter l’allocution du maire au grand salon de l’Hôtel de Ville.

Comme chaque année, le premier magistrat romarimontain avait reçu l’appui de son homologue stéphanois, Michel Demange. Lors de son allocution, Bernard Godfroy, a rappelé « qu’il y a tout juste 227 ans, un certain 14 juillet 1789, le Peuple de Paris prenait les armes, se dirigeait vers la prison de La Bastille et sortait vainqueur de sa lutte contre l’ancien régime ». Il évoquait à la suite que « cette Révolution ne s’est cependant pas produite de façon immédiate et uniforme sur tout le territoire national ». Et de préciser : « à Remiremont, comme dans bien des villes de France, l’onde de choc n’est parvenue qu’une semaine après Paris ». Il appartenait ainsi au 1er magistrat de la Ville d’évoquer une grande page de l’histoire de la vie locale et des environs.

Il terminait ses propos en ces termes : « en 100 ans, nous avons connu plus de bouleversements qu’en deux mille ans.  Nous devons y faire face ensemble, faire cesser nos querelles secondaires et inutiles, au profit de l’intérêt général. Nous devons unir nos forces et nos volontés . C’est cela l’esprit du 14 juillet : la Nation rassemblée, riche de ses différences, de la multiplicité de ses cultures et opinions ».

Sapeur rime avec honneur

Avant le défilé en ville, sur le parvis de l’Hôtel de Ville, Le Capitaine Denis Martin, commandant le centre de secours principal romarimontain pouvait quant à lui être fier de présider, face aux différentes autorités présentes, une cérémonie mettant à l’honneur les sapeurs-pompiers. Au programme : remise de fourragère, citation et avancement de grades.

En détails : fourragère au sapeur Nino Jeudy ; Citation du Corps Départemental à l’adjudant Jérôme Poifoulot, professionnel au CSP romarimontain, en récompense de son comportement exemplaire en mars dernier sur le site du Ballon d’Alsace lors d’une opération d’abordage et de sauvetage d’une victime.

Ont reçu leurs galons : au grade d’adjudant : Emmanuel Vandoolaegue ; au grade de sergent : Marie Lejal, François Gainel, Emilie Dos Santos ; au grade de caporal-chef : Alix Pauchet ; au grade de caporal : Hakim Amm et Raphaël Gomes ; au grade de 1ère classe : Théo Bérard.

Article participatif de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *